à la uneInfos Paris ULe mercato

Point mercato : Kevin Gameiro réellement suivi

Les dernières heures du mercato pourraient être agitées du côté du PSG. Cavani, Kurzawa, Gameiro, tout est possible.

Comme chaque saison, le mercato hivernal s’affole dans les derniers jours. Tout d’abord parce que les clubs n’ont besoin que d’un ou deux joueurs d’appoint, mais aussi et surtout parce qu’il est le mercato des chaises musicales. Et tant que tous les clubs n’ont pas trouvé un remplaçant à un possible partant, rien ne bouge. Paris, qui s’avançait vers un mercato calme, est en train de le vivre.

Leonardo avait donc ouvert la porte à Cavani, expliquant avoir refusé une première offre de 10M€ mais que les discussions continuaient. Depuis, on a appris que Cavani voulait rejoindre le club espagnol, mais surtout que Simeone voulait absolument Cavani dès cet hiver. De plus, après les mauvais résultats de la semaine dernière, l’Atlético est dans l’obligation de se renforcer en attaque. Le fait que les choses trainent met le PSG en position de force.

Si Paris n’a pas ce qu’il veut, il ne vendra pas et aura donc, dans son effectif, un joueur qui a déjà fait ses preuves. Et s’il vend, c’est que les espagnols auront cédé à la somme réclamée (autour de 20M€).

En cas de départ, oui, Leonardo a lancé les pistes Piatek et Paqueta. Mais, pour ne pas se précipiter et trouver un joueur de compromis, les parisiens regardent aussi l’opportunité Gameiro.

Alors qu’il ne joue plus à Valence, le français se dirigeait vers un club qatari, pour un beau dernier contrat. Mais l’éventuel départ de Cavani lui a ouvert la porte du PSG car il remplit plusieurs conditions. Il est français, connait la ligue 1, a joué au PSG au de l’ère qatari et, à 32 ans, il est prêt à accepter de ne pas avoir beaucoup de temps de jeu et de dépanner dès que Tuchel aura besoin de lui. C’est aujourd’hui la piste la plus chaude pour remplacer numériquement el matador.

Enfin, le cas Kurzawa. Il était en contact avec Arsenal mais malgré le forcind d’Edu, le directeur sportif, Arteta, le nouvel entraineur des gunners n’a pas validé ce choix. Aujourd’hui, le français est d’accord avec la Juve et les deux clubs discutent d’un échange avec De Sciglio. Problème, les italiens veulent, en plus, une somme d’argent, considérant que le français est en fin de contrat dans six mois, ce qui n’est pas le cas de l’italien, sous contrat jusqu’en juin 2022.

D’ici à vendredi soir, il pourrait se passer beaucoup de choses dans l’effectif du club de la capitale, jusqu’au statu quo.

Paris United

GRATUIT
VOIR