à la uneActualités du ClubCompétitionsL'équipeLe ClubOeil du supporterPrésentation

Borussia Dortmund : Une armada offensive

A moins d’un mois de la première confrontation contre le Borussia Dortmund en huitième de finale de la ligue des Champions, la formation parisienne doit se préparer à un combat physique mais aussi tactique, surtout dans son approche défensive. Les différents attaquants de Lucien Favre constituent le principal point à annihiler pour Thomas Tuchel. 

Le nouvel arrivant

Débarqué en échange de la modique somme de 20 millions d’euros durant le mercato hivernal, Erling Braut Haaland est venu renforcer une équipe déjà très à l’aise dans les derniers mètres. Auteur d’un triplé pour son premier match avec sa nouvelle formation, l’international norvégien dispose d’une palette technique assez impressionnante et d’un sang froid manifeste dans le dernier geste. Ses statistiques avec son ancien club du Red Bull Salzbourg sont assez équivoques, 16 buts inscrits et prés de 6 passes décisives délivrées. Il ne faut également pas oublier que son adaptation à la rigueur de la ligue des Champions s’est faite naturellement et ce, face à des grands adversaires tels que Liverpool ou  Naples. C’est cette certaine insouciance et cette assurance qu’il faudra parvenir à museler pour les défenseurs du PSG.

Longtemps associé en attaque au buteur coréen Hee-Chan Hwang, le jeune buteur scandinave avait pour habitude d’évoluer dans un système à deux attaquants de pointe au sein duquel, il était aisé pour lui de prendre le dessus sur un joueur plus véloce dans les derniers espaces. Dans le 3-4-3 de Lucien Favre, Haaland ambitionne davantage à occuper un poste de point de fixation, dépendant des ballons livrés par ses ailiers. Des joueurs de côté plutôt très habiles et performants, à l’image du prodige anglais Jadon Sancho. Véritable détonateur dans son couloir droit, sa tendance à repiquer dans l’axe pourrait constituer un danger permanent notamment au vue de la qualité du jeu en remise de Haaland.

Faire déjouer l’adversaire 

Sur un plan purement statistique, la défense du Paris Saint-Germain semble être prête à négocier les nombreux duels aériens qui viendront rythmer les offensives du club de la Ruhr. En effet, prenons l’exemple de la ligue des Champions, compétition au sein de laquelle, les joueurs de Thomas Tuchel parviennent à gagner près de 11,2 duels aériens par rencontre. Un indice plutôt bon mais à rehausser notamment au vu des 15,8 duels aériens remportés par une équipe solide comme Liverpool. La prépondérance d’un joueur comme Thiago Silva sera fondamentale sur les phases arrêtées, le capitaine parisien excelle dans son jeu de tête, capable de lire à merveille les différentes trajectoires.

L’agressivité sera aussi de mise afin de s’affirmer face à l’adversaire. Toutefois, il ne faut pas tomber dans le vice et le jeu dangereux, préjudiciable dans des rencontres d’une telle intensité. Un joueur aussi talentueux que Presnel Kimpembe devra calmer son engagement dans l’optique d’un futur duel avec le géant norvégien et son mètre 94. Thomas Tuchel privilégiera peut-être une titularisation de Marquinhos (si il revient de blessure à temps) en défense centrale, car plus discipliné. A côté d’une formation sereine et efficace défensivement comme Liverpool qui ne commet que 10 fautes par match, le club parisien affiche un total de 12 fautes commises. Le tout avec le même nombre de tacles effectués par rencontre, soit 18,2.

Le dernier point important, réside dans le fait de parfaitement couvrir et apprécier l’espace qui sera laissé par les joueurs défensifs dans leur dos. Face à une équipe telle que Dortmund capable d’effectuer des transitions rapides vers l’avant, la vigilance sera le maitre mot à adopter. Surtout dans une double confrontation qui laisse présager une avalanche de buts des deux côtés.

 

Crédit photos : bvb.de, psg.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR