à la uneActualités du Clubexclu puInfos Paris U

Arsène Wenger en attente d’une offre du PSG

Le technicien alsacien, qui fait l’objet de nombreuses convoitises depuis son départ d’Arsenal l’été dernier, aurait décidé de temporiser afin d’offrir au Paris Saint-Germain le temps nécessaire afin de lui faire parvenir une offre ferme pour un poste de directeur sportif.

 

Volonté réciproque ?

La balle est dans le camp du PSG. C’est en somme le message que l’ancien entraineur des Gunners entend envoyer du côté de la capitale. Selon nos informations, Arsène Wenger a mis en suspens ces derniers jours les propositions dont il fait l’objet (FIFA, UEFA et sélection étasunienne) pour permettre au club de la capitale de muscler son offre.

L’hypothèse d’un retour d’Arsène Wenger en Ligue 1 n’est pas neuve. De nombreuses rencontres se sont tenues depuis novembre avec les dirigeants parisiens, au Qatar notamment, où le Sheik Al-Thani lui a directement fait part de son intérêt, souhaitant en outre obtenir des conseils pour la sélection nationale qatarie. Selon nos informations, une vaste opération de restructuration de l’organigramme du club était même planifiée, en présence du Sheik, au soir du match retour de la phase de poule de Ligue des champions face à Liverpool. Le dénouement positif de la phase aller a finalement conduit les dirigeants parisiens à annuler un rendez-vous pourtant planifié avec le technicien français. Un ultime sursis pour Antero Henrique ?

Le dossier d’Arsène Wenger peut se targuer d’atouts de poids en interne. Soutenu notamment par des membres de la direction, le PSG pourrait bien tenir – plus d’un mois après son terme – sa meilleure recrue du mercato hivernal.

 

Atmosphère délétère

L’option Wenger ressurgit dans un contexte interne explosif, attisé par les désaccords entre Thomas Tuchel et Antero Henrique. La présence du directeur sportif s’avère toujours être le principal frein à l’arrivée d’Arsène Wenger. Néanmoins, l’arrivée du Français ne fait pas consensus  au sein du club et un rapport de force s’est mis en place.

De son côté, le directeur sportif portugais voit jour après jour la liste de ses soutiens s’effriter, à mesure que celle de ses opposants grandit. En pleine campagne de Ligue des champions, les avancées sur le dossier Wenger devraient se faire discrètes. Au moins jusqu’au 6 mars prochain.

Thomas Gropallo