à la uneArticleBoard & StaffL'équipeLe Club

Une gestion d’effectif indispensable

Il reste quatre matchs à disputer avant le départ à la coupe du monde. Avec la qualification validée pour les huitièmes de finale, Christophe Galtier va devoir désormais gérer les corps et les têtes.

Mardi soir, le PSG a validé sa présence pour les huitièmes de finale de la ligue des champions. Ce sera la onzième fois de suite que le club de la capitale sort de la phase de groupe. La première échéance importante est donc passée même si la première place reste un objectif important pour recevoir lors du match retour.

Le problème, c’est que la coupe du monde se rapproche. Quand on voit le nombre de blessés se multiplier, et les joueurs le voient aussi, on ne peut s’empêcher de penser que ces derniers vont entrer dans une période de gestion pour ne pas rater l’évènement de cette fin d’année 2022. Ça tombe bien, le calendrier est favorable à une rotation plus importante.

En effet, le PSG va recevoir Troyes, samedi à 17H, avant d’aller à Turin pour conserver sa première place du groupe H de la C1, se rendre à Lorient (dimanche 6 novembre à 13H), son actuel dauphin à égalité avec Lens (à cinq points du PSG) puis recevoir Auxerre le dimanche 13 novembre à 13H. Le staff doit envisager ses rencontres à l’avance.

Se mettre à la place des joueurs

Face à Troyes, par exemple, on peut imaginer Neymar titulaire puisqu’il sera suspendu face à la Juve, Verratti parce qu’il n’a pas joué mardi soir (suspendu). En défense, faire souffler Marquinhos et/ou Ramos et aligner une charnière Kimpembe avec Mukiele ou aligner le français à la place de Hakimi si Galtier veut ne faire qu’un des deux titulaires de la charnière de mardi, tout en offrant une heure de jeu à Mendès qui revient de blessure.

Au milieu, Verratti donc pourrait débuter avec Sanches et Soler ou Vitinha. Enfin, en attaque, puisque Neymar jouera, choisir entre Ekitike ou Sarabia pour accompagner Mbappé ou Messi.

Avec cette rotation, les parisiens ont largement de quoi s’imposer face à Troyes et préparer le déplacement à Turin de la meilleure des manières. Parce qu’en Italie, il faudra y aller avec la grosse équipe, sans Neymar, pour s’imposer et être sûr de terminer en tête.

Il restera alors deux rencontres : Lorient puis Auxerre. Il sera alors temps de voir dans quel état est chacun des joueurs, pour décider d’un onze de départ frais mentalement pour aller chercher deux dernières victoires avant la coupe du monde.

Toutes ces décisions ne doivent pas être prises pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions pour la coupe du monde, mais bien pour que le PSG reste le plus compétitif possible. Même si en tant que supporters on aimerait voir les joueurs investis jusqu’au bout, il est compréhensible pour ces derniers de penser à la coupe du monde. Il faut rappeler que cette année, comme elle est placée en plein milieu de la saison, les joueurs n’auront qu’une semaine entre le dernier match en club et le premier match de la compétition internationale, alors qu’ils en disposaient de trois en temps normal. Une blessure musculaire le 13 novembre et c’est la phase de poule qui est presque déjà raté.

C’est désormais à Christophe Galtier de gérer cette période compliquée tout en continuant à aligner une équipe compétitive et motivée.

Paris United

GRATUIT
VOIR