à la uneDirigeants & StaffOeil du supporterPrésentation

Thiago Motta, ADN « Rouge et Bleu »

Ancien international italien, double vainqueur de la Ligue des Champions, Thiago Motta rejoint le Paris Saint-Germain en tant que joueur en 2012. Après avoir apporté son expérience mais aussi sa part de vice, le natif du Brésil prend les rênes en juillet 2018 des U19 du PSG et intègre officiellement l’organigramme du club de la capitale en février dernier.

 

Parfaire ses gammes

Ayant obtenu ses derniers diplômes il y a presque un mois, l’ancien milieu parisien peut pleinement se lancer dans son aventure auprès des jeunes pousses du club.

Dès ses premiers instants en tant que coach, Thiago Motta fait parler de lui vis-à-vis d’une appréhension assez futuriste des très conventionnels dispositifs tactiques.

En effet, lors d’une interview accordée à la « Gazzetta dello Sport »,l’ancien joueur de l’Inter prône ouvertement un très avant-gardiste, 2-7-2. En contradiction totale avec les systèmes actuels, l’idée est de faire du gardien de but un joueur de champ lors des phases offensives et de possession. Motta compte principalement sur la mobilité de son effectif et sur leur qualité à manier le ballon, dans le camp adverse.

Utopiste ou visionnaire, les premières prises de parole de l’ex-numéro 8 parisien, sont équivoques et traduisent bien de son ambition à faire grandir les « Titis » du club de la capitale, autant sur le plan tactique que mental.

Premier objectif pour l’entraîneur des U19, le championnat, dans un groupe assez relevé avec notamment les équipes de jeunes de Caen, du LOSC et de Lens. Premier match fondamental pour tenter d’imprégner son jeune effectif, Thiago Motta débute le 26 août 2018, face à l’équipe de Saran. Avec une performance maitrisée, les U19 s’imposent 4 buts à 0 et débutent leur championnat de la plus belle des façons. Tenus ensuite en échec par Valenciennes et défaits par Caen, leur principal adversaire, les jeunes pousses parisiennes parviennent tout de même à tenir la cadence imposée par les Normands et pointent aujourd’hui à la seconde place, à seulement deux points du leader caennais.

 

L’Europe, objectif commun

A l’instar de ses ainées, la formation de Thiago Motta est engagée dans la « version jeune » de la Ligue des Champions, la Youth League. Tout comme les hommes de Thomas Tuchel, l’adversité est présente avec comme adversaires, Liverpool, Naples et l’Étoile rouge de Belgrade. Étrillés dès leur entrée dans la compétition par les U19 de Liverpool (5-2), les hommes de Motta ne lâchent rien et réagissent lors de la seconde journée de la phase de groupe à domicile, face aux Serbes de l’Étoile rouge (2-1). On comprend rapidement que la première place directement qualificative se jouera entre les U19 de Thiago Motta et ceux de Barry Lewtas, coach des « Reds »de la Mersey.

Basant son jeu autour des talentueux joueurs en devenir de la capitale, tels que Alexandre Fressange, Maxen Kapo, Garissone Innocent ou encore Kays Ruiz-Atil, les U19 parisiens continuent leur parcours européen de la plus belle des manières. Hormis un nul concédé à domicile face à Naples, la suite se concrétise par 3 victoires de rang.

Le match à retenir de cette campagne de poules est la confrontation retour au Camp des Loges, face aux cadors anglais de Liverpool. Au terme d’un match empli de courage et d’abnégation, les « Titis » s’imposent 3 buts à 2 avec notamment un doublé de Arnaud Muinga. Malgré ce succès probant, les joueurs de Motta terminent second et passeront par la voie des barrages pour tenter de se qualifier. (A noter que l’adversaire des barrages est tiré parmi une liste d’équipes championnes en titre dans leurs pays).

 

Le PSG héritera de la solide formation allemande du Hertha Berlin, une équipe réputée chez les jeunes pour son côté athlétique et mature.

Le 19 février dernier, les jeunes joueurs de la capitale se déplacent en Allemagne pour tenter de faire vaciller une confiante équipe berlinoise. Le PSG va plutôt bien rentrer dans cette rencontre en ouvrant le score par l’intermédiaire de Timothée Pembele, peu avant la demi-heure de jeu. Seulement, l’application tactique de l’adversaire va faire plier les hommes de Thiago Motta en moins de 12 minutes, les Parisiens sont éliminés après un match disputé mais toutefois, décousu dans divers secteurs de jeu. Première désillusion et déception dans le début de carrière du natif brésilien mais cela fait partie du dur apprentissage, surtout que la volonté de Motta est de s’inscrire durablement dans l’histoire du Paris Saint-Germain.

 

Pérenniser le futur

L’intronisation de l’ancienne sentinelle du Paris Saint-Germain en tant qu’entraîneur de la section des U19, a tout de suite laissé présager une volonté de fer quant à une intégration totale au sein de l’historique contemporain du club.

En effet, cette impression a récemment été confirmée par l’intéressé lui-même lors de l’émission « Transversales » animée par Daniel Riolo et diffusée sur RMC Sport.

Lors dette interview, est clairement évoquée la volonté de l’ancien interiste de prendre la place de Thomas Tuchel et de coacher les professionnels du Paris Saint-Germain. Soucieux d’écrire l’histoire du club, Thiago Motta prouve encore une fois son attachement profond à un club qu’il côtoie de près, depuis plus de 7 années.

Outre cette volonté, sa tâche actuelle lui permet de construire pas à pas son effectif futur. De nombreux « Titis » ont récemment signé leur premier contrat pro à l’image de Maxen Kapo, neveu de l’ancien international français, grand espoir du club de la capitale. Débarqué en 2013 au centre de formation, ce jeune joueur était une priorité afin de ne pas reproduire les erreurs du passé, comme avec Dan-Axel Zagadou que le PSG a laissé filer au Borussia Dortmund.

La volonté du club de la capitale est de conserver ses jeunes afin de parfaire leur apprentissage dans leur club formateur, la preuve aujourd’hui avec des éléments comme Moussa Diaby ou récemment Colin Dagba.

Pour le moment, il convient de laisser grandir Thiago Motta dans son rôle d’entraîneur pour qu’il puisse bâtir son style propre, tant dans le coaching, que dans l’approche psychologique de ses hommes.

Tout est à parier que l’ancien international italien prendra les rênes de l’équipe professionnelle du Paris Saint-Germain dans les prochaines années, l’histoire d’amour entre les deux parties n’est qu’à ses prémices…

 

Valentin Dionot pour Paris United

Visuel de Jaddlo Créations