à la uneLe ClubOeil du supporter

James : une nouvelle étoile au-dessus du Virage

« On est des supporters, on est des passionnés, on est des ultras, mais on est des citoyens avant tout. Quand on défend nos droits, on défend nos droits de supporters, mais les droits de les tous citoyens. »

La nouvelle s’est vite répandue, le club, la Ligue, les associations de supporters, les joueurs, une grande partie du football français a été touché de sa disparition. Aussi il est important de par ces quelques lignes, d’expliquer à la plus jeune génération, mais aussi aux-non visagistes, qui était James.

Fervent supporter, James s’est mobilisé contre le Plan Leproux, en participant à la fondation de Liberté Pour les Abonnés, en 2010. Il s’implique par la suite dans l’Association ADAJIS, qui vient juridiquement en aide aux IDS, et aux supporters parisiens en conflit avec le club. Mais s’il avait compris quelque chose, c’est que la contestation, ne serait pas le seul combat à mener, ce n’était qu’une étape.

Il fallait pouvoir dialoguer avec tous les acteurs du football, pour renouer la confiance. Et Dieu sait qu’après la diabolisation des ultras parisiens à l’époque, le dialogue était essentiel avec la nouvelle direction. En 2016, c’est la consécration, James est de retour au Parc, triomphant de son combat, il permet à des milliers de parisiens de retoucher à leur passion.

Au-délà du Paris Saint-Germain, il était le porte-parole de l’Association Nationale des Supporters, et permet de renouer le dialogue avec la Ligue et le Ministère des Sports, en étant un acteur incontournable de l’Instance Nationale du Supportérisme. Les référents supporters ? C’est lui. Il n’aura cessé de lutter pour les droits du supporter et contre toutes les mesures liberticides. Responsable, volontaire, passionné, les adjectifs ne manquent pas pour décrire sa personnalité. Nous supporters parisiens, lui sommes reconnaissants à jamais.

En 2012, des ultras de la France entière se rejoignent à Montpellier pour apporter leur soutien à Casti, supporter de la Butte Paillade (Montpellier), qui a perdu un oeil, après un tir de flashball, en marge de la rencontre MHSC-ASSE. Un millier de supporters ultras sont présents, dont James, qui prend la parole:

« A Paris, on a été le laboratoire de tout ce qu’il se passe, si on est là aujourd’hui, c’est que ça s’est bien étendu. Ce dont on parle, c’est de mesures d’exceptions, sauf qu’aujourd’hui ce ne sont pas des mesures d’exceptions, ce sont des choses qui se passent tous les week-end, voir plus. Ce que l’on peut constater aujourd’hui, c’est que non seulement on est confronté à des mesures liberticides, mais qu’en plus physiquement maintenant on a des comportements policiers, et on peut parler d’impunité. A un moment, ces abus là, il faut que ça cesse, c’est pour cela que l’on est là. Il faut qu’il y ait une grosse prise de conscience et que l’on nous arrête de nous stigmatiser, parce qu’il y a une chose qui est claire, on est des supporters, on est des passionnés, on est des ultras, mais on est des citoyens avant tout. Quand on défend nos droits, on défend nos droits de supporters, mais les droits de les tous citoyens. »

Nos pensées vont à sa famille, à son entourage, aux LPA.

Où tu es nous sommes là, tu ne seras jamais seul. Que ton travail continue d’être honoré et respecté. Merci à jamais. 

Paris United

GRATUIT
VOIR