Oeil du supporter

Paris poursuit sa série

A Bordeaux, dans un stade Matmut Atlantique plein à craquer, le public girondin s’est déplacé pour voir Neymar et MBappé, et peut-être aussi pour encourager son équipe à faire chuter les leaders invincibles du championnat. Ricardo et son staff voulaient s’offrir un coup d’éclat après une série de 5 matches sans victoires. Le PSG sortait d’un énorme match face à Liverpool, et tenait à poursuivre sur sa lancée.

 

Possession : à l’avantage du PSG 64% vs 36% pour Bordeaux

 

Conservation : les parisiens ont eu le ballon les 2 tiers du temps, et les bordelais ont souvent joué avec des attaques rapides. Cette possession largement à l’avantage du PSG est cependant restée plutôt stérile par moment, même si au final le PSG aurait dû tuer le match en première période.

 

Marquinhos : intelligence et polyvalence

Replacé devant la défense au coup d’envoi, Marquinhos a réalisé hier soir l’un de ses meilleurs matches de la saison. A ce poste, son volume de jeu s’élargit, il a maintenant pris ses repères, et c’est un atout de plus dans ce schéma tactique de Tuchel.

Avec l’entente entre Marquinhos et Thiago Silva, le PSG peut compter sur une charnière de haut niveau. Selon les matches, Tuchel utilise Marquinhos devant la défense, comme hier soir à Bordeaux. Associé à nouveau à Draxler, « Marqui » y est de plus en plus à l’aise. Sa capacité d’adaptation à ce poste devient très intéressante pour le coach parisien.

En début de saison, les premiers essais pour le brésilien dans ce schéma n’ont pas été concluants. Marquinhos n’a rien dit, il a appris. Tuchel insiste, et au fil des matches, la progression du jeune brésilien (24 ans) est épatante. Il devient polyvalent, et c’est une vraie solution supplémentaire pour le PSG.

 

Heatmap ci-dessus : 177 ballons touchés par le duo Marquinhos – Draxler , omniprésent au cœur du jeu parisien, devant Thiago Silva et la défense, et derrière Neymar.

Bordeaux-PSG, c’est un autre classique de notre Ligue 1. Souvent des « matches à buts », et ce fût le cas encore hier soir. Beaucoup de largesses dans cette défense parisienne « new look », et un relâchement explicable après la soirée de mercredi et la victoire face à Liverpool. L’équipe de Ricardo a parfaitement joué le coup dans le dos des parisiens, mais Paris aurait pu l’emporter en étant plus réaliste. Le PSG poursuit sa série d’invincibilité, avant d’aller défier Strasbourg à La Meinau, puis d’accueillir son dauphin, Montpellier, samedi au Parc.

 

Source statistiques et images : SofaScore , whoscored.com, MatthiasDesign

daction pour Paris United : Fredi

Paris United

GRATUIT
VOIR