à la uneLe mercatoLes "titis" parisiens

Louakima: Encore un départ chez les titis

Un nouveau jeune du centre de formation quitte le PSG. Corentin Louakima, 17 ans, s’est engagé avec l’AS Roma. Un départ qui pose la question de l’avenir des jeunes titis au club.

Après Kouassi, Aouchiche et Mbe Soh, c’est au tour de Corentin Louakima de quitter le PSG. Le jeune joueur s’est engagé, en effet, avec la Roma pour les trois prochaines saisons. Le joueur ne sera pas intégré au groupe professionnel mais, dans un premier temps, pour évoluer avec les U19 du club italien.

Le PSG a fait signer de nombreux jeunes cet été, mais il en a perdu aussi quelques-uns. Le problème, c’est que ceux qui ont signé et intégré le groupe professionnel ces dernières semaines, ont un temps de jeu très réduit alors que toutes les recrues ne sont pas encore arrivées et que Thomas Tuchel est privé de plusieurs joueurs suspendus ou blessés.

Le club de la capitale se bat pour faire signer ses jeunes et éviter de les laisser partir gratuitement, mais le message envoyé est négatif. Quand ceux qui sont en discussion voient le temps de jeu famélique offert à ceux qui sont déjà dans le groupe, la tentation est grande de se dire que, quoi qu’il arrive, le joueur n’aura pas sa chance et qu’il signe juste pour que le club puisse le vendre et ne pas le voir partir libre et gratuit.

Les jeunes sont-ils réellement prêts pour le haut niveau ?

Pourquoi le PSG a-t-il tant de mal à faire confiance à ses jeunes ? Est-ce qu’ils n’ont pas le niveau ? Auquel cas, pourquoi les avoir fait signer ? De plus, si on considère qu’ils n’ont pas le niveau, on doit se poser la question de leur formation : sont-ils si bien formés que cela ? Que tous ne soient pas prêts pour jouer en Ligue 1, c’est normal. Mais qu’aucun ne puisse entrer dans une rotation, c’est plus problématique.

Si le PSG ne veut plus former pour les autres, il va falloir que des choses changent. Soit revoir le modèle de formation pour que les joueurs soient compétitifs et intègrent réellement le groupe professionnel, soit leur faire un peu plus confiance que ce qui est le cas actuellement.

Oui, les joueurs français sont de plus en plus suivis par les clubs étrangers, mais surtout de plus en plus tôt. Une remise en question doit avoir lieu. Il en va de l’avenir du centre de formation du club de la capitale qui ne peut plus se permettre de former pour, ensuite, voir éclore ses joueurs dans les clubs étrangers.

crédit photo:lequipe.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR