à la uneArticleLe ClubLe mercato

PSG : S’inspirer du modèle Bayern

Comme chaque été, le mercato parisien s’annonce mouvementé. Mais à la différence des saisons précédentes, le club de la capitale semble regarder un peu plus du côté de la Ligue 1.

Avant de recruter, le PSG va devoir vendre. Pour des raisons économiques, déjà, pour se libérer de salaires importants, mais aussi pour construire un effectif cohérent et ne pas se retrouver avec plus de trente-cinq joueurs sous contrat.

Dans la nouvelle politique sportive que semble prendre le PSG, la Ligue 1, contrairement à ce qui s’est fait depuis des années, semble être un terrain de chasse important. Il faut tout de même rappeler que si les dirigeants n’ont pas souvent fait appel à des joueurs du championnat, c’est aussi parce que les clubs pratiquent le « tarif PSG », c’est-à-dire que ces derniers demandent une vingtaine de millions en plus pour laisser partir leur joueur dans la capitale.

Malgré tout, cette saison, les rouges et bleus paraissent moins réticents à accepter ces méthodes. La raison économique est sûrement importante, un joueur de Ligue 1 touchant souvent moins qu’un joueur à l’étranger, mais aussi par une envie de « franciser » le vestiaire.

La colonie sud-américaine, et particulièrement argentine, était très importante. Dans le vestiaire, la langue officielle était même l’espagnol, langue parlée par les joueurs et le coach. La prolongation de Mbappé et l’arrivée de Campos ne sont sûrement pas étrangers à ce nouveau virage.

Des joueurs intéressants dans toutes les lignes

Pour suppléer Hakimi, le PSG possède Dagba et Kehrer. Pour le premier, les limites sont trop importantes et pour le second, ce n’est pas son poste et on l’a vu meilleur quand il occupe l’axe. La piste du lensois Jonathan Clauss, fraîchement international, est intéressante. Seul problème, le lensois, qui peut envisager de participer à la Coupe du monde, peut-il accepter de n’être qu’une doublure ?

Au milieu, Pogba et Tchouaméni sont les deux noms qui reviennent le plus souvent. Mais le PSG pourrait aussi se pencher sur Fofana. Le lensois présente l’avantage d’être moins cher, mais aussi d’avoir une expérience à l’étranger qui, même s’il y a échoué, lui a permis de franchir des paliers. Kephren Thuram semble également être un des noms cochés sur les tablettes parisiennes. Le niçois est jeune avec une belle marge de progression et il pourrait accepter d’être, au départ, dans la rotation.

Un peu plus haut sur le terrain, le PSG pourrait avoir la bonne idée d’aller voir du côté de Rennes. Lovro Majer, révélation de la saison, possède un vrai profil technique qui colle parfaitement au jeu parisien. Avec lui, Benjamin Bourigeaud présente l’avantage de la polyvalence. Âgé de 28 ans, l’ancien lensois vient de réaliser deux très belles saisons et est capable d’évoluer dans les trois joueurs du milieu ainsi qu’un peu plus haut à droite que ce soit en 4-4-2 ou en 4-3-3. Enfin, un joueur comme Ludovic Blas pourrait aussi être une bonne idée.

Offensivement, Ekitike semblait être une piste mais le joueur devrait s’engager avec Newcastle. Avec le retour de Kalimuendo et de Sarabia, il y a moins de choix dans ce secteur pour apporter un vrai plus à l’équipe même si Sofiane Diop et Amine Gouiri pourraient compenser le départ d’un des joueurs de l’attaque parisienne.

Le PSG a quelques choix en Ligue 1 pour apporter un nouveau souffle tant sportif que dans l’état d’esprit du vestiaire. S’inspirer du Bayern qui recrute les meilleurs joueurs de Bundesliga doit être un modèle à suivre. Il reste alors aux clubs français de ne pas vouloir exagérer les prix quand il s’agit du PSG.

crédit photo : lavoixdunord.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR