Edinson CAVANI : l’uruguayen est devenu le meilleur buteur de l’histoire du club en janvier 2018
à la uneInfos Paris ULes joueurs

Cavani à Paris où les montagnes russes

Arrivé durant l’été 2013 dans la capitale, Edinson CAVANI a entamé sa sixième saison au PSG. Après 3 saisons à Naples, et 3 saisons à Palerme. Cavani à Paris, c’est le meilleur buteur de l’histoire du club. Edinson Cavani c’est mieux que Zlatan Ibrahimovic, et mieux que Pedro Miguel Pauleta. Rien que ça. Son arrivée à Paris était le plus gros transfert de la Ligue 1 à l’époque, et reste l’un des plus aboutis. A 31 ans, son avenir à Paris s’écrit en pointillés…

Point de situation : Cavani et les autres

Il fait partie de ces joueurs hors normes, attaquant décisif, compétiteur, ultra-professionnel. Edinson Cavani est aussi un attaquant qui se mue en premier défenseur. Son style est clair, net, précis. Comme sa motivation. Sur la planète football aujourd’hui, il évolue dans la cour de Luis Suarez (Uruguay – FC Barcelone -31 ans également, ils ont 20 jours d’écart, Cavani est le plus jeune) ou de Robert Lewandowski  (Pologne – Bayern Munich – 30 ans). Ces trois-là, sont à l’apogée de leurs carrières, et parmi les meilleurs numéro 9 du monde. Alors, depuis l’arrivée du duo Neymar-Mbappé au PSG, se pose forcément la question de la complémentarité des trois, et donc celle de l’avenir de l’attaquant uruguayen. Parfois en délicatesse avec ses nouveaux compères d’attaque, et diminué par une blessure qui l’a privé du quart de finale de Coupe du monde face à la France, Cavani est revenu à son meilleur niveau physique, et doit prouver à nouveau à Thomas Tuchel que l’association Cavani-Neymar-Mbappé est possible, et la plus performante. On connaît les réflexions permanentes du coach allemand sur sa composition d’équipe, ses choix tactiques. Dans tous les secteurs de jeu, Tuchel sait remettre sans cesse ses joueurs en question. Défense, milieu de terrain, attaque : les choix d’hommes sont multiples, le coach parisien en profite, il teste, il expérimente, et son objectif est de bâtir la meilleure équipe possible pour février, et le début de la phase à élimination directe en Ligue des Champions. Cavani n’échappe pas à ces incertitudes que Thomas Tuchel entretient, mais au fond, il demeure cet attaquant hors pair, pouvant surgir à tout moment pour faire gagner un match, et bien plus.

Pourtant, tout porte à croire que Thomas Tuchel construit l’attaque parisienne autour du duo Mbappé-Neymar qu’il affectionne particulièrement. Le coach allemand multiplie les gestes d’affections envers ces deux pépites et ça Cavani le ressent très bien. L’Urugayen n’est pas à l’aise et son football s’en ressent également. Aujourd’hui l’une des questions que se pose sûrement le coach parisien, est donc celle-ci : Edinson Cavani est-il le meilleur numéro 9 pour accompagner Mbappé et Neymar ?

Cavani : avec Lewandoski et Suarez, l’un des 3 meilleurs avant-centre en Europe aujourd’hui.

Cavani-dépendance et cohabitation

Edinson Cavani et son style si particulier n’ont jamais fait l’unanimité, en interne comme en externe. Si bien que pour la première fois, le joueur a même envisagé un départ l’été dernier. Au PSG, la position de l’actuel directeur sportif Antero Henrique est connue, et Paris United peut le confirmer : le Portugais a fait savoir son intention de se séparer de plusieurs joueurs majeurs, et il a ciblé depuis l’été 2017 le trio Cavani-Pastore-Di Maria. Pastore est déjà parti et même si Di Maria a prolongé, son avenir à Paris n’est pas assuré. Le cas de Cavani, lui, n’est toujours pas réglé non plus.

Pourtant, ce même dirigeant parisien cultive le paradoxe en déclarant, toujours selon nos informations : « Cavani se sent moins aimé dans le vestiaire, mais je suis là pour l’aider ». Du côté de la présidence, Nasser Al-Khelaïfi a toujours vu en Cavani un joueur intransférable. Jusqu’à ces dernières semaines, où son avis a logiquement évolué, face à la problématique de la cohabitation de l’Uruguayen avec ses collègues d’attaque. Même si, en interne, Kylian Mbappé loue les qualités d’appels et de finisseur de l’Uruguayen.

Malgré les récentes déclarations de l’agent de Cavani, Walter Fernando Guglielmone, qui n’est autre que son demi-frère, début novembre : « Aujourd’hui, Edinson veut seulement remporter la Ligue des champions avec le PSG », l’avenir parisien de l’Uruguayen semble assombri. Soulignons également qu’entre Henrique et Guglielmone le dialogue est rompu, le représentant d’ « Edi » traite directement avec Nasser Al-Khelaïfi.

Certes, Cavani a perdu des affinités et des connexions importantes dans le vestiaire parisien (Yuri Berchiche, Giovanni Lo Celso, Javier Pastore) et le « clan » brésilien en impose. Mais l’Uruguayen a d’autres points d’appui (Di Maria, Areola, par exemple).

Bien que précieux dans l’effectif parisien à ce jour, l’avenir de l’attaquant uruguayen semble s’inscrire loin du Parc des Princes.

Fredi pour Paris United

Sources et images : Paris United, psg.fr, SportNews.