à la uneArticleL'équipeLe ClubLe mercatoLes joueurs

Mercato: D’abord dégraisser

Au terme d’une saison éprouvante, le PSG n’a pas réussi à conserver son titre de champion de France.  L’effectif n’a pas donné satisfaction mais avant de recruter, il va falloir vendre.

Avec ou sans titre, ça n’aurait pas changé grand-chose. Revenu il y a deux ans, Leonardo envisage une refonte de l’effectif en profondeur. Mais avant de recruter, il va falloir dégraisser. D’une part pour ne pas avoir cinquante joueurs sous contrat, mais surtout pour récupérer de l’argent à réinvestir après une saison placée sous le signe du covid et où les recettes auront été très limitées. Pour les dirigeants, certains joueurs ont une valeur ou une côte et leur départ est fortement envisagé. Kehrer, Kurzawa, Sarabia, Icardi et Bakker font partie de cette liste.

Sous contrat jusqu’en 2023, le défenseur allemand n’a jamais convaincu et ne s’est jamais remis de son erreur face à Manchester United en 2019. Des clubs anglais semblent intéressés.

Pour Kurzawa et Bakker, c’est la même chose. Prolongé de quatre ans l’été dernier, le français n’a pas réussi à s’imposer, que ce soit avec Tuchel ou Pochettino, passant même derrière Bakker au cours de la saison. L’an dernier, il avait des touches en Angleterre, notamment du côté d’Arsenal, lui qui a rejoint l’agence de Kia Joorabchian. Il avait également été tout proche de signer à la Juve, De Sciglio faisant le chemin inverse. Quant au néerlandais, dont la carrière est gérée par Mino Raïola, il a montré trop de limites et Paris attend des offres pour s’en séparer.

Danilo, option levée mais déjà des doutes

Icardi ne serait pas contre un retour en Italie mais les offres ne sont pas légions. Problème: il a coûté un peu plus de 50M€ et les dirigeants parisiens souhaitent au moins rentrer dans leur frais. S’ils n’arrivent pas à le vendre, ils envisageraient, dans un premier temps, un prêt avec option d’achat qui permettrait de se délester au moins du salaire. Ce départ pourrait faciliter le recrutement de Kean que le club souhaite conserver. On entend aujourd’hui qu’Everton en voudrait autour de 50M€ et ce n’est pas envisageable pour le club de la capitale. Quant à Sarabia, déçu de son statut, un retour en Espagne et particulièrement au FC Séville (son dernier club avant Paris) serait une possibilité. Son prix aurait été fixé autour de 25M€.

Reste alors les cas moins tranchés. Si une offre arrive pour Dagba, le PSG ne le retiendra pas. Pour Danilo, l’option d’achat était levée obligatoirement si le PSG terminait dans les deux premiers de ligue 1. C’est le cas. Après avoir dépensé 4M€ pour le prêt, puis l’option de 16M€, Danilo est désormais parisien pour les quatre prochaines saisons. Mais le portugais ne fait pas l’unanimité et le PSG est ouvert aux discussions.

Enfin, Florenzi, après des débuts encourageants, a sombré. Incapable d’enchainer les rencontres, le PSG ne devrait pas lever l’option d’achat et donc laisser l’italien retourner à la Roma. Quant à Kays Ruiz, en fin de contrat et qui n’était plus dans le groupe depuis janvier, il va quitter le club.

Ce n’est qu’après avoir réglé tous ces dossiers que le PSG pourra vraiment envisager de recruter. Même si le club est allé loin en ligue des champions et que les retombées économiques seront intéressantes, le couac médiapro ajouté à la crise sanitaire, le club de la capitale devrait perdre autour de 200M€. L’été s’annonce long et chargé.

Paris United

GRATUIT
VOIR