à la uneAvant matchOeil du supporter

PSG v OM : depuis 8 ans, l’histoire se répète

Après s’être relevé d’une certaine manière face à Dijon (4-0), le PSG se prépare à recevoir son pire ennemi, ce dimanche 21h au Parc des Princes. L’OM de Rudi Garcia s’est relancé depuis l’arrivée de Mario Balotelli, et reste sur une série de 6 matches sans défaite. Cependant, depuis de longues années, la suprématie du PSG est incontestable. En cas de victoire, le club de la capitale porterait son avance sur l’OM à 30 points. Il y a donc toujours une classe d’écart entre les deux clubs, depuis plusieurs saisons, et la Ligue des Champions pourrait s’éloigner pour les Phocéens.

8 ans d’invincibilité au Parc 

Il faut remonter le temps, jusqu’en 2010, pour retrouver la trace de la dernière défaite du PSG au Parc face à l’OM, en championnat. A l’époque, « jadis », l’OM est leader avant de jouer, le PSG est englué dans le ventre mou du championnat (12ème). Ce soir-là, Paris est sèchement battu 3-0, et l’OM file vers le titre (son dernier obtenu, le 9ème).

Depuis cette date, le PSG est invaincu à domicile face à son rival (7 victoires, 1 nul). Durant ces 8 saisons passées, le PSG a marqué 15 buts , l’OM seulement 3. Le score qui revient le plus souvent est une victoire des Parisiens 2-0 ou 2-1 (à 3 reprises pour chacun de ces deux scores). Pire, lors des 6 dernières confrontations en Ligue 1 au Parc, l’OM n’a marqué qu’une seule fois, c’était il y a 4 ans (victoire du PSG 2-1). Un but marseillais serait donc presqu’un événement ce dimanche soir…

PSG-OM : depuis 8 ans , le PSG s’impose systématiquement face à son plus grand rival

2011-2013 : le vrai « Champion’s project », celui du PSG 

En 2011, le PSG bascule sous la gestion des investisseurs qataris, et dans une nouvelle dimension au fil des années. L’objectif est clair : reconquérir au plus vite le titre de Champion de France (le dernier date de 1994), et retrouver la Ligue des Champions. Deux saisons d’affilée, le PSG reçoit l’OM en le devançant au classement. Le 7 novembre 2010, pour le match aller, les deux équipes sont au coude à coude : Paris est troisième, Marseille quatrième. Le PSG s’impose 2-1 grâce à Erding et Hoarau.

Depuis 2010, le PSG est toujours devant l’OM (sauf une fois en 2014, voir plus bas) au moment du Clasico, et systématiquement à la fin du championnat. Bis repetita lors de la saison suivante, en 2011/2012. A l’époque, l’OM (9ème) reste sur une série de 10 matches sans victoires en championnat avant son déplacement à Paris. Ancelotti est l’entraîneur du PSG (2ème), qui s’impose 2-1 grâce à des buts de Menez et du défenseur brésilien Alex. Le PSG talonne le Montpellier de Louis Nicollin, qui sera sacré champion de France (2012).

En février 2013, avec Zlatan Ibrahimović et Javier Pastore, mais aussi pour la première de David Beckham sous les couleurs parisiennes, le PSG est leader avec 5 points d’avance sur son adversaire (3ème). Lyon est en embuscade pour la course au titre. Grâce à un énorme match de Sirigu dans le but parisien, et Ibrahimovic en fin de match, le PSG s’impose 2-0 et relègue l’OM à 8 points. Ce soir-là, le PSG est lancé vers son objectif, le titre, qu’il obtiendra au final avec 12 pts d’avance sur Marseille, et 16 pts sur Lyon.

 

L’hégémonie parisienne

En 2014, Laurent Blanc et le PSG accueillent à nouveau l’OM en leader du championnat. Marseille est 5ème et espère bousculer le PSG au Parc pour accrocher l’Europe. Sans forcer, Paris s’impose 2-0, grâce à une merveille de Cavani et un but de Maxwell. L’addition aurait pu être bien plus lourde, et le PSG fonce vers son second titre consécutif.

A l’automne 2014, le Clasico est un nouveau tournant de la saison. L’OM de Bielsa se déplace au Parc des Princes en leader du championnat. La pression est sur le PSG qui pointe à quatre longueurs au classement. A l’issue d’un match de grande qualité, les Parisiens s’imposent fort logiquement et sur le même score pour la troisième saison d’affilée (2-0), grâce à l’ouverture du score en fin de première période par Lucas, et un nouveau but de Cavani en fin de match (l’OM finira à 10, Imbula sera expulsé). Le PSG revient à un point de son adversaire du soir, et par la suite conservera son titre de champion de France (le 3ème d’affilée).

Edinson Cavani : le symbole de la rage de vaincre face à l’OM

 

En octobre 2015, le PSG domine toujours la Ligue 1, et possède 15 points d’avance sur son rival, Marseille, qui végète dans les profondeurs du classement (16ème). Pourtant les Phocéens réalisent « l’exploit » de marquer un but au Parc des Princes, et d’ouvrir le score, ce qui ne leur était plus arrivé depuis 3 saisons. Le PSG s’imposera 2-1 grâce à un doublé de Ibrahimovic, sur deux pénaltys. Chambreur, le public parisien scande alors en fin de match des « Ça sent la Ligue 2 »… Le PSG sera Champion de France pour la 4ème fois (2016). La saison suivante, le PSG (3ème) reçoit l’OM classé en milieu de tableau. Les Parisiens se montrent très maladroits et l’équipe de Rudi Garcia obtient ce qu’elle était venu chercher, un match nul (0-0), à oublier. Cette saison sera celle de la perte du titre pour le PSG, et c’est Monaco qui sera sacré champion de France.

Plus près de nous, la saison dernière, le PSG reprend sa marche en avant face à l’OM et vers le titre. L’opposition est plutôt musclée ce soir de février, avec un total de 11 avertissements distribués par l’arbitre M.Bastien. Les hommes d’Unai Emery réalisent un match plein, et cartonnent l’OM 3-0, grâce à des buts de Mbappé, Cavani et un c.s.c de Rolando. Rappelons également que Neymar sortira sur blessure lors de ce clasico version 2018, et que sa saison avec Paris est quasi-terminée ce soir-là. A l’issue de cette 27ème journée, le PSG reste leader incontestable avec 16 pts d’avance sur l’OM (3ème) et 14 pts sur Monaco son dauphin. Trois mois plus tard, le PSG est sacré Champion de France pour la 7ème fois de son histoire, c’est le quatrième titre de l’ère qatari depuis 2011.

 

Les coachs 

Durant cette période de 8 années,  depuis la saison 2010-2011, d’un côté comme de l’autre les entraîneurs se sont succédés, pour des raisons diverses. Le PSG recherche de la continuité pour atteindre son objectif avoué : gagner la Ligue des Champions. L’OM recherche la continuité tout court, car la « durée de vie » d’un entraîneur sur le banc marseillais est plutôt courte. Cinq entraîneurs se sont succédés à Paris depuis 2010 : Ancelotti (2011-2013) succède à Antoine Kombouaré lors de la reprise du club par les Qataris. Le manager italien est celui qui amène le PSG vers un nouveau titre tant attendu (2013). C’est ensuite Laurent Blanc qui est choisi, avec une certaine réussite : 3 titres de champion de France en 3 saisons (2014-2015-2016). Unai Emery arrive en 2017, puis Thomas Tuchel en 2018. A l’OM, sur la même période la liste est plus longue… Deschamps, Baup, Anigo, Bielsa, Passi (2 fois), Michel, et Rudi Garcia depuis 2016.

 

Objectif 30 points d’avance pour le PSG 

Dans les confrontations depuis 2010, le PSG marque en moyenne 1,87 but par match face à l’OM qui marque très peu au Parc (0,2 but par match en moyenne). De nos jours, toujours, entre le PSG et l’OM, la comparaison est difficile. En moyenne sur la saison, le PSG marque 2 fois plus de buts que l’OM : 3 buts par match pour les hommes de Thomas Tuchel, et 1,5 pour l’équipe de Rudi Garcia. Cela se traduit au classement, et l’écart entre les deux équipes est un gouffre. Avec 47 pts en 28 matches, l’OM tourne à 1,7 pt par match. Les leaders de la Ligue 1 totalisent 74 pts en 27 matches, soit 2,7 pts par match.Le PSG prend en moyenne 1 pt de plus que l’OM par match. Ainsi, en cas de victoire ce dimanche, le PSG compterait 30 points d’avance sur l’OM.

Sources et images : psg.fr, leparisien.fr, paris-canalhistorique.com, purepeople.com

Rédaction pour Paris United, Fredi