à la uneLes "titis" parisiens

Les titis pointent le bout de leur nez

Contre Sochaux, le PSG a lancé de nouveaux jeunes pour terminer la rencontre. On a alors pu constater le potentiel de certains, même si le chemin est encore long.

Avec les blessés, la prolongation jouée contre l’OL, le temps de jeu à donner à certains sans trop tirer non plus, on savait que le match face à Sochaux serait l’occasion de voir les titis du centre de formation, au moins quelques minutes. Et on n’a pas été déçu. Avec le peu d’enjeu et de rythme du match, on peut même dire que l’entrée des jeunes à redonner un peu de vie mais ça a presque été le seul intérêt de la rencontre.

Parmi ces jeunes, on a pu voir Bitshiabu. Le jeune défenseur central, 15 ans à peine, a montré pourquoi plusieurs grands clubs européens s’étaient positionnés pour l’acquérir : Placement intéressant, physique hors norme, qualité de relance avec l’envie de jouer vers l’avant et de casser des lignes. Le titi a montré de très belles qualités, lui qui n’a pas encore l’âge de signer un contrat professionnel.

Avec lui, Michut et Simons ont également montré de belles aptitudes. Le jeune Français a confirmé ce que les suiveurs des jeunes savaient déjà : bon positionnement, souvent bien orienté, simplicité et efficacité dans le jeu et très bonne lecture pour couper des lignes de passes. Ce n’est pas un hasard si le PSG a fait le forcing pour le faire signer, lui qui est souvent comparé à Verratti à cause de sa taille et de son style de jeu.

Enfin, Xavi Simons s’est montré disponible grâce à des déplacements intelligents entre les lignes, mais a également confirmé les qualités techniques déjà entrevues chez les jeunes. Il est de mieux en mieux, lui qui est arrivé de Barcelone l’été dernier et qui a dû s’acclimater à une nouvelle ville, une nouvelle langue, un autre football. Mais il avance tranquillement.

Du temps de jeu à leur offrir

Alors oui, ce n’était que Sochaux. Mais rappelons que le club de la capitale n’a plus d’équipe réserve (National 2) et que ces joueurs n’ont donc jamais évolué face à des seniors. De plus, ils ont tout de même affronté une équipe de Ligue 2, même si c’était un match amical.

Avec les jeunes, il ne faut jamais s’enflammer ou aller trop vite. Les étapes ne doivent pas être brulées. Mais quand ils sont bons, qu’ils progressent, pourquoi ne pas leur offrir du temps de jeu chez les pros.

Comme l’a dit Klopp à propos de son Liverpool après que le titre de champion soit officiellement acquis, « nous sommes professionnels. Je ne suis pas là pour donner du temps de jeu en cadeau, nous devons rester performants ». C’est vrai. Mais le PSG a assez de marge en Ligue 1 pour se permettre, de temps en temps, de lancer un ou deux jeunes.

La saison prochaine risque d’être compliquée en terme de calendrier. Après les rendez-vous internationaux, pourquoi ne pas permettre à certains joueurs de souffler et mettre sur le banc un, deux ou trois de ces titis, et les faire entrer si le match est plié ?

C’est le rôle de Thomas Tuchel, mais quand on a des joueurs formés au club qui ont du potentiel, pourquoi s’en priver ? On loue souvent le fait que les grands clubs étrangers lancent des jeunes : Ansu Fati au Barça, mais on peut citer Leipzig, Dortmund ou encore Chelsea. Au PSG de leur donner une chance.

Paris United

GRATUIT
VOIR