à la uneexclu puInfos Paris ULes joueurs

Aucun accord entre Rabiot et le FC Barcelone

Le feuilleton autour de la prolongation d’Adrien Rabiot continue. Le quotidien sportif catalan Mundo Deportivo révélait il y a quelques jours que le joueur avait donné son accord pour rejoindre le FC Barcelone. Mais d’après nos informations, la réalité est toute autre.

 

Le PSG négocie depuis plusieurs mois avec Adrien Rabiot, en vue d’une prolongation de son contrat qui expire le 30 juin 2019. Les discussions traînent en longueur, et le rapport de force continue entre les deux clans. Dernièrement, le club de la capitale avait soumis une proposition à hauteur de 9M€ par an et une prime conséquente.

Du côté du du joueur, on espère toujours obtenir 10M€ de salaire annuel et autant en prime à la signature, chose que le FC Barcelone et d’autres cadors européens sont amenés à lui offrir. Même si les échanges avec le club catalan existent, notamment via Eric Abidal et Pep Segura, la cible prioritaire des espagnols se nomment Frenkie De Jong.

Néanmoins, malgré les annonces faites par la presse espagnole, l’international français n’est pas encore parti du club de la capitale. En effet, Véronique Rabiot, fait fuiter à qui veut l’entendre, un accord avec le club catalan, afin d’accélérer le dossier et mettre sous pression les dirigeants parisiens. Rappelons également que la mère du joueur est toujours favorable à un départ et ce malgré les efforts réalisés par le club de la capitale (durée du contrat, salaire, jouer exclusivement en relayeur)

Peu avant ces échos dans les médias hispaniques, une rencontre a eu lieu avec le président Nasser Al-Khelaïfi, afin d’avancer dans les négociations. En effet, le 8 novembre dernier, le président parisien a accueilli l’agent du joueur au Royal Monceau, un célèbre palace de la capitale. Une réunion peu fructueuse selon nos informations.

 

Son départ lié à la situation du PSG en C1 ?

Se sachant en position de force vu la situation contractuelle de son fils, Véronique Rabiot martèle à son fils d’attendre de voir si le PSG parvient à se qualifier pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions. En cas d’élimination prématurée, la représentante du joueur poussera un peu plus pour que, dès janvier, Adrien enfile une autre tunique disputant la prestigieuse compétition. D’autant qu’en plus du FC Barcelone et la Juventus les prétendants ne manquent pas, comme Manchester City et Tottenham. Les club anglais, déjà intéressés par les services du joueur parisien l’été dernier, discutent depuis des semaines avec son entourage.

Pour ne rien arranger à la situation, la relation entre Adrien Rabiot et Thomas Tuchel s’est légèrement détériorée ces dernières semaines. Le « Duc » en veut beaucoup à son entraîneur de l’avoir mis sur le banc au match retour contre Naples (1-1), une rencontre à laquelle il aurait voulu participer. Il considère que son statut dans l’équipe s’effrite et veut des garanties sportives s’il venait à poursuivre l’aventure avec son club formateur.

Dans ce feuilleton, seul le président parisien Nasser Al-Khelaïfi est encore en mesure de trouver un accord avec le clan Rabiot, dont il est proche. En coulisses, son directeur sportif Antero Henrique, écarté des négociations, affirme qu’il aurait fallu vendre le milieu français en fin d’été dernier. Histoire d’être « débarrassé » de ce dossier épineux. Rappelons qu’à la fin du mercato estival, le directeur sportif parisien, excédé, avait envoyé un de ses hommes dire à Rabiot qu’il pouvait rejoindre le FC Barcelone s’il se mettait d’accord avec le club catalan.

Le président qatari doit rencontrer une nouvelle fois le clan Rabiot dans les semaines à venir et espère toujours trouver un accord avec eux.

Suite au prochain épisode.

Hugo Cappelaere

Credits photo : Le Parisien