à la uneLes "titis" parisiensLes joueursPrésentation

« Nos titis ont du talent » saison 2 : Moussa Sissako

C’est le grand retour de la série « Nos titis ont du talent » avec une saison 2 qui promet au moins autant que la première. Dans ce premier épisode, on allume les projecteurs sur Moussa Sissako (18 ans), avec un « A » et beaucoup de promesses.

 

Bio 

Moussa Sissako commence le football au Racing Club Paris avant de rejoindre le PSG en 2012. Après avoir fait ses armes dans les catégories de jeunes du club, où il remporte le championnat de France U17 à deux reprises en 2015-2016 et en 2017-2018, il intègre l’effectif U19 dès le début de la saison dernière. Régulièrement convoqué avec les sélections jeunes de l’équipe de France, il a commencé à poser les pierres d’une expérience européenne avec ses 4 apparitions en Youth League la saison passée où il enchaine les bonnes performances aux côtés de Loïc Mbe Soh et Stanley N’Soki. Comme nombre de ses jeunes coéquipiers, Moussa Sissako a signé son premier contrat professionnel pour une durée de 3 ans au Paris Saint-Germain l’été dernier.

 

Profil 

Moussa Sissako évolue au poste de défenseur central. Longiligne et surtout ambidextre -qualité précieuse à son poste -, il dispose d’attributs techniques très satisfaisants. À l’aise aussi bien dans le jeu court que dans le jeu long, il a l’occasion de mettre en valeur sa facilité technique à travers une première relance de qualité qui constitue incontestablement son point fort. Fin et assez rapide, il dispose d’un bon sens du jeu et d’une certaine qualité dans l’anticipation. Malgré une vision et une intelligence non négligeable dans le placement, il doit encore perfectionner la qualité de ses interventions, en terme d’agressivité notamment. Son – presque- mètre quatre-vingt-dix et ses qualités physiques en font un client sérieux pour les attaquants dans le jeu aérien.

 

Perspectives

Le jeune Parisien a participé à la pré-saison avec le groupe professionnel lors de la tournée estivale de préparation en Asie. Avec des sorties remarquées face à des adversaires prestigieux : Arsenal et l’Atlético notamment, Moussa Sissako a pu démontrer toute l’étendue de son potentiel au plus haut niveau. Malgré le fait que son profil technique semble à première vue coïncider avec le PSG version Tuchel, le natif de Clichy est victime d’une concurrence exacerbée à son poste. Cette forte émulation, y compris dans sa classe d’âge (Loïc Mbe Soh, Stanley N’Soki), si elle peut avoir des effets extrêmement positifs, cela pourrait également troubler l’avenir du titi au sein du club. À 18 ans, Moussa Sissako est encore loin d’avoir pu s’exprimer régulièrement au plus haut niveau et devrait disposer de quelques cartouches pour démontrer qu’il peut prétendre à mieux au PSG.

« Moussa a pour lui une excellente première relance, c’est particulièrement important dans le jeu de possession que propose Paris. C’est un garçon que je connais bien, surtout au cours de ma dernière année puisqu’il fait parti, avec (Loïc) Mbe Soh, de la charnière centrale qui composait l’équipe de Youth League avec Stanley (N’Soki). Il y avait une alternance entre ces trois là même si, sans langue de bois, Loïc et Stanley avaient pris le dessus dans la hiérarchie.

C’est un joueur qui a une grosse marge de progression. Il doit encore se forger en terme de personnalité et s’afficher davantage. C’est peut-être l’axe principal sur lequel il doit porter son effort. Il n’a rien à envier aux deux autres, c’est un autre profil, moins dans l’impact mais plus élégant. Il a également une bonne agressivité sur le terrain, même si elle n’est pas encore tout à fait maitrisée. C’est un garçon très attachant, à l’écoute et il a un avenir très prometteur au poste de défenseur central. Sans faire offense à quiconque, s’il était dans n’importe quel – autre – club, il serait déjà quasiment intégré au groupe professionnel. Il est à Paris, c’est plus complexe de faire son trou, surtout avec la concurrence de trois jeunes défenseurs (Kimpembe, Mbe Soh, N’Soki), qui lui sont pour le moment supérieur ».

 

Highlights par Alien Football

 

Thomas Gropallo