à la uneActualités du ClubAprès matchOeil du supporter

Arrêtons la culture de l’instant 

Quelques jours après avoir surclassé le Real Madrid et dominé Lyon, Paris s’est fait surprendre face à Reims hier soir (0-2). Il en fallait pas moins pour que les critiques (re)tombent sur Thomas Tuchel. 

Dans le football plus qu’ailleurs, les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Loin de là. C’est ce qui fait le charme de ce sport qu’on aime tant. Les éloges peuvent se transformer en critiques en une fraction de seconde. Et vice-versa. Après une très belle semaine, autant sur le plan du jeu que des résultats, Paris est retombé dans ses travers hier face à Reims. Pas de jeu, aucun mouvement pour déstabiliser l’adversaireLe jour et la nuit entre le PSG de la semaine dernière, et celui d’hier. Mais est-ce vraiment surprenant ? Les « antis » Tuchel parlent d’excuses lorsqu’on énumère les absents.

Il faudrait donc produire le même jeu peu importe les joueurs présents sur la pelouse. Quel entraîneur est capable de ça ? Vous passez la saison à dire du mal de Choupo-Moting et Kurzawa, mais lorsqu’ils sont sur le terrain et que l’équipe n’arrive pas jouer, tout est de la faute de Tuchel. Sans parler de Paredes, Sarabia, ou encore Bernat et Mbe Soh qui n’ont pas joué à leurs postes. Alors oui, c’est le coach allemand qui a fait la composition d’équipe. Mais pouvait-il réellement mieux faire ? 

Blessures et turnover

Mbappe, Icardi, Cavani, Draxler, Kehrer, Dagba blessés. Verratti suspendu. Soit plus d’un tiers des titulaires sur le carreau. Gueye, Silva, Di Maria (entré en cours de jeu par la force des choses), Marquinhos laissé au repos. Soit plus de deux tiers de l’équipe aux abonnés absentsOn avait donc sur le terrain au coup d’envoi comme titulaire indiscutable Navas, Bernat (pas à son poste) et Neymar. Trop peu pour espérer quelque chose face à la meilleure défense de Ligue 1. 

Une autre question se pose. Avec autant de joueurs absents, Thomas Tuchel a-t-il bien fait de laisser au repos certains joueurs ? Bien sûr que oui. Tout le monde devient entraîneur le jour de match. Mais personne n’assiste aux séances pour savoir quel joueur est prêt à jouer. Gueye, Di Maria et Thiago Silva enchaînent les grosses prestations et ne sont plus tout jeunes. Le staff technique pense sur le long terme quand nous supporteurs pensons à l’instant T.

On est tous traumatisé par la saison passée, Tuchel encore plus. Alors s’il faut « lâcher » des matches en championnat pour aller le plus loin possible en Ligue des Champions, le choix est très vite fait. On sera champions, et notre saison se résumera à la coupe aux grandes aux oreilles. Personne ne dit qu’on ira loin en LDC si on fait autant tourner en L1, mais autant mettre toutes les chances de notre côté. Je vois aussi dire que les grosses équipes ne font jamais autant tourner. Benzema, Hazard, Courtois, James, Varane et Carvajal remplaçants hier avec Madrid. La différence se fait moins ressentir sur le terrain car les doublures ne sont pas toutes à l’infirmerie.  

Beaucoup n’attendent qu’un faux pas de l’équipe pour tomber sur Tuchel. Après les victoires face au Real et Lyon, les joueurs étaient mis en avant. Depuis hier, on entend parler que du Bavarois. Il faudrait peut-être arrêter de faire comme les médias qui vous exaspèrent tout au long de la saison et au moins attendre qu’on ait l’équipe au complet. En attendant, que diriez-vous d’être tous unis derrière notre coach ?  

@Mehdi Sefraoui pour Paris United

Paris United

GRATUIT
VOIR