à la uneInfos Paris ULe mercato

Vestiaire, direction… tous déçus par Cavani

Le départ d’Edinson Cavani attriste beaucoup de supporters. Sept ans à défendre les couleurs franciliennes du club de la capitale a laissé des traces. Mais pour ses coéquipiers et la direction, on parle plus de déception voire de colère.

Quand Kylian Mbappé commente le post Instagram de Layvin Kurzawa le jour de reprise en ces termes : « toi tu es un vrai ❤️ », nous avons tous pensé à un message indirect pour le Matador. En effet, Kurzawa est dans la même situation que l’Uruguayen, c’est-à-dire en fin de contrat au 30 juin. Mais contrairement à lui, il a accepté de prolonger de deux mois afin d’aider ses coéquipiers à terminer les compétitions en cours. Il pourrait finalement se voir proposer de poursuivre l’aventure à Paris. Oui, certains joueurs qui composent l’effectif en veulent à Edi et ont tenté de le convaincre de terminer l’aventure débuté il y a 7 ans. Même Neymar, avec qui ses relations avaient mal commencé et qui depuis se sont normalisées, a tenté de le raisonner en lui répétant que c’était l’année du PSG en Ligue des champions et qu’il pourrait partir en apothéose en remportant le plus beau des trophées européens.

Nasser très déçu

Même son de cloche chez les dirigeants, à commencer par Nasser al-Khelaïfi, qui vouait une véritable admiration pour le Matador. Lorsqu’en 2018, Antero Henrique voulait le transférer en Chine, NAK avait immédiatement mis son veto, arguant qu’il voulait voir Cavani effacer le record de Zlatan et que pour lui, le PSG possédait un des meilleurs buteurs de la planète. Sa déception est à la hauteur de l’amour qu’il lui portait. Leonardo quant à lui ne comprend pas qu’un joueur qui a une si belle cote auprès des supporters, n’accepte pas de participer à un quart de finale de LDC. En coulisses, on peste contre Walter, le frère et agent de Cavani, qui avait tout fait pour l’évacuer vers Madrid l’hiver dernier.

Il semblerait que le clan Cavani n’ait pas digéré certaines choses durant cette dernière saison. Son passage sur le banc au profit d’Icardi a été très mal vécu, comme le fait de l’avoir fait rentrer en jeu à la 87e minute face à l’AS Monaco (12 janvier, 3-3), ce qui a été vécu comme une humiliation alors qu’il était le meilleur buteur de l’histoire du club. Une cassure trop importante selon le clan du joueur…

Paris United

GRATUIT
VOIR