à la uneOeil du supporter

Neymar : Rumeurs, twitter et folie des grandeurs

Tout est donc pardonné. Neymar a dit dans une interview qu’il avait aimé le Parc contre Liverpool, et le justicier twitter oublie tout. Les mêmes qui affirment tout et son contraire depuis des semaines désormais, qui fustigeaient le Brésilien il y a encore deux jours, retournent leur veste. L’affaire Neymar est sur le réseau social le théâtre d’un grand n’importe quoi. Chacun donne son avis, sans connaître les tenants et les aboutissants, sans prendre le moindre recul sur l’affaire. Il faut être le premier à juger, donner un verdict, dire si c’est bien ou mal, et tant pis si on a pas d’arguments, et surtout pas d’info. C’est leur droit, après tout.

Avant de dire que le Parc était beau contre Liverpool, Neymar a parlé de la remontada comme l’un de ses plus grands souvenirs. Personne ne l’y a forcé. C’était délibéré. On a compris l’appel du pied pour un transfert au Barça. La remontada est un traumatisme pour tout supporter du PSG, et la démarche de l’ancien catalan est non seulement déplacée, mais irrespectueuse. La réaction d’une partie du virage Auteuil contre Nîmes peut ne pas être du goût de tout le monde, mais il ne l’a pas volé celle-là. Neymar a aussi signifié qu’il voulait partir et fait tout pour cela. Paris est loin d’être contre un départ, mais les clubs possiblement acheteurs sont peu nombreux. Voilà ce que l’on sait aujourd’hui. Il est un salarié dont l’employeur est le PSG, c’est aussi ça la réalité.

Leonardo attend les offres sérieuses, Tuchel et les joueurs sont dans l’expectative, mais twitter sait mieux que quiconque si Neymar doit rester ou partir. Le Brésilien désire partir, donc il faut le laisser filer ? Comme Verratti en 2017, comme Marquinhos deux ans plus tôt ? La mémoire est sélective. Les droits TV de la Ligue 1 ont récemment été rachetés pour un montant record de plus d’un milliard d’euros, ceci grâce à Neymar, mais le football français fait comme si de rien était, comme si Ney était lambda, comme si avoir un tel joueur au PSG gênait, et tant pis pour les stades pleins, le spectacle et les maillots pour vos enfants après les matches. De toute façon, Neymar, la Ligue 1 n’en a jamais vraiment voulu non ? Le Graël, Laurey, les stades de Province… ça emmerde tout le monde visiblement. Tant pis pour les impôts aussi… C’est Darmanin qui va être content !

En attendant la clôture du feuilleton et du mercato, on va laisser les connaisseurs faire leur cuisine, nous dire que le Brésilien doit absolument rester, puis impérativement partir, le tout justifié par des propos bien souvent plus proches de la bêtise que de la véracité. Et tant pis si ça ne plait pas à tout le monde.

Paris United

GRATUIT
VOIR