à la uneLes joueursLes recrues

Portrait de Gianluigi Buffon

Première recrue du mercato estival, Gianluigi Buffon rejoint le Paris Saint Germain après 17 saisons passées à la Juventus de Turin. Une expérience inédite pour le portier italien qui quitte son pays d’origine pour la première fois de sa carrière. A 40 ans, le gardien légendaire a (presque) tout gagné et se dit à la recherche de nouveaux défis. Son arrivée dans le club de la capitale suscite autant d’engouement qu’il ne soulève de questions.

 

Le vieux de la Vieille

Libre de tout contrat, l’ancien bianconero signe un contrat de deux ans avec le PSG qui ne devra débourser que le salaire du joueur. Une aubaine pour le club de la capitale qui, dans un contexte de restriction budgétaire, peut s’octroyer les services d’un des meilleurs gardiens du monde à moindre coût. Cependant, l’argument financier ne suffit pas à taire les questionnements autour de l’âge et de la compétitivité du joueur.

Buffon sort pourtant d’une excellente saison avec la Juve, championne d’Italie pour la 7fois consécutive et éliminée (sur le fil) en quarts de finale de C1 par le futur champion. Quid de ses statistiques individuelles ? Les ratings (sur 10) du site de statistiques sportives WhoScored.com prennent en considération les statistiques individuelles du joueur au cours d’un match ainsi que son influence sur l’issue de la rencontre.

On peut constater que non seulement le vétéran de 40 ans rivalise avec l’élite des portiers mais surtout que sa tendance n’est pas à la baisse. Au contraire, son évaluation pour 2017-2018 est au plus haut de ses trois dernières saisons.

Même chose en termes de données brutes : Buffon encaisse moins de buts que la saison passée. Et à nouveau, il rivalise avec des gardiens qui ont entre 13 et 15 ans de moins que lui. A titre de comparaison, Thibaut Courtois a récemment rejoint le Real Madrid pour environ 35 millions d’euros, à l’issue d’une saison moins bonne statistiquement que celle de son homologue italien.

 

Spirito sano in corpo sano

Cristiano Ronaldo l’a récemment prouvé à son arrivée à la Juventus : l’âge n’est qu’un chiffre pour un joueur qui entretient sa condition physique. Et c’est le cas de Gigi, en témoigne un historique de blessures assez pauvre. Hormis un claquage tendineux la saison dernière qui l’a rendu indisponible pour 9 matchs, sa dernière blessure remonte à la saison 2012-2013 (2 matchs manqués).

Plus permissif en termes d’âge, le poste de gardien permet à de nombreux joueurs de continuer d’évoluer au haut niveau passée la trentaine.  Keylor Navas (31), Petr Cech (36), Manuel Neuer (32), Claudio Bravo (35), Hugo Lloris  (31) pour ne citer qu’eux.

Doyen de l’élite des gardiens, Buffon présente un rapport « expérience – forme physique » optimal.

 

Hiérarchie ? Alternance ? Quel rôle pour Gigi au PSG ?

Dans l’effectif parisien, l’alternance entre Kevin Trapp et Alphonse Areola ces deux dernières saisons profite finalement au français qui s’est imposé comme titulaire incontestable la saison dernière : 34 matchs, 0,74 buts encaissés par match et  6,88 d’évaluation sur la saison.

Buffon arrive deux mois après la signature par Sébastien Cibois de son premier contrat professionnel avec le Paris SG, ce qui donne lieu au départ de Kevin Trapp pour l’Eintracht de Francfort. Les regards se tournent alors vers Alphonse Areola et on se demande si le jeune champion du monde va de nouveau devoir se battre pour une place de titulaire dans l’effectif parisien.

A l’heure actuelle, Thomas Tuchel n’a pas encore officiellement tranché mais à mis en place une rotation. Du fait que Buffon est suspendu pour 3 matchs en Ligue des Champions, Areola a été titulaire sur les deux premiers matchs de Ligue des Champions ainsi que le match de Ligue 1 précédent les rencontres européennes. De son côté, Gigi a été titulaire pour le Trophée des champions ainsi que pour cinq matchs de championnat. Avec seulement trois buts encaissés, il ne lui a pas fallu bien longtemps pour se mettre en évidence, lui qui a déjà quelques arrêts de grande classe notamment contre Guingamp, Caen ou encore Reims.

Cette rotation est donc pour le moment efficace, du fait des trois matchs de suspension du gardien italien. Reste désormais à voir comment Thomas Tuchel va s’organiser une fois la suspension finie. Car nul doute que l’ancien taulier de la Nazionale n’est pas venu à Paris pour simplement jouer en Ligue 1.

 

 

Mais Gigi a-t-il rejoint le Paris Saint Germain simplement pour occuper une place de gardien titulaire ? L’ancien turinois n’a jamais caché son envie de rejoindre une équipe dirigeante après sa retraite sportive. Encouragé par Andrea Agnelli, Buffon pourrait entreprendre une formation en management pour, à terme, rejoindre le board de la Vieille Dame.

Ces deux ans au Paris Saint Germain sont l’occasion d’une transition parfaite pour le portier vétéran, entre temps de jeu et management. On le voit régulièrement assister Areola à l’échauffement lorsque ce dernier joue titulaire. S’imposer comme l’homme fort d’un nouveau vestiaire, transmettre son expérience à un jeune gardien. Autant de challenges qui s’inscrivent dans la continuité de ses objectifs à long terme. Ces deux saisons à venir sont l’occasion pour Buffon de tester ses compétences de futur manager à une plus petite échelle, tout en continuant de pratiquer le sport qu’il aime à un niveau compétitif.

Ambassadeur, homme fort du vestiaire, doublure de luxe, manager en formation, Gianluigi Buffon porte peut-être finalement un peu toutes ces casquettes à la fois.

Soufiane H