à la uneL'équipe

Retour de Neymar : avec quel système ?

Neymar devrait être de retour sur les terrains le 22 novembre et la réception de Lille. Pour la première fois depuis le début de la saison, Thomas Tuchel devrait pouvoir compter sur un groupe au complet. 

Les maux de tête vont bientôt commencer pour Thomas Tuchel. Depuis le début de saison, le PSG n’a jamais pu compter sur l’ensemble de ses joueurs. Notamment sur le plan offensif. Après la trêve internationale et le retour de Neymar, l’entraîneur allemand pourra enfin aligner qui bon lui semble en attaque. Mais avec quel système ? Et surtout quels joueurs

Quator magique  

Depuis la signature d’Icardi, les supporteurs n’attendent qu’une chose : le voir jouer entouré de Di Maria, Neymar et Mbappé. Il n’est pas la question d’aligner des joueurs offensifs juste pour le plaisir et déséquilibrer l’équipe. Cela ne nous a pas réussis en 2017. Cette saison, une énorme différence subsiste : Idrissa Gueye. On l’a vu face à Madrid, le Sénégalais à été le maître du milieu de terrain, aussi bien technique que physique. Sans avoir connu une vraie préparation d’avant-saison. Aligné au côté de Verratti, cette paire n’a besoin de personne pour se faire respecter dans l’entre jeu. Évidemment, si les deux joueurs sont au top de leur condition. Avec le retour de Neymar, les deux milieux défensifs n’auront pas la lourde tâche de faire le jeu. Ils penseront avant tout à récupérer le ballon et remonter le bloc. Petit Hiboux ne doit en aucun cas arrêter de distribuer ses merveilleux caviars, mais il sera soulagé d’une tâche. En position d’avant-centre, Icardi est devant Cavani. C’est malheureux pour l’Uruguayen, mais qui pourrais oser le nier ? Neymar et Mbappé sont indiscutables, et quand on voit Di Maria depuis un an maintenant, il l’est tout autant, voire plus. Le 4-2-3-1 est donc le meilleur système qui paraît plausible ave toutes les forces en présence.  

En L1, cette formation devrait largement pouvoir tenir la route. Nos adversaires, pour la plupart, restent recroquevillés devant leur but, il n’y a donc aucune utilité de jouer à trois milieux défensifs.    

4-2-3-1 modulable 

Si cette formation ne devrait pas poser de problème dans le championnat de France, elle serait plus compliquée face aux grandes écuries européennes ? Pas forcément. Beaucoup pensent que les quatre fantastiques ne défendront pas, surtout Neymar et Mbappé. C’est à Thomas Tuchel de leur faire comprendre qu’il n’y a qu’une seule façon d’y arriver, c’est de travailler tous ensemble. On l’a vu sur quelques matches la saison précédente. Pensez-vous que les défenseurs adverses, quels qu’ils soient, seront sereins de voir une telle puissance offensive ? Ils préféreraient certainement retirer un attaquant et avoir Marquinhos en pointe basse. Il ne faut pas se voiler la face, le Brésilien est perdu au milieu de terrain dès qu’il y a un grand pressing en face. Sa place est en défense centrale au côté de son compatriote. A force de le changer de poste tous les trois matches, il en perd de niveau. Dans les moments chauds, le 4-2-3-1 peut se transformer en 4-3-3 avec Di Maria qui redescend au milieu comme lors de sa grande époque à Madrid. C’est à nous d’imposer notre style sans avoir peur des joueurs d’en face. Cela ne marchera pas à coup sûr. Mais ce qui est certain, c’est qu’il faut oublier Marquinhos en 6.

Thomas Tuchel est à deux doigts d’avoir son effectif au complet. Deux doigts qu’il va continuer de croiser pendant les prochaines semaines. Croisons-les avec lui !     

 

Paris United

GRATUIT
VOIR