à la uneActualités du ClubLe mercato

Sandro Tonali : un coup à la Verratti ?

Le PSG continue de prospecter en Italie pour son milieu, sous la houlette de Leonardo. En aval des pistes menant à Miralem Pjanic (Juventus), Nicolo Barella (Cagliari) et Sergej Milinković-Savić (Lazio), le nouvel homme fort parisien tenterait d’attirer Sandro Tonali, appartenant au club de Brescia. Un dossier qui rappelle en tout point l’arrivée de Marco Verratti à Paris, au même âge et déjà en provenance de Série B. 

 

Assurément, le PSG se rapproche de plus en plus d’une première recrue venue tout droit du championnat italien. Une Série A chère à Leonardo qu’il connaît très bien et où il a tissé son vaste réseau. Nul besoin de rappeler d’où sont arrivées les premières pierres du projet qatari (Thiago Silva, Zlatan Ibrahimovic, Javier Pastore, Edinson Cavani, Marquinhos…). Et dans le lot se trouvait un certain Marco Verratti, 19 ans, débarquant de Pescara qui avait gagné son ticket pour la première division italienne.

Un cas similaire à la dernière lubie de Leonardo : Sandro Tonali. Milieu de terrain défensif, positionné avec Brescia en sentinelle dans un 4-3-3, le joueur de 19 ans est un des nouveaux talents du football italien. Homme fort du dispositif de son entraîneur Eugenio Corini, il a disputé 34 matches en Série B pour 3 buts et 7 passes décisives. 

Dans son jeu, il est même comparé à l’illustre Andrea Pirlo, un peu comme un certain… Marco Verratti à son époque. Au-delà de la ressemblance physique, Sandro Tonali est considéré comme l’un des plus solides espoirs et a même déjà été appelé en sélection, preuve de sa nouvelle dimension.

 

Le joueur est fan du Milan AC

Comme l’avait révélé Soccer Link, le PSG s’est bien renseigné sur lui auprès de Brescia, ce qui a été confirmée par le club. Mais selon nos informations, boucler le transfert ne sera pas chose aisée. Et pour plusieurs raisons :

La première vient du joueur lui-même, qui veut poursuivre sa progression en Italie et disputer au moins une saison en Série A avec son club formateur. Il ne se voit pas faire le grand saut et partir dès maintenant. Il l’a répété plusieurs fois devant les caméras italiennes. L’autre point noir du dossier, c’est l’amour de Sandro Tonali pour le Milan AC, qu’il considère comme son premier choix quand l’heure viendra de partir dans une plus grosse écurie. L’Italien en est un grand « tifoso ».  Rappelons toutefois qu’avant son arrivée au PSG, Marco Verratti était lui un fan absolu de la Juventus et ne se voyait jouer que pour elle après Pescara. Mais Leonardo l’avait convaincu de rejoindre la capitale. Enfin, le dernier obstacle au dossier mais qui colle à toutes les pistes activées par le PSG, le montant du transfert. Après la belle saison du milieu transalpin, son prix tournerait autour des 30 millions d’euros, si un club italien se penchait dessus. Or pour le champion de France, le prix sera beaucoup plus excessif comme à l’accoutumé. 

Une chose est sûre, le talent de négociateur du directeur sportif brésilien sera une nouvelle fois sollicité pour mener à bien le dossier. 

Paris United

GRATUIT
VOIR