Oeil du supporter

Edito : Rendez-nous le Vélodrome !

Je ne vais pas vous faire un coup de gueule à la René Malleville, parce que j’ai 30 ans de moins et que je ne vis pas dans un bar PMU. Mais le Clasico est presque mort ! Battre l’OM n’est plus un kiff, c’est devenu une vieille habitude. La dernière fois que les Olympiens se sont imposés contre le PSG, c’était le 27 novembre 2011. Depuis, 17 confrontations entre les deux clubs : 14 victoires parisiennes et 3 matchs nuls. La saison dernière au Parc des Princes : deux PSG-OM en 3 jours, Ligue 1 et Coupe de France, et deux victoires parisiennes 3-0. Si l’on avait organisé un troisième match trois jours plus tard, le tarif aurait sans doute été le même. Sur le terrain, Paris traite l’OM comme un vieux jouet démodé, s’amusant avec pendant un quart d’heure avant de le jeter vulgairement sous le canapé. Sérieusement, une battle Neymar-Mbappé VS Germain-Mitroglu, ça vous excite ? On connaît déjà le résultat, deux rounds, deux « perfect », et Game Over.

Pour faire un bon Clasico, il faut être deux. Et le PSG est seul, sans adversaire, tout en haut, comme d’habitude. Cette saison encore, avec dix victoires lors des dix premières journées, Paris s’ennuie. Marseille traîne déjà 11 points derrière alors que l’on n’est même pas au quart du championnat. Où est l’enjeu sportif ? Dimanche, on en vient même à espérer que l’OM ouvre le score comme l’an dernier, histoire d’épicer un peu la bouillabaisse. Aujourd’hui, à quoi se résume la rivalité OM-PSG ? Un titre provocateur du journal La Provence « Pas de supporter du QSG au Vélodrome » ? L’inénarrable Youtubeur marseillais Mohamed Henni insultant les joueurs parisiens et défonçant son écran aussi plat que son humour avec une batte de Base-ball dimanche soir quand son équipe aura pris la sauce ?

Le Clasico est presque mort, et les autorités pourraient bien l’enterrer définitivement en interdisant sans cesse, comme elles le font chaque année depuis 2015 et sous divers prétextes, le déplacement des supporters parisiens au Vélodrome. Cette année, la raison officielle évoquée par la préfecture des Bouches-du-Rhône est que les forces de l’ordre seront mobilisées le même jour sur la course à pied Marseille-Cassis et sur la fête de la bière. Super, et l’an prochain ce sera quoi, la fête de l’aïoli ? Nan, vraiment, le Clasico va mourir et le seul moyen de rallumer sa flamme, c’est de réanimer le match des tribunes. Les seuls garants du Clasico, ce sont les supporters ! Les supporters parisiens en déplacement ne sont pas tous des décérébrés. Depuis sa création, le Collectif Ultras Paris s’est montré exemplaire, en témoigne les déplacements aux quatre coins de la France et en Ligue des champions. Alors, rendez-nous notre OM-PSG ! Rendez-nous notre déplacement le plus bandant de la saison ! Rendez-nous notre parcage au Vélodrome ! Parce que là-bas aussi, c’est Paris !

Thibault Girardet

Paris United

GRATUIT
VOIR