à la uneOeil du supporter

Bilan de la saison 4/4 : Devant, on ne change rien !

De tous les secteurs du Paris Saint Germain, c’est peut-être celui qui a donné le plus de satisfaction. Avec sa philosophie et son système de jeu, Thomas Tuchel a su faire cohabiter Di María, Neymar, Mbappé et Cavani pour former un quatuor de feu. Mais ce foutu cinquième métatarsien a de nouveau été de la partie cette année.

 

La saison

Mercato 2018, la surprise du chef signée Thomas Tuchel s’appelle Eric Maxim Choupo-Moting. Le Camerounais débarque libre de Stoke City, et il retrouve un coach qu’il avait connu à Mayence. Pour le reste, pas de mouvement, la MCN est bien là, tout comme Di María. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’attaque parisienne a fait honneur à sa réputation : Di María face à Naples, Neymar face à Liverpool, Cavani et Mbappé tout aussi présent. On se dit alors que malgré les carences du milieu de terrain, Paris peut viser quelque chose en Europe cette saison. Et puis la malchance s’est de nouveau abattue sur la capitale. Un cinquième métatarse, un claquage tendineux sur un pénalty, et hop, plus de ligne offensive de rêve. Résultat, Mbappé a enquillé les buts, Di María les prestations de haut vol, mais dans des matchs sans réel enjeux après Manchester, difficile de s’en satisfaire. On demande quand même à revoir ce quatuor si bien huilé par Thomas Tuchel la saison prochaine. Avec si possible un renfort offensif de qualité (parce que Choupo, c’est bien gentil, mais ce n’est pas un « fuoriclasse »).

 

La statistique de la saison

Porté par son attaque de feu, Paris aura marqué cette année 152 buts, dont 105 rien qu’en championnat. Dans cette saison pas brillante, on se rappellera tout de même des cartons infligés à Guingamp (9-0), l’Étoile rouge de Belgrade (6-1), Lyon (5-0) ou Amiens (5-0). Paris place également 3 joueurs (Mbappé, Cavani, Neymar) dans les 5 meilleurs buteurs de la Ligue 1.

 

Le bilan individuel

Edinson Cavani : Ça n’aura pas été la meilleure saison du « Matador » sous la tunique parisienne. Blessé et un peu trop effacé dans le jeu, il n’aura pas réussi à vraiment peser dans les grands matchs, et surtout après la blessure de Neymar. Pourtant, avec 23 buts en 33 matchs, son ratio buts/matchs reste dans les standards d’un 9 de classe internationale. 3ème meilleur buteur de Ligue 1 cette saison, le meilleur buteur de l’histoire du PSG pourrait être prié de faire ses bagages cet été, et ainsi ne plus nous entraîner jusqu’au bout de la nuit comme il a si souvent su le faire.

Kylian Mbappé : Après sa Coupe du Monde de haute volée, le jeune tricolore était attendu de pied ferme. 43 matchs, 39 buts, 17 passes décisives, meilleur buteur, meilleur joueur et meilleur espoir de Ligue, le natif de Paris a tout simplement marché sur l’eau cette saison. Mais cette réussite individuelle ne doit pas cacher ses ratés sur le plan collectif. Coupable de la perte de balle qui entraine le but de la défaite face à Liverpool, transparent face à Manchester au match retour, Mbappé s’est distingué par quelques loupés qu’un joueur de cette trempe ne peut se permettre. A noter aussi ses sauts d’humeurs, face à Nîmes et Rennes, qui ont démontré une certaine fébrilité jamais observée auparavant. Mais sa saison reste tout de même exceptionnelle.

Neymar : Foutu cinquième métatarse. Depuis son arrivée à Paris, le Brésilien n’est pas verni pas les blessures. Auteur d’un début de saison vertigineux, avec une prestation XXL face à Liverpool au match retour, sa rechute au pied droit aura fait du mal au PSG. Même si Mbappé ou Di María ont pris le relais, l’absence de son leadership mental et technique sur le terrain s’est vraiment fait ressentir lors des matchs clés. Preuve de son génie, en 28 matchs, il aura marqué 23 buts et délivré 13 passes décisives. Et malgré sa longue absence, il est 5ème au classement des buteurs de Ligue 1 (à égalité avec Falcao et Dembélé).

Di María : Depuis son arrivée à Paris, l’Argentin déçoit très rarement, et quel que soit le coach. Avec le 3-5-2 de Tuchel, on pensait que sa place de titulaire serait compromise, mais le coach allemand a parfaitement su l’intégrer à la MCN. En 45 matchs, il aura planté 19 fois et délivré 17 caviars, faisant de lui l’un des joueurs les plus décisifs du championnat. Affichant toujours des valeurs de combats et une bonne mentalité, il est un cadre du vestiaire parisien, et tant mieux !

Moussa Diaby : L’autre belle surprise de cette année 2018-2019 avec Dagba. Très vite propulsé titulaire par Thomas Tuchel en l’absence des mondialistes, le jeune ailier aura su montrer qu’il méritait plus qu’un rôle de figurant. Après un début de saison canon, il a connu une baisse de régime sur la seconde partie. Il termine tout de même avec 4 buts et 7 passes décisives au compteur en 34 matchs, et a assurément montré assez de qualité pour conserver une place dans la rotation de la saison prochaine.

Eric Maxim Choupo-Moting : Une erreur de casting, tout simplement. Alors on ne lui en veut pas au gentil Choupo, c’est sûrement un homme agréable à vivre, qui ne fait pas de vagues dans un vestiaire, mais son arrivée à Paris doit pour lui encore être une mauvaise blague. Passer de Stoke au PSG, c’est quand même une situation plus qu’improbable. Seulement 3 buts et 2 passes décisives au compteur, 31 matchs disputés mais très peu titularisé, le Camerounais ne devrait pas se faire de vieux os du côté de la capitale.

 

Quelle situation la saison prochaine ?

Soyons d’ores et déjà clair : Neymar et Mbappé ont très peu de chances de partir cet été. Concernant le premier, un départ n’a jamais été à l’ordre du jour, pour le second la situation est plus complexe même si un départ durant ce mercato n’est pas envisagé par la direction parisienne. Di María et Diaby devraient eux aussi être parisien la saison prochaine. Choupo-Moting devrait quant à lui faire ses bagages. La Turquie, la Chine ou encore les États-Unis sont aux renseignements. Le cas d’Edison Cavani est plus épineux. Antero Henrique ne cache pas son envie de vendre l’Uruguayen cet été, alors que lui se voit terminer sa carrière à Paris, surtout qu’il lui reste un an de contrat.

Du côté des arrivées, l’attaque n’est pas le secteur ultra prioritaire de Thomas Tuchel. Le coach parisien veut tout de même 1 à 2 renforts offensifs pour venir alimenter la ligne d’attaque. Ainsi, Nicolas Pépé, qui sort d’une saison flamboyante avec Lille, est sur les tablettes du PSG, tout comme David Neres, l’ailier de l’Ajax. Le néo-international auriverde intéresse fortement le board parisien, qui pourrait assez vite accélérer sur ce dossier.

 

Arnaud de La Taille pour Paris United

Visuel par N2AS

Paris United

GRATUIT
VOIR