à la uneActualités du ClubLe mercatoOeil du supporter

Mercato 2019 : Le retour du Roi Leo

Après un mercato en demi-teinte lors de la saison passée, le Paris Saint-Germain se devait de frapper fort lors de cette période estivale. Tout le monde est d’accord pour dire que la meilleure recrue de cet été est Leonardo, notre nouveau directeur sportif. Il était très attendu de la part des supporters parisiens, afin de remettre de l’ordre au sein du club mais également bâtir un effectif compétitif dans toutes les compétitions.

 

Le club s’est t-il renforcé correctement ? 

Enfin un mercato où le club parisien a recruté intelligemment et surtout en fonction des besoins de l’équipe. Il y’avait un gros manque au milieu de terrain puisqu’il ne comptait que deux joueurs (Marco Verratti et Leandro Paredes). Leonardo a donc fait signer deux nouvelles recrues à ce poste. Idrissa Gueye, l’ancien milieu de terrain d’Everton, pisté depuis cet hiver par Thomas Tuchel, et Ander Herrera, arrivé libre de Manchester United.

Le deuxième poste qui posait problème au sein du club de puis plusieurs années maintenant est celui du gardien de but. Il fallait un portier capable d’être décisif dans les grands rendez-vous, qui peut nous sauver un match à lui tout seul. Et Paris a fait le choix de prendre Kaylor Navas, triple vainqueur de la Ligue des Champions avec le Real Madrid. Enfin un top gardien dans les cages parisiennes pour le plus grand bonheur des supporters. Le Paris Saint-Germain a également recruté Sergio Rico à ce poste, en provenance de Séville, pour un an, sans option d’achat. Un joueur avec un état d’esprit irréprochable, important quand on sait que ce joueur ne sera qu’une doublure cette saison. Enfin, le club a fait signé un troisième gardien, Marcin Bulka, arrivé libre de Chelsea. Un gardien pour l’avenir ?

La stratégie établie pour cette nouvelle saison est intéressante, se débarrasser de deux bons gardiens, Alphonse Areola (prêté une saison au Real Madrid) et Kevin Trapp (vendu à l’Eintracht Francfort), pour mettre (enfin) en place une vraie hiérarchie et un numéro 1 mais surtout arrêter la garde alternée des cages parisiennes.

La petite surprise de ce mercato parisien se nomme Mauro Icardi. Le buteur argentin de 26 ans a signé officiellement dans les dernières minutes avant la clôture. Il vient concurrencer Edinson Cavani pour cette saison, de plus en plus fragile du haut de ses 32 ans et ses trois blessures assez longues depuis le Mondial en Russie. Cela permet également de préparer l’avenir puisque le club a négocié une option d’achat à la suite de son prêt d’un an. Rappelons nous de cette déclaration de Leonardo sur le Canal Football Club lorsqu’il avait évoqué le cas Nené, il s’agissait d’une situation similaire. Le buteur argentin vient surtout compléter un secteur bien garni puisque le PSG a conservé tous ses joueurs offensifs importants cet été.

Vidéo sur le cas Nene – Lavezzi :

A ces 6 arrivées, viennent s’ajouter Pablo Sarabia, Abdou Diallo et Mitchel Bakker. Le premier vient du FC Séville, un joueur décisif et collectif. Ses statistiques sont plus qu’intéressantes puisqu’il a été impliqué sur 41% des buts du club andalou lors de la saison 2018/2019. Un vrai plus pour le PSG, encore plus pour 18 millions d’euros.

Le second arrive en provenance du Borussia Dortmund où il a fait une saison pleine et n’est pas passé loin du titre de champion d’Allemagne. Ancien capitaine des Espoirs, c’est une recrue pour le long terme. Enfin, pour le jeune néerlandais, un habitué de la Youth League avec l’Ajax d’Amsterdam, il arrive à Paris pour continuer sa progression.

Le PSG s’est renforcé là où il en avait le plus besoin mais il s’est surtout assuré un banc puisque tous les postes sont désormais doublés. Ce qui est essentiel à tout grand club européen souhaitant faire bonne figure toutes compétitions confondues.

De plus, les joueurs recrutés possèdent un mental de « guerrier », sans doute ce qui manquait dans cette équipe composée de « grands noms ». Des joueurs un peu moins « bling-bling » et doté d’un vrai talent et d’une mentalité qui va faire du bien au vestiaire parisien.

 

« Les titis », changement de stratégie !

Tout a commencé le 24 mai 2019, lorsque le PSG communique officiellement sur le choix de mettre un terme aux activités de son Groupe Elite, engagé dans le Championnat de France de National 2. Un choix initialement orchestré par Antero Henrique et validé par Leonardo à son arrivée. Cette décision forte montre la restructuration de la politique de formation du club.

Deux critères ont poussé dans ce sens. Tout d’abord la contrainte du fair-play financier (FPF), le club parisien était dans l’obligation de vendre des joueurs avant le 30 juin 2019. Une fois rentré dans les clous du FPF, il a continué de vendre ses joueurs formés au club. Au total, 10 titis parisiens ont quitté le PSG cet été.

Le deuxième critère concerne la difficulté qu’ont rencontré les jeunes joueurs parisiens lors de cette saison 2018-2019. Il y’a eu de nombreux blessés lors de l’exercice précédent et le coach allemand a dû titulariser quelques « titis ». Il s’est vite rendu compte des limites de la jeunesse avec une fin de saison aux résultats très mitigés.

Les jeunes joueurs du centre de formation ne sont plus une priorité cette saison, Tuchel optant pour un banc rempli de joueurs plus confirmés.

Le club s’est séparé de : M. Diaby (Bayer Leverkusen), C. Nkunku (RB Leipzig), V. Postolachi (Lille), R. Descamps (Sporting Charleroi), A. Zagre (Monaco), S. Nsoki (OGC Nice) et M. Guclu (Stade Rennais). A noter que le PSG connaît une balance des transferts positive après ce mercato d’été 2019, le club de la capitale a acheté pour 93 millions d’euros et vendu pour 103 millions d’euros soit une balance positive de 10,5 millions.

L’imbroglio Neymar 

Il y a deux mois et demi, le Brésilien a informé le club son désir de quitter le Paris Saint-Germain. Quelques clubs se sont montrés intéressés sans pour autant formuler d’offres officielles. Le FC Barcelone était la priorité du joueur, afin de rejoindre ses amis Luis Suarez et Lionel Messi pour recréer la « MSN ». Ce dernier a fait tout son possible pour faire bouger ses dirigeants afin de rapatrier Neymar en Catalogne, sans succès.

Deux freins importants sont à l’origine de ce transfert avorté. Le premier, l’argent. Le club catalan n’avait plus assez de « cash » pour réaliser un tel transfert. Le deuxième, le refus d’Ousmane Dembélé de rejoindre le club parisien, malgré les recommandations de certains de ses proches.

Le PSG et surtout Leonardo sont restés inflexibles sur ce dossier tout au long de l’été. C’est sur ce genre de choses que le Brésilien est également attendu. Il a fixé ses conditions, plus ou moins claires, au fur et à mesure du mercato et a communiqué quand il le fallait. Il a agit comme le directeur sportif d’une institution qui se fait enfin respecter.

Une chose reste à faire dans ce dossier. Le club de la capitale bénéficie de la trêve internationale pour mettre en place un plan de communication afin de réconcilier Ney avec le public parisien. Le Brésilien semble lui aussi vouloir passer à autre chose pour cette saison et démontrer son professionnalisme.

 

Quelles ambitions pour le PSG cette saison ? 

Même si la déclaration de Leonardo portait à confusion après le match face au FC Metz, le club de la capitale a toujours de grandes ambitions, que cela soit au niveau national ou européen. Il est important de redevenir intraitable en France et faire le triplé : Championnat, Coupe de France et Coupe de la Ligue.

Concernant la Ligue des Champions, comme chaque année le club désire aller le plus loin possible. Cependant, notre directeur sportif communique différemment cette saison en essayant de mettre moins de pression sur les joueurs et le staff.

S’il parle de saison « difficile » c’est parce qu’il y a beaucoup de choses à changer au Paris Saint-Germain. Tout d’abord le respect de l’institution. Début août, le nouvel homme fort de l’organigramme a décidé de fixer de nouvelles règles et de stopper certains passe-droits. Tous les joueurs du club, sans exceptions, devront signer une charte de 35 pages dans laquelle sont rappelés tous les droits et devoirs de chacun envers le club.

Il y’a également le côté financier et structurel à gérer, notamment en termes de prolongation pour les 4 joueurs dont le contrat se termine en juin 2020 (Cavani, Meunier, Kurzawa et Thiago Silva).

Pour conclure, beaucoup de travail reste à faire. Si Leo a repris ses quartiers au sein de l’institution parisienne, c’est bien pour une seule chose : faire enfin rentrer le Paris Saint-Germain dans le cercle fermé des plus grands clubs européens.

 

La saison de la dernière chance pour Tuchel ? 

Le coach allemand le sait, avec ce très beau recrutement, et surtout des joueurs qu’il voulait, les cartes sont entre ses mains pour composer une très belle équipe. Nul doute qu’il n’a pas le droit à l’erreur cette saison, encore moins avec le retour du Roi Leo.

 

Source :

https://www.sportune.fr/business/om-psg-losc-asse-la-balance-des-transferts-des-clubs-de-ligue-1-en-detail-219897

Crédit visuel : Jaddlo Sport

Paris United

GRATUIT
VOIR