à la uneActualités du ClubArticleL'équipeLe ClubLes "titis" parisiensLes joueurs

Kouassi, Aouchiche : Enjeu capital

Alors que le PSG cède beaucoup de jeunes joueurs, il souhaite tout de même en conserver certains. Parmi eux, Kouassi et Aouchiche. Ca va être compliqué, mais pas impossible.

Cet été, le PSG a cédé pas mal de jeunes joueurs pour plusieurs raisons. Économique tout d’abord, pour pouvoir récupérer des sommes non négligeables dans le cadre du fair-play financier. Sportive ensuite, avec la disparition de la réserve (National 2), il n’y avait aucun intérêt à conserver des jeunes sous contrat et qui n’auraient donc pas joué de la saison. Aujourd’hui, dans le groupe pro, il y a Aouchiche et Kouassi, deux joueurs qui n’ont toujours pas signé leur premier contrat professionnel.

Aouchiche, c’est un jeune joueur prometteur qui a notamment brillé dans les compétitions internationales avec les équipes de France de sa catégorie. Milieu offensif, il est capable d’éliminer, est très adroit dans la finition et possède une excellente qualité de passe. Le jeune parisien a participé à trois rencontres avec les professionnels cette saison. Le club, par l’intermédiaire de Leonardo discute régulièrement avec l’entourage du joueur, notamment le père du joueur, pour trouver une issue positive et qu’il signe son premier contrat dans son club formateur.

L’autre, c’est Kouassi. Formé en tant que défenseur central, il a évolué à son poste mais aussi au milieu lors des neuf rencontres auxquels il a participé. Et il a donné satisfaction, quel que soit le poste occupé mais aussi le niveau de compétition, avec notamment un très bon match en ligue des Champions face à Galatasaray. Le jeune parisien semblait très proche de s’engager avec le club allemand de Leipzig , mais, depuis, une donnée est venue le faire réfléchir : son temps de jeu conséquent depuis son match à Montpellier, au mois de décembre.

Un enjeu autant sportif que politique

Ces deux joueurs sont suivis par de nombreux clubs européens et surtout par le RB Leipzig. Le club d’outre-Rhin s’est fait une spécialité de recruter des jeunes français qu’ils soient déjà professionnels ou pas encore. Parmi eux, Upamecano, Augustin ou encore Nkunku.

Le problème pour le PSG, c’est que cette concurrence est d’ordre financière, avec de jolis contrats à la clé, mais surtout sportive. Les jeunes français contactés voient que leurs compatriotes qui évoluent au sein du club allemand jouent régulièrement. Et ce qui leur fait peur au PSG, c’est justement le temps de jeu réduit qu’il pourrait avoir.

Pour le club de la capitale, l’enjeu n’est pas que financier ou purement sportif, il est aussi réglementaire. Pour inscrire la liste des joueurs pour la ligue des Champions, vous devez respecter un nombre de joueurs formés dans le pays, mais aussi dans votre propre club.

Les jeunes parisiens sont fortement suivis par l’Europe du football. D’une part par la notoriété du club et le nombre d’internationaux en sélection de jeunes, mais aussi parce que la région parisienne est le vivier le plus important, avec Sao Paulo au Brésil.

Sans aller trop loin dans la surenchère, le PSG doit faire en sorte que ces deux joueurs signent leur premier contrat professionnel ici, un contrat d’une durée de trois ans minimum, durée légale obligatoire pour un premier contrat.

L’enjeu est important car on se souvient que QSI avait érigé la découverte du nouveau Messi parisien en symbole de la formation. Il serait alors dommage de ne pas réussir à signer ces deux joueurs, mais le signal envoyé aux futurs potentiels seraient également négatifs. Affaire à suivre.

 

Crédit photos : psg.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR