Oeil du supporter

Ne t’en va pas Rabiot

Le feuilleton de l’été du côté du Paris Saint-Germain a pris fin avec la clôture du mercato. Si les dirigeants du club ont réussi à conserver Adrien Rabiot, l’épisode n’est pas terminé.

Loin de là. Le milieu de terrain, qui a déjà refusé plusieurs offres de prolongation, sera libre de signer dans le club de son choix dès janvier.

Il ne reste plus que quatre mois à l’état-major pour prolonger notre titi. Si plusieurs supporters souhaitent le départ du DUC, ce serait pour moi une énorme erreur.

 

ADN du club

Nasser Al-Khelaïfi ne cesse de le répéter depuis qu’il a pris les rênes du PSG. Plus il y aura de joueurs formés au club dans l’équipe première, plus il sera un président comblé. Et l’identité parisienne du club, à laquelle tous les supporters sont attachés, en sera renforcée. Hors, si on perdait le « DUC », il ne resterait que Kimpembe et Aréola pour prétendre à une place dans le 11 type de demain. Sans parler de l’arrivée de Buffon qui pourrait faire de l’ombre au gardien tricolore.

Il est important pour tout grand club d’avoir des joueurs du centre de formation. Surtout lorsqu’ils font partis des meilleurs à leur poste.

 

Top du top

Tous les supporters parisiens se souviennent des premières apparitions de Rabiot. La majorité, si ce n’est la totalité, s’est dite qu’on tenait une pépite. En peu de temps, Adrien s’est fait sa place dans l’équipe, avant d’évincer Matuidi et de devenir un titulaire indéboulonnable. Il est le premier titi à s’imposer au PSG version Qatari. Contrairement à d’autres, il a souvent répondu présent lors des grandes rencontres. À Madrid en 2015, ou il remplace à merveille Marco Verratti à la 17e minute. Ou encore en 8es de finale retour de LDC à Chelsea (il ouvre le score).

Malgré son jeune âge (23 ans), c’est un joueur de tempérament, qui ne mâche pas ses mots et ne fait pas de politiquement correct. Pas de phrases toutes faîtes de footballeur. En témoigne sa sortie musclée après le huitième de finale aller face à Madrid : « Le problème c’est que c’est facile d’en mettre 8 à Dijon, ou 4 en championnat. C’est dans ces matches-là qu’il faut être décisif ».

Nous avons besoin de joueurs de caractère pour enfin passer ce palier en LDC. On pourrait penser qu’avec son allure nonchalante, Rabiot n’en fait pas assez, ne se bat pas, ou ne mouille pas le maillot.

 Mais la vérité du terrain est tout autre. D’autant plus depuis l’arrivée du nouveau coach. « J’aime travailler avec Adrien, je suis convaincu qu’il a le potentiel pour devenir un top top joueur pour le PSG », déclarait justement Thomas Tuchel récemment.

Le DUC n’a jamais craché sur le club, encore moins sur ses supporters. Pourquoi souhaiter son départ ? Le clan Rabiot est en position de force, et en profite. Mais à qui doit-on en vouloir ?

Comment se fait-il qu’un des meilleurs joueurs à son poste, formé au club, se retrouve qu’avec un an de contrat ?

Perdre Adrien Rabiot ? De plus gratuitement. Paris laisserait filer un autre milieu de terrain, poste qui fait défaut au club depuis plusieurs années sans trouver de solution jusque-là. Ce n’est vraiment pas le moment de laisser partir notre titi et de se rajouter d’autres problèmes. Alors c’est le moment pour tout le monde au club, dirigeants, et surtout supporters, de montrer notre amour à Rabiot et de lui faire comprendre que son club c’est le PSG !

Mehdi Sefraoui

Paris United

GRATUIT
VOIR