Infos Paris U

[Article] Neymar, rétrospective d’une blessure.

Alors que le cas Neymar agite la toile depuis dimanche, retour en détail sur sa blessure survenue lors du classico.

 

La vie du Paris Saint-Germain ne sera jamais, jamais, vraiment jamais, un long fleuve tranquille. En rentrant sur une civière, dans les vestiaires de l’équipe parisienne durant PSG-OM (3-0), Neymar pleure. Le Brésilien est venu à Paris pour la Ligue des champions et le Ballon d’or. Sa première réaction ressemble à un acte de résilience : il veut jouer coûte que coûte contre le Real Madrid, même à 50%. La rage l’habite. Le docteur Rolland se tient près de lui. Le joueur se calme petit à petit. Puis part à l’hôpital une heure plus tard, en étant même rassurant auprès de ses co-équipiers brésiliens. Il leur dit en substance que la douleur est supportable. Des examens à la cheville sont effectués. Ils sont satisfaisants et ne révèlent aucune fracture.

Dans la soirée, la star est optimiste. Comme le PSG. Si les deux parties savent qu’il est impossible d’être à 100% contre le Real, Ney part du principe qu’il sera présent, même s’il est diminué. Le problème arrive le lendemain. Neymar se plaint de vives douleurs au cinquième métatarse. De nouveaux examens sont cette fois effectués au niveau du pied. Verdict : une fissure est révélée. Patatras.

 

La santé avant tout

 

Après révélations de la blessure exacte de Neymar, son père ne veut prendre aucun risque pour le Mondial 2018, en Russie. Au Brésil, en 2014, le joueur était allé au bout de lui-même pour porter la Selecao, jusqu’à finir son voyage en chaise roulante après un mauvais coup de Zuniga, en quarts de finale, contre la Colombie (2-1). Neymar Senior ne veut pas que son fils revive le même sort.

Lundi soir, le docteur Rolland confie à certains journalistes que le joueur possède pourtant une chance minime de jouer contre le Real Madrid, même s’il y a un risque que la blessure s’aggrave. L’information sortira le lendemain matin dans le journal L’Equipe. Pour Neymar Senior, la santé de son fils passe avant tout. Mardi, il explique aux médias brésiliens que le joueur sera indisponible pour plusieurs semaines, intervention chirurgicale ou non. Tandis qu’Emery entend la version du docteur Rolland le matin même, qui lui confie que le joueur pourrait éventuellement jouer face à Madrid.

Les deux informations se contredisent, et font la une des médias brésiliens. Neymar Senior est très remonté, notamment contre le PSG. Il ne veut pas laisser croire que la décision d’opérer ou non lui revient. Impensable! D’où son intervention sur ESPN : « Jusqu’à présent, Neymar n’a parlé avec personne. On n’est pas préoccupé. Neymar n’est pas préoccupé. Le PSG sait très bien qu’il ne peut pas compter sur lui. C’est absurde que quelqu’un puisse penser qu’il arrivera à jouer avec une fissure au pied. C’est un manque de respect envers les autres joueurs. Cette possibilité n’existe pas. (Mercredi,) Ils vont se réunir et décider. Il ne s’agit pas de la décision de Neymar. Le club est en train d’attendre le bon moment pour décider du lieu, du médecin idéal. Ils attendent l’arrivée du médecin de la sélection pour voir quel sera le meilleur procédé. »

 

Des spécialistes à la rescousse

 

Dans ce dossier, plusieurs personnes ont été sollicitées pour la blessure de Neymar. Le Brésilien n’a pas une totale confiance envers le staff médical parisien. Encore plus avec les évènements récents. En ce sens, des spécialistes venus d’Aspetar (Qatar) ainsi que Rodrigo Lasmar, médecin de la Seleçao, se sont déplacés à Paris pour la star Auriverde. La “décision” finale leur appartient. L’opération pourrait intervenir en fin de semaine.

Certains au clubs aimeraient que Neymar puisse jouer les quarts de finale de Ligue des champions dans un mois, si jamais l’équipe parisienne venait à bout du Real Madrid. Cette possibilité a été expliqué au joueur bien qu’elle comprenne des risques. Quant au Brésilien, il ne veut en prendre aucun. Son souhait reste l’opération afin d’oublier définitivement cette blessure. Du côté de Nasser Al-Khelaifi et d’ Antero Henrique, ils ont rassuré Neymar en lui expliquant qu’ils voulaient le protéger, qu’ils pensaient avant tout à son état physique et sa Coupe du Monde.

Concernant Marquinhos, la situation évolue positivement. L’optimisme est de rigueur. Au vu de l’évolution de sa blessure, le Brésilien était ce matin très confiant pour le match contre les Merengues. Il peut bien arriver tous les coups du sort de la Terre, ou bien même des gens dans l’environnement du club qui agissent contre ses intérêts, le Paris Saint-Germain se battra jusqu’au bout. Jusqu’à la victoire. Même rempli de cicatrices, rien n’arrêtera ce club. Aujourd’hui et demain.

 

I.E