Oeil du supporter

LDC : enfin passer le cap ?

On y est ! La Ligue des Champions reprend ses droits. Après deux échecs de suite en huitièmes de finale, le PSG se doit de briller sur la scène européenne. Et contrairement aux éditions précédentes, nous allons très vite savoir si notre club peut prétendre à la victoire finale.                            

 

Très haut niveau

Une fois n’est pas coutume, c’est sur la scène européenne que la saison de Paris sera jugée. Mais à la différence des dernières saisons, nos joueurs vont directement rentrer dans le bain des gros matches. Avec l’Etoile rouge de Belgrade, Naples et surtout Liverpool dans sa poule, le PSG va devoir être d’entrée de jeu à 100 % pour ne pas connaître une terrible désillusion. Après une préparation tronquée par la Coupe du Monde, Thomas Tuchel doit rapidement préparer son équipe à cette échéance. Pour la première fois depuis l’ère qatarie, Paris se retrouve dans un groupe relevé. Une bonne chose pour le club de la capitale qui devait souvent attendre février pour se frotter à une telle adversité. Pour les résultats qu’on connaît.

Plus de caractère

Avec trois déplacements qui risquent d’être électriques, nos joueurs devront prouver qu’ils ont du caractère. Cela a cruellement fait défaut les années précédentes. Sans jeter la pierre à notre ancien entraîneur Unai Emery, loin de là, son tempérament calme, voire effacé, n’a pas aidé lors des grandes échéances. Si les dirigeants parisiens ont fait confiance à Tuchel, c’est aussi pour son caractère. L’Allemand a t’il plus de chance de faire passer ce cap au PSG ? Pour Pierre Ménès, la réponse est affirmative. « Ça dépend aussi du tirage. Mais je crois plus en Tuchel qu’en Emery. L’allemand a su créer un climat avec les joueurs »m’a déclaré le consultant sportif. Contrairement à Daniel Riolo et son tweet : « Si le PSG repart en quête de Ligue des Champions avec Verratti et Rabiot au milieu, Tuchel ou Emery, ça sera la même .» Pourtant, qui peut se targuer d’avoir dans son effectif deux milieux de cette trempe ? S’il ne leur arrive aucun pépin physique, surtout pour l’Italien, ces joueurs ont le niveau international. Ànotre nouveau coach de trouver la meilleure façon de les faire évoluer ensemble et trouver le juste milieu. Surtout, nous avons deux pépites que tous clubs rêveraient d’avoir. Si nous ne sommes pas dans le dernier carré avec Neymar et M’bappé, on ne le sera jamais. On a deux étoiles, profitons-en pour aller chercher celle qui nous manque une bonne fois pour toute.

Mehdi Sefraoui

Paris United

GRATUIT
VOIR