à la uneLe mercatoLes "titis" parisiens

Mercato : le bilan des « titis »

Le Paris Saint-Germain s’est montré très actif sur le marché des transferts autant dans le sens des départs que dans le sens des arrivées. La balance est positive pour le club de la capitale et cela est dû en partie à la vente de nombreux « titis ». Explications 

Le mercato s’est arrêté lundi 2 septembre à minuit et les dirigeants parisiens n’ont pas chômé pour renforcer leur effectif et surtout permettre à de jeunes joueurs de s’épanouir. Après la suppression de l’équipe réserve sous le mandat d’Antero Henrique confirmée par Leonardo, le club parisien a dû chercher des solutions pour sa jeunesse et trouver des liquidités pour affiner son mercato.

La contrainte du fair-play financier (FPF)

Ainsi, le Paris Saint-Germain a enregistré le départ de 10 joueurs formés au club. Afin de rentrer dans les clous du FPF, le PSG avait pour obligation de vendre des joueurs avant le 30 juin 2019. Pour cela Moussa Diaby (20 ans) est parti à Leverkusen pour un montant de 15 millions d’euros puis Timothy Weah (19 ans) a rejoint Lille pour une somme d’environ 10 millions d’euros (comme nous vous l’avions raconté à l’époque ici). Le PSG a également négocié un intéressement à la revente pour ces deux joueurs.

Par la suite, Christopher Nkunku (21 ans) s’est engagé en Allemagne au Red Bull Leipzig pour la somme de 13 millions d’euros. Yacine Adli (19 ans) a signé à Bordeaux pour 5,5 millions d’euros en janvier 2019. A cela se rajoute la vente d’Arthur Zagre (17 ans) à Monaco pour 10 millions d’euros, Azzeddine Toufiqui à Caen pour 250.000 euros, Ruben Providence (18 ans) est parti à l’AS Roma pour 500.000 euros, Rémy Descamps pour 400.000 euros à Charleroi, Virgiliu Postolachi (19 ans) est cédé à Lille, En toute fin de mercato, Stanley Nsoki s’est engagé avec Nice pour 12 millions d’euros cumulé aux départs de Metehan Güçlü (20 ans) au stade Rennais, Emmanuel Attah (20 ans) file à Angers.

Avec toutes ces ventes, le Paris Saint-Germain a vendu pour plus de 65 millions d’euros rien qu’avec ses « titis » éloignant ainsi la menace du fair-play financier et lui permettant au passage de réaliser une certaine plus-value afin de rebâtir son effectif cet été.

La formation parisienne à l’honneur

Comme nous vous l’avions raconté à l’époque (ici), la formation parisienne a terminé sur la première marche du podium au classement des centres de formations pour l’année 2019. En plus de la richesse de l’Ile-de-France et la qualité de la formation du club de la capitale, les différents entraîneurs du PSG ont su mettre en avant les jeunes. Moussa Diaby a joué 34 matchs sous les couleurs parisiennes toutes compétitions confondues, de son côté  Nsoki a disputé 15 rencontres. Sous la houlette d’Emery et Tuchel, les jeunes pousses du PSG ont pu se montrer et valoriser un peu plus la formation du club de la capitale.

De plus, la construction d’un nouveau centre d’entraînement participe à un mouvement plus global au niveau de la formation. Celui-ci devrait voir le jour en 2021 à Poissy comme nous le confirmait Karl Olive, maire de cette ville des Yvelines (ici). Avec ces nouvelles infrastructures, le nouveau centre devrait être un atout supplémentaire dans la formation de ses futures générations.

Les réserves de Tuchel 

Malgré la mise en lumière de ses « titis », le PSG a connu des difficultés surtout lors de cette saison 2018-2019. Avec les nombreux blessés, l’entraîneur allemand a dû composer avec les jeunes parisiens à l’image de Diaby, Nsoki ou encore Nkunku malgré sa volonté d’obtenir un banc pour concurrencer les titulaires.

Ainsi, l’ancien coach de Dortmund a dû bricoler mais il a vite vu les limites de cette jeunesse avec des résultats mitigés. Pour cette saison 2019-2020, le PSG a su se renforcer et Tuchel reste sensible à la mise en avant des jeunes à l’image de la titularisation d’Aouchiche contre Metz lors de la 4ème journée de championnat.

La formation de sa jeunesse reste le maître mot du club comme le racontait Nasser Al-Khelaïfi « A l’avenir, je ne veux plus avoir besoin de recruter des joueurs mais je veux que l’équipe soit majoritairement composée de joueurs issus de notre formation ». On peut citer en exemple la réussite de Kimpembe et Areola, purs produits de la formation parisienne aujourd’hui devenus champions du monde.

Ainsi, le PSG a la volonté de former les futurs grands joueurs de demain  comme le prouve le recrutement du jeune néerlandais de 16 ans, Xavi Simons (ici) arraché à Barcelone pendant l’été.

Avec le futur centre de Poissy, la confiance donnée aux jeunes pousses et leurs valorisations, la formation parisienne a de beaux jours devant elle. 

Pierre, Rédacteur en chef

Sources :

https://www.sportune.fr/business/om-psg-losc-asse-la-balance-des-transferts-des-clubs-de-ligue-1-en-detail-219897/2

http://sport24.lefigaro.fr/football/ligue-1/actualites/les-jeunes-du-psg-nouvelle-manne-financiere-du-club-968067

https://www.transfermarkt.fr/stanley-nsoki/leistungsdaten/spieler/371141/plus/0?saison=2018

https://www.eurosport.fr/football/ligue-1/2015-2016/blanc-trapp-parc-formation-les-8-declas-de-nasser-al-khelaifi-psg-a-retenir_sto5033716/story.shtml

Paris United

GRATUIT
VOIR