à la uneOeil du supporter

Mbappé, nouveau bouc émissaire ?

Kylian Mbappé affole les stats aussi bien en club qu’en équipe nationale. Pourtant, depuis quelques jours (voire semaines), une grosse partie de la France s’attaque à lui pour de mauvaises raisons.  

 

Après la rencontre de l’équipe de France face à l’Islande hier soir pour le compte des éliminatoires de l’Euro 2020, Kylian Mbappé continue sa fulgurante ascension. Grâce à son but, le Parisien est devenu le plus jeune joueur à totaliser 12 buts en sélection en Europe depuis 59 ans et le Danois Harald Nielsen, âgé alors de 18 ans et 308 jours. Il devient le cinquième joueur à réussir cette performance dans l’histoire après le Suédois Sven Rydell (1924), le Soviétique Eduard Streltsov (1956) et les Hongrois Imre Schlosser (1909) et Pataki Mihaly (1931). En sélection, le jeune attaquant affole les chiffres :

Matthias Design

Pourtant, les critiques ne cessent de s’abattre à son encontre. Chez les supporters adverses tout d’abord. Fini le gendre idéal de Monaco. Mbappe aurait attrapé un melon surdimensionné et agacerait avec son attitude. Les mêmes qui l’idéalisaient sur le Rocher ou pendant la Coupe du monde, le rabaissent aujourd’hui. Le crack ne serait qu’un « pousse ballon ». Ben voyons. Après, est-ce vraiment surprenant ? N’oublions pas que le PSG est détesté d’une grande majorité de la France. Par contre, le plus inquiétant, est que même dans notre communauté, le cas de l’attaquant divise. Certains supporters souhaitent carrément son départ. Incompréhensible. Je sais que certains sont nostalgiques de la période avant Qatar, mais quand même.

Dans les médias ensuite, ou plusieurs consultants ont critiqué son excès d’individualisme et de confiance. On reproche quand même à un attaquant de vouloir faire son métier, à savoir marquer. Pourquoi ? Pour une action en particulier, qui a beaucoup fait jaser alors que cela arrive à tous les matches, tous les week-end. Celle ou Blaise Matuidi, après un centre en retrait d’Antoine Griezmann, a tiré au but. Kylian Mbappé, esseulé à trois mètres des buts, a fait signe au milieu de terrain qu’il aurait pu lui donner le ballon. Bien sûr que le Turinois a fait le bon choix, le jeu était de frapper. Mais tous ceux qui ont joué au foot savent qu’à la place du jeune attaquant, on aurait eu la même réaction. Dans ta tête, tu te dis que tu es tout seul et que tu allais marquer, pas que ton coéquipier a fait le choix du jeu en frappant. Surtout quand on remet le contexte à sa place. Notre prodige restait sur une mauvaise prestation face à Manchester United, et un penalty raté dans les arrêts de jeu lors du classique. Cette action qui fait aussi beaucoup parler. D’après la majorité des personnes, Mbappe aurait dû laisser Angel Di Maria frapper le penalty. La réaction aurait-elle était la même si le Français avait marqué ? J’en doute. Lorsque Ronaldo s’agace, râle envers ses coéquipiers, tire les coups francs, les penaltys, ces mêmes personnes n’ont rien à redire.  Normal car le Portugais est en compétition avec Messi et qu’ils sont en perpétuelle compétition pour le Ballon d’Or. Je vous vois venir, le Portugais a déjà laissé des penaltys à ses coéquipiers. Combien de fois c’est arrivé ? Quel âge avait-il ? Combien de buts avait-il marqué dans le match ? Était-il en course pour le Soulier d’Or ? Pourquoi les mêmes réactions choquent lorsqu’elles proviennent de Mbappé ? Il veut tout, tout le temps, y compris face à la 170e nation FIFA. Des buts, des titres, des records. Va-t-on lui en vouloir pour cela ? Ce sont ses envies qui ont fait de lui ce qu’il est aujourd’hui. Alors vous ne pouvez pas faire l’éloge de son talent et de ses statistiques, tout en le critiquant dans ses attitudes. L’un ne va pas sans l’autre. Rui Costa déclarait récemment à propos de Cristiano Ronaldo : « qu’est-ce qui le rend différent ? Son ambition. Je n’ai jamais vu un champion aussi affamé que lui. Il vit chaque match comme si c’était le dernier de sa carrière. »  Des similitudes non ?

Alors oui les médias, il arrive à l’enfant de Bondy d’avoir des « humeurs ». Peu importe son statut, il reste avant tout un être humain, de 20 ans qui plus est. Il faut arrêter de faire des caisses après chaque geste. Tout ce petit monde ne s’y prendrait pas autrement pour envoyer notre pépite hors de notre championnat. Les premiers qui viendront se plaindre du faible niveau de notre Ligue 1.