à la uneexclu puInfos Paris ULe mercato

Allan, van de Beek ou encore Ndombele… Une priorité, renforcer l’entrejeu parisien.

Resté sur sa faim après le mercato hivernal, Thomas Tuchel ne décolère pas et compte bien se rattraper cet été. Après des performances indignes du PSG ces derniers temps, l’heure est à la refonte pour la saison prochaine.

Allan,van de Beek, Lobotka, Ndombele … tous sont dans le viseur du club de la capitale. Et une chose est sûre, cette fois-ci Tuchel gardera la mainmise sur le mercato. Déçus des performances de Paredes, le coach et les dirigeants s’interrogent sur la valeur réelle de l’Argentin. Le milieu de terrain avait rejoint l’effectif parisien cet hiver pour une somme avoisinant les 47 millions…somme bien trop élevée pour un rendement aussi faible.

Retour à la case départ avec toujours la même priorité, renforcer le milieu parisien. En tête de liste,  Allan Marques Loureiro. Le Brésilien de 28 ans avait déjà été courtisé par le PSG cet hiver. En contrat avec le Napoli jusqu’en 2023 (contrat renouvelé en mars 2018), la direction sportive du club envisage désormais de céder un de ses joueurs cadres, contrairement à cet hiver. Le tout, évidemment, pour une somme conséquente avoisinant les 70 millions d’après la Gazzetta dello Sport. Si le joueur avait déjà donné son accord cet hiver, il faudra rester vigilant sur la somme du transfert. On rappelle que Thomas Tuchel ne veut pas se contenter d’un seul milieu de terrain.

Deuxième piste menée par Antero Henrique pour renforcer l’entrejeu parisien, Donny Van de Beek. L’international néerlandais évolue au milieu de terrain à l’Ajax depuis 2008 et reste lié avec le club jusqu’en 2022. La piste avait déjà été approchée cet hiver mais cette fois-ci le PSG n’est pas seul. L’Inter ainsi que le Milan AC serait intéressés par le joueur de 22 ans. L’Ajax perd déjà deux joueurs clés cet été, De Jong et De Ligt, et ne peut pas se permettre de laisser partir tous ses atouts. Conséquence, un prix qui devrait flamber cet été, d’autant plus que l’Ajax réalise un parcours exceptionnel en Ligue des Champions cette année.

On ne s’arrête pas là. Le directeur sportif multiplie les rendez-vous vous et relance la piste Stanislav Lobotka, déjà évoquée cet hiver mais oubliée au profit de Paredes. Une rencontre a eu lieu cette semaine entre Antero et les agents du joueur. Le PSG n’est encore une fois pas seul sur le dossier. Lié avec le Celta de Vigo jusqu’en 2023, le milieu est également courtisé par Dortmund, Tottenham ainsi que le Zénith.

Et enfin, la piste Tanguy Ndombele. Si le joueur ne fait pas l’unanimité du club, Tuchel, lui, semble favorable à son arrivée. De même pour Mbappé et Kimpembe qui n’avaient pas hésité à lui faire comprendre lors de leurs retrouvailles à Clairefontaine. Cette fois-ci, la volonté de Lyon de céder son milieu relayeur est affichée ouvertement. « Si le PSG veut acheter Tanguy Ndombele il n’y a aucun problème. Il n’y a pas de querelle malsaine avec les dirigeants du PSG. Nasser Al-Khelaïfi est un homme loyal et brillant que j’admire. » avait déclaré le président des Gones, Jean-Michel Aulas. Le montant ne devrait pas passer sous la barre des 60 millions, ce qui serait le transfert le plus important pour Lyon. D’après la presse britannique, la Juventus serait en pôle position sur le dossier. Seulement le PSG détient un atout considérable en la personne de Pini Zahavi. On rappelle que le super agent israélien avait déjà facilité le transfert de Neymar au PSG à l’été 2017. Cette fois-ci, c’est sur la piste Ndombele qu’il a jeté son dévolu. En lien avec les représentants du joueur et en même temps proche de Thomas Tuchel, Zahavi pourrait faire pencher la balance vers le club de la capitale. Affaire à suivre.

Si le milieu de terrain parisien est la cible principale de Thomas Tuchel, il ne se contentera pas d’un seul transfert. Les objectifs du coach sont clairs, cet été il veut deux milieux, un offensif, un latéral droit et un défenseur central.

 

Crédits photo : Le Parisien