à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe ClubLes joueurs

Neymar – Mbappé – Messi : Un trio, plusieurs possibilités

Mercredi à Bruges, Mbappé, Messi et Neymar devraient enfin être alignés ensemble et dès le début de match. A Pochettino de trouver l’animation qui permettra au collectif d’être performant.

Sauf contretemps, mercredi soir, à Bruges, au coup d’envoi, le PSG va enfin pouvoir aligner le trio NeymarMbappéMessi. Il va falloir ensuite bien définir les rôles de chacun ainsi que l’animation offensive et défensive de l’équipe. Avec ces trois, l’entraineur argentin peut imaginer plusieurs systèmes suivant ce qu’il veut mettre en place : une équipe équilibrée ou très offensive.

4-4-2 Losange, 4-2-3-1 ou 4-3-3 ?

On sait déjà que Di Maria et Gueye sont suspendus. Pour choisir les trois milieux, l’entraineur argentin possède Paredes, Wijnaldum, Herrera, Danilo, Verratti (s’il est remis de sa gêne au genou) voire Dina-Ebimbe.

En losange, on peut imaginer Messi ou Neymar en numéro 10 derrière un duo MbappéNeymar ou Messi. Le problème de cette animation, c’est qu’elle demande des automatismes de déplacement et trois milieux qui doivent alors compenser sur les côtés.

Le plus simple à mettre en place aujourd’hui, ce sont les deux autres systèmes (4-3-3 ou 4-2-3-1). En alignant Messi à droite et Neymar à gauche avec Mbappé dans l’axe, les joueurs se retrouveraient dans des positions qu’ils occupent ou ont occupé régulièrement dans leur carrière. Messi et Neymar pourraient rentrer à l’intérieur pour libérer les couloirs aux latéraux, mais le trio pourrait aussi avoir une plus grande liberté de mouvement pour permuter, Mbappé pouvant se retrouver à gauche et Neymar dans l’axe, par exemple.

Dans ce système, il faudra alors voir ce que Pochettino souhaite faire de son milieu. Soit très solide pour limiter le replacement défensif des trois attaquants et donc partir sur Paredes –  DaniloVerratti ou Wijnaldum, soit un peu plus joueur avec Danilo ou Paredes accompagnés de Wijnaldum et Verratti ou Herrera, en forme depuis le début de saison.

Des joueurs plutôt en forme

Quel que soit le système choisi, il y a des éléments essentiels que Paris devra mettre en place. Sur le trio offensif, deux joueurs sur trois, au moins, devront participer au travail défensif, notamment dans le contre-pressing. En ligue 1, on a vu contre Troyes, Reims ou Strasbourg, que dès le travail n’est pas fait devant, le PSG est en danger. Autre élément important, les parisiens ont désormais des joueurs de couloir qui apportent offensivement et il faudra s’en servir, surtout du côté d’Hakimi.

Ce qui est sûr, c’est que les joueurs montent en puissance. Messi a joué avec l’Argentine et a été très bon, tout comme Neymar avec le Brésil. Quant à Mbappé, il a pu souffler un peu à cause de sa blessure, mais il a pu rejouer samedi près de quatre-vingts minutes.

Le doute est plutôt au milieu. Gueye était en jambe mais il sera suspendu pour cette rencontre. Paredes a joué avec l’Argentine mais il n’a presque pas joué avec le PSG (entrée 15 minutes). Verratti a joué avec sa sélection mais il est rentré plus tôt à Paris gêné au genou. Danilo a joué samedi contre Clermont mais on ne connait pas sa capacité à enchainer aujourd’hui. Wijnaldum a joué en sélection et a été laissé au repos ce weekend, ce qui semble tendre vers une titularisation. Finalement, il n’y a que Herrera qui semble en pleine forme. L’espagnol a fait la préparation, les matchs amicaux, les premiers matchs de championnat, il a pu recharger pendant la trêve internationale et a été très bon contre Clermont, auteur de deux buts sur les quatre du PSG.

Certes, Pochettino a des problèmes de riches. Mais il ne faudrait pas que le dicton « abondance de biens ne nuit pas » soit contredit dès mercredi.

crédit photo : lexpress.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR