à la uneActualités du ClubAvant matchCompétitionsLe ClubOeil du supporter

Borussia Dortmund : Attaque de feu, défense en bois

A dix jours de recevoir le PSG, le Borussia Dortmund s’est incliné à Leverkusen (4-3) dans une nouvelle rencontre complètement folle. Les Allemands, après Reus, ont perdu un nouveau joueur en la personne de Julian Brandt.

Les matchs de Dortmund, c’est la certitude de ne jamais s’ennuyer. Samedi en fin de journée, le club entraîné par Lucien Favre se déplaçait à Leverkusen pour recoller à la tête du classement. L’entraîneur suisse a aligné une équipe qui devait ressembler à celle qui affrontera le PSG dans dix jours.

Une défense à quatre avec Akanji latéral droit. Un milieu WitselCan. Après avoir été menés 1-0, les « Marsupiaux » réagissaient et prenaient l’avantage sur un superbe but de leur recrue venue d’Italie, Emre Can. Puis, après avoir été rejoints au score, ils reprenaient l’avantage sur une superbe action conclue par Guerreiro. Mais Leverkusen, en deux minutes, égalisait et prenaient l’avantage pour ne plus le lâcher. Défaite 4-3 et des lacunes encore bien criantes en défense.

Ce match fut un parfait résumé de ce qu’est le Borussia depuis le début de saison. Une attaque de feu, même si Haland n’a pas marqué. Hakimi a joué plus haut et a été un danger permanent. La blessure de Brandt est venue ajouter des problèmes à Lucien Favre.

Parce que les problèmes, l’entraîneur de Dortmund en a avec sa défense. Malgré l’apport de Can, l’équipe est tellement coupée en deux que les milieux sont submergés dans les phases de transition. Et dans leur dos, les défenseurs souffrent. Hummels n’arrive plus à se retourner et à gérer la profondeur ni la vitesse des attaquants adverses, et Akanji n’est pas un latéral et son alignement est souvent défaillant.

Une défense à l’agonie

Le Borussia manque de maîtrise et de patience dans la construction. Ca donne une équipe dangereuse qui joue toutes ses attaques pour faire mal et marquer, mais ça donne aussi beaucoup de précipitation et de déséquilibre. A la perte de balle, l’équipe adverse peut alors faire très mal en jouant rapidement vers l’avant avec des appels en profondeur dans le dos de cette lourde défense.

Même si Favre demandera sûrement à ses joueurs moins de folie face au PSG, on doute que cette équipe soit capable de renier ses principes et, malgré tout, ce qui fait sa force. On peut imaginer que Favre évoluera avec quatre défenseurs et qu’il y a de grandes chances qu’il évolue avec trois milieux de terrain, même si les possibilités avec les blessures de Brandt et Reus sont de moins en moins nombreuses. Il reste une semaine aux Allemands pour retrouver une solidité défensive, eux qui ont encaissé 11 buts sur les cinq matchs de 2020 dont 10 en seulement trois matchs.

 

Crédit photos : bvb.de

Paris United

GRATUIT
VOIR