à la uneActualités du ClubLes joueursOeil du supporter

Il manquait d’un chouïa, on avait un Choupo

Historique, renversant mais quelque part, n’était-ce pas là un coup du destin ? Pour la première fois depuis vingt-cinq ans, le Paris Saint-Germain se qualifie en demi-finales de Ligue des Champions. Dans un match difficile face à l’Atalanta Bergame, où notamment Neymar Jr a délivré une démonstration incroyable de son talent, c’est Eric Maxime Choupo-Moting qui nous délivre.

Une entrée fracassante, un but historique

Il ne s’agissait ni de la meilleure entrée ni encore même du meilleur but (passe décisive de Kylian Mbappé), mais c’était l’entrée et le but qu’il fallait, juste ce qu’il fallait. Eric-Maxim rentré à la 79ème pour remplacer le fantomatique Mauro Icardi, a finalement marqué le but de la victoire à la 93ème minute. Il est également impliqué dans le but de Marquinhos : une passe longue à Neymar Jr alors dans la surface, rate sa frappe et le défenseur rectifie le tir, égalisation à la 90ème.

A la 89ème minute, où tout semblait être perdu, le changement qui devait être fait a été opéré. L’ironie du sort est de se dire que Choupo-Moting n’était pas censé prendre part à ce match, mais aura finalement bénéficié du départ de Cavani pour être réintégré. Grâce à lui, le Paris Saint-Germain est devenu le quatrième club de l’Histoire de la Ligue des Champions à être mené au score jusqu’à la 90ème minute et de finalement l’emporter. Il est devenu également le premier joueur du club à avoir marqué en entrant en jeu dans une phase à élimination directe de C1, depuis Edinson Cavani en 2016 face à Chelsea.

La délivrance

Comme Choupo le disait dans une interview donnée à France Football, « Pour avoir le plus de succès avec cette équipe-là, il faut mettre l’ego en deuxième position ». Cela implique plusieurs choses. Dans un premier temps, Eric Maxim est conscient de sa place, l’accepte et en est pleinement satisfait, puisqu’il s’agit de quelqu’un qui a le sens du sacrifice pour le collectif. Ensuite, il est vu comme étant quelqu’un de « foncièrement gentil ». C’est vrai, ce genre d’individu se fait de plus en plus rare. Mais beaucoup oublient qu’il est également un footballeur professionnel et, vous le savez, les moqueries et railleries ont été nombreuses.

On pouvait lire sur les réseaux des choses comme : « S’il entre, qu’il marque et qu’il qualifie l’équipe, ce sera un dieu ! », « Choupo nous qualifiera, c’est écrit ». Outre la sacralisation du joueur, il y a finalement une part de vérité, puisqu’il est devenu le joueur qui a qualifié le Paris Saint-Germain en demi-finale de Ligue des Champions pour la première fois depuis vingt-cinq ans ! Il est vrai que l’on s’attendait – surtout vu son entrée – à ce que Kylian Mbappé ou encore Neymar soient les buteurs qui entrent dans l’Histoire. Certes les deux sont décisifs, mais au fond, n’est-il pas plus beau que ce soit Choupo-Moting qui ait été la cerise sur le gâteau ? Cela n’a-t-il pas plus de sens au regard du joueur, de ce qu’il a vécu ?

Des évènements tels que celui-ci marquent à vie les joueurs et les histoires des clubs. Une récompense à la hauteur de sa patience et qui doit certainement lui faire beaucoup de bien au moral. Quoiqu’il en soit, merci encore Eric, « Monsieur » Eric Maxim Choupo-Moting devrait-on dire ! Pour remporter ce match, il nous manquait un chouïa. Manque de chance pour l’Atalanta, nous avons un Choupo. Ça donne !!

Sources : France Football

Crédits photos : The Guardian, BeIN Sports

Paris United

GRATUIT
VOIR