à la uneCompétitionsOeil du supporter

Le bilan du PSG en Ligue des Champions sous l’ère Qatari

Le Qatar a racheté le club de football du Paris Saint-Germain en mai 2011 afin d’en faire une des plus grandes formations européennes et une marque mondiale. Les dirigeants parisiens n’ont pas hésité à investir, que ce soit dans les joueurs (avec des transferts record), dans la rénovation du Parc des Princes mais également dans un nouveau centre d’entraînement. Malgré sa large domination au niveau national, le club parisien peine à atteindre son objectif ultime, à savoir gagner la Ligue des Champions. Revenons sur le bilan du PSG dans cette compétition prestigieuse sous l’ère Qatari.

 

Les différentes campagnes européennes du PSG

Sous les ordres de Carlo Ancelotti, nous pouvons dire que le retour du club de la capitale en Ligue des Champions était encourageant malgré un peu de frustration lors de l’élimination. Le Paris Saint-Germain termine premier de sa poule avec cinq victoires et une seule défaite, devant le FC Porto. Le PSG élimine le FC Valence en huitièmes de finale et se fait éliminer par le FC Barcelone lors des quarts de finale sans perdre sur cette double confrontation lors de la saison 2012-2013. Les parisiens se font éliminer à cause du nombre de buts à l’extérieur (2-2 au Parc des Princes et 1-1 sur la pelouse du Camp Nou).

Cette première campagne de LDC sous l’ère Qatari est sans doute la plus aboutie et celle où le PSG a été le plus proche d’accéder aux demi-finales de la compétition.

Lors de cette saison 2013-2014 et avec un nouvel entraîneur ; Laurent Blanc, le club termine encore une fois premier de sa poule, devant l’Olympiakos, avec 4 victoires, 1 nul et 1 défaite. Les parisiens se débarrassent facilement du Bayer Leverkusen en 8èmes de finale mais se font malheureusement encore une fois sortir en quarts de finale face à Chelsea… Tout avait pourtant bien commencé avec une victoire 3-1 au Parc des Princes et un but d’anthologie de Javier Pastore. Cependant les parisiens n’auront pas su répondre présents à Stamford Bridge et s’inclinent 2 buts à 0 et sont encore une fois éliminés à cause du but à l’extérieur en encaissant le deuxième but à trois minutes du coup de sifflet final…

But de Javier Pastore contre Chelsea:

 

La saison suivante, il s’agit sans doute de l’élimination la moins difficile à encaisser tant la différence de niveau était grande entre le PSG et le FC Barcelone en quarts de finale. Le club de la capitale termine deuxième pour la première fois depuis le rachat du club par le Qatar, derrière le FC Barcelone. Le club parisien élimine le club londonien de Chelsea en huitièmes de finale après un match retour incroyable et un scénario complètement fou. Les parisiens se qualifient en ramenant un match nul (2-2) de Londres, à 10 contre 11 dès la 30ème minute et l’expulsion d’un certain Zlatan Ibrahimović. La route des joueurs Rouge et Bleu s’arrêtera encore une fois en quarts de finale face au futur vainqueur de la Ligue des Champions, le FC Barcelone. Les joueurs du PSG ne rivaliseront à aucun moment face au trio offensif de feu du Barça (Neymar-Messi-Suarez) avec pour bilan : défaite 3-1 au Parc et au retour défaite 2-0 au Camp Nou.

Lors de la saison 2015-2016, le bilan en Coupe d’Europe est encore décevant. Second de sa poule pour la deuxième saison consécutive, derrière le Real Madrid. Le club de la capitale n’encaissera qu’un seul but en phase de poules mais insuffisant pour finir premier. En huitièmes de finale, le PSGest costaud et s’impose 2 buts à 1 au match aller et au match retour face à Chelsea. Lors des quarts de finale, cela se passe moins bien puisque le PSG affronte Manchester City et obtient un décevant 2-2 au Parc des Princes. Et le coup tactique que tente Laurent Blancau match retour lui vaudra sa place quelques mois plus tard. Son 3-5-2 et sa défaite 1 à 0 font que le PSG est éliminé pour la quatrième fois consécutive depuis l’arrivée des Qataris.

Nouvelle saison et nouveau coach pour cet exercice 2016-2017, le PSGengage Unaï Emery qui reste sur trois succès consécutifs en Europa League. Le coach basque n’arrive pas à retrouver la première place en phase de poules en Ligue des Champions et il hérite du FC Barcelone en huitièmes de finale. Après un match de grande classe à l’aller et une victoire 4-0, le PSG réussit l’exploit de se faire éliminer en perdant 6-1 au Camp Nou… Ces deux matchs resteront à jamais gravés dans les mémoires des supporters parisiens.

L’année suivante, grâce à un recrutement pharaonique et les arrivées de Neymar et Mbappé, le Paris Saint-Germain passe dans une autre dimension. Les parisiens réussissent à finir premier de la phase de groupes devant le Bayern Munich mais hérite quand même du Real Madrid en huitièmes de finale, le double tenant du titre, entraîné par Zinedine Zidane. La marche est trop haute, sans Neymar, blessé pour le match retour et avec un Cristiano Ronaldo qui s’est remis en mode Ligue des Champions. Les parisiens ne créent pas l’exploit tant attendu devant leurs supporters.

Pour cette saison 2018-2019, le club décide de nommer l’Allemand Thomas Tuchel. Un coach jeune mais en devenir, aux méthodes qui rappelle un certain Pep Guardiola. Le PSG enregistre également l’arrivée d’un monument du football, Gianluigi Buffon. Malgré des débuts difficiles en phase de poules, les parisiens terminent premier dans ce groupe de la mort (composé de Liverpool, Naples et de l’Etoile Rouge de Belgrade).

La mentalité de l’équipe a l’air d’avoir changé, avec beaucoup plus d’envie, de cohésion et d’intensité à chaque match. Le match aller à Old Trafford en huitièmes de finale, et la victoire deux à zéro (sans Neymar et Cavani) en est le parfait exemple et laisse penser que c’est l’année où le club peut aller loin dans cette compétition. Malheureusement non, puisque le club retombe dans ses travers et se fait éliminer au bout du bout du match retour, comme un air de déjà-vu. Après la « Remontada » il y aura donc le « Come Back » pour la plus grande tristesse et colère des supporters parisiens…

 

Les matchs qui nous ont fait vibrer

Chelsea – PSG : 2-2 après prolongations(1-1 au match aller)

 Le 11 mars 2015 restera longtemps comme un très beau souvenir dans les têtes parisiennes. Le Paris Saint-Germain a réussi un exploit incroyable ce jour-là, en 8èmes de finale retour de la Ligue des Champions. Le club de la capitale qui était mené par deux fois au score et réduit à 10 dès la 32 ème minute, a éliminé les Blues au terme de 120 minutes complètement folles. Ce soir-là, on pensait que Paris avait franchi un cap.

Stamford Bridge avait tout pour laisser encore une fois des regrets au PSG. En l’espace d’une soirée, c’est devenu le stade qui a vu naître un Paris Saint-Germain avec du caractère et des ressources mentales immenses. Les parisiens se sont accrochés et ont fait basculer leur destin sur deux coups de pied arrêtés, David Luiz  et Thiago Silva étaient les héros ce soir-là…

Chelsea Psg 2-2

PSG Barcelone : 4-0

Quoi de mieux pour les amoureux de football que de réaliser cet énorme exploit un soir de Saint-Valentin, le 14 février 2017, le Paris Saint-Germain écrase le FC Barcelone dans ce 8èmede finale aller. Il s’agit sans doute d’un des matchs les plus marquants de ce PSG version Qatari. Les joueurs d’Unaï Emery ont dominé les Catalans dans tous les secteurs du jeu.

Tout le monde annonçait l’enfer au club de la capitale, c’est pourtant le Barça qui a vécu une très mauvaise soirée au Parc des Princes. Une nuit magique pour le club de la capitale. Di María, auteur d’un sublime doublé, Julian Draxler, buteur dès son premier match avec Paris en Ligue des Champions et Edinson Cavani qui a clôturé ce festival pour célébrer son trentième anniversaire comme il se doit.

Psg Barcelone 4-0

Manchester United – PSG : 0-2

Ce 12 février 2019, on pense que notre club de cœur a enfin franchi ce fameux cap en Coupe d’Europe, que les choses ont bien changé. Le PSG réalise une performance de grande classe en signant une victoire historique à Old Trafford, puisqu’il s’agit du premier club français à s’imposer là-bas. Ils se sont rapprochés du niveau d’un grand d’Europe. Cela restait à confirmer.

Rien à jeter dans cette performance du Paris Saint-Germain. Un exemple d’engagement et de gestion de première à la dernière  minute. Les parisiens ont fait preuve d’une discipline tactique remarquable pour neutraliser cette équipe mancunienne et son maître à jouer, Paul Pogba. Ils ont mis leur jeu en place en imposant leur domination technique et ont été très efficaces sur coups de pied arrêtés. Copie parfaite.

 

Nos pires souvenirs…

Chelsea – PSG : 2-0 le 08/04/2014, (1-3 au match aller)

Il s’agit du premier souvenir difficile de ce PSGversion Qatari… Vainqueur 3-1 au Parc des Princes, les parisiens n’ont jamais été aussi proches des demi-finales de la Ligue des Champions.

Malheureusement, les joueurs du club de la capitale ont complètement déjoué dans ce match retour à Stamford Bridge. Et à trois minutes de la fin, Demba Ba est venu doucher les espoirs parisiens en inscrivant le but de la victoire pour Chelsea…

 

Barcelone PSG : 6-1 (08/03/2017)

Cette fameuse « Remontada », un des pires souvenirs pour les supporters parisiens. Aucune équipe ayant gagné 4-0 au match aller ne s’était fait éliminer par la suite, le PSG l’a fait… L’équipe d’Unaï Emery a fait tout ce qu’il ne fallait pas faire, cela a contribué grandement à l’exploit barcelonais.

Paris a joué complètement à l’envers, complètement à l’inverse du plan de jeu qui avait si bien fonctionné à l’aller, qui lui avait permis de mettre le Barçà genoux. Au Camp Nou,Paris s’est écroulé et a montré sa peur dès le début du match avec un bloc très bas et une présence inexistante dans les duels. Incapable de tenir le ballon, Paris a réussi à donner les raisons d’y croire aux Catalans.

 

PSG Manchester : 1-3

« Le come back », encore pire que « la Remontada ». Encore une fois, le PSG est devenu la première équipe de l’histoire à se faire éliminer dans un match aller/retour après une victoire par deux buts d’écart à l’aller et à l’extérieur… Encore une fois un scénario cruel, que les hommes de Thomas Tuchel ont écrit.

Parisa offert ce match à Manchester United. Malgré ce penalty très sévère dans le temps additionnel, le club de la capitale s’est compliqué la vie. Les deux premiers buts mancuniens ont été offerts sur deux erreurs individuelles, par Kehrer puis Buffon.

Les parisiens ont réussi à réagir après le premier cadeau, cependant, ils ne se sont jamais relevés après le deuxième. Ils en ont même perdu la maîtrise de leur sujet. Le plus rageant dans tout cela, c’est que Manchester United n’a vraiment rien proposé, ils se sont contentés de défendre et ils ont profité des cadeaux parisiens pour se qualifier alors que c’était inespéré et quasi impossible.

Quelques stats du PSG en LDC depuis le rachat des Qataris

Depuis mai 2011, le club parisien a joué 64 matchs dans la compétition la plus prestigieuse pour un club. Sur le plan comptable, le bilan est positif puisque les parisiens ont obtenu 36 victoires, soit 56% de victoires. Le club de la capitale compte autant de matchs nuls que de défaites depuis son retour dans cette compétition, soit 14 matchs et donc 22% de matchs nuls et de défaites.

Au niveau des buts, le Paris Saint-Germain a également un bilan positif (+70) puisqu’ils ont marqué 142 buts et ils en ont pris 72.

Cependant, au niveau des résultats, c’est insuffisant voire même décevant tant les dirigeants ont investi dans le club puisque le club n’a jamais atteint le dernier carré depuis le rachat du club.

Quatre quarts de finale d’affilée et trois éliminations en huitièmes de finale sur les trois dernières années. Le club est donc en régression.

 

Dans ces moments compliqués, notons quelques belles séries…

Avec 16 victoires et 5 nuls en 21 rencontres au Parc des Princes lors de la première phase de la compétition, le PSG a pris la bonne habitude de faire de son stade une forteresse imprenable. Sa meilleure campagne européenne dans son antre aura été celle de 2017-2018 avec 3 victoires en 3 matchs et 15 buts marqués et seulement 1 encaissé.

De plus, le club de la capitale a inscrit au moins un but lors de ses 24 derniers matchs de Ligue des Champions, depuis son revers face à Manchester City 1 but à 0 en quart de finale retour, en avril 2016.

Enfin, une stat sur laquelle le club parisien doit progresser. Les parisiens concèdent beaucoup trop de penaltys. Ils en ont concédés 12 en 64 matchs dans l’ère Qatari mais surtout 9 penaltys sur ses 13 derniers déplacements. Notons que lors de ses deux plus grandes déceptions européennes récentes, le PSG a pris deux penaltys face au FC Barcelone au match retour et un penalty face à Manchester United, également au match retour.

 

Supporters parisiens, malgré la déception pour la plupart d’entre vous et la haine pour certains, n’oubliez pas que notre club est jeune, 48 ans. A titre de comparaison, Chelsea, racheté en 2003 par le milliardaire russe Roman Abramovitch, a mis 9 ans pour remporter la plus prestigieuse des compétitions. Laissons-nous du temps. Des clubs historiques comme Manchester United, le Bayern Munich ou encore le  FC Barcelone ont mis respectivement 13, 19 et 37 ans avant de remporter cette compétition créée en 1955.

Même si ces éliminations sont dures à avaler, notre histoire deviendra légende et notre heure viendra, allez Paris !

 

Yann Pougeux