à la uneLes joueursLes recruesPrésentation

Leandro Paredes : De Boca au PSG, portrait du milieu tant attendu

Unique recrue de ce mercato hivernal, le milieu de terrain apparaît comme une grande bouffée d’air pour Thomas Tuchel. Seulement l’Argentin a encore tout à prouver et rien n’est moins simple lorsque l’on évolue aux côtés d’un Marco Verratti, Dani Alves ou encore Marquinhos. Transféré du Zénith Saint-Pétersbourg, nous avons eu l’occasion de discuter avec le club russe de cette nouvelle recrue.

 

« Avec une attaque comme celle du PSG, c’est incroyable d’avoir un joueur comme Paredes au milieu car il peut changer le cours d’un match », c’est du moins ce que nous confie Oreste Cinquini, directeur sportif du Zénith de 2017 à 2018. Eh bien, c’est tout ce que l’on attend de notre nouveau parisien. A l’origine du but de Mbappé lors du match contre Saint-Etienne, Paredes se fait une place petit à petit dans le jeu de Tuchel. Le coach a enfin trouvé un remplaçant à Thiago Motta, évoluant à l’époque en sentinelle devant la défense. C’est désormais à l’Argentin qu’est confiée en partie cette tâche. Même si beaucoup de choses restent à parfaire, Paredes a offert un match correct pour sa première titularisation avec le PSG. Il ne faut pas oublier qu’il n’avait pas joué un match entier depuis le 9 décembre avec le Zénith.

Mais avant la France, avant la Russie, avant l’Italie, Leandro Paredes est avant tout un enfant de Boca Juniors. C’est à 8 ans qu’il rejoint le club phare d’Amérique du Sud. Véritable pépite dès son plus jeune âge, il s’épanouit dans sa ville natale de Buenos Aires jusqu’à atteindre l’équipe première de Boca. Floqué du numéro 10, Leandro suit les pas de son idole, Riquelme, et gagne son entrée dans la Bombonera à tout juste 19 ans. Avant d’être repositionné devant la défense, Paredes évoluait en Argentine avec un profil d’attaquant. C’est grâce à ses qualités offensives et son profil complet que le jeune joueur attire les convoitises de la Série A.

En 2014, l’Argentin s’envole pour Vérone dans le cadre d’un prêt au Chievo. Ce sera sa première expérience dans un des championnats phares d’Europe. Cependant, la marche est encore un peu haute pour le jeune milieu. Après n’avoir disputé qu’un seul match, le club véronais se sépare du joueur. Ce n’est pas plus mal car c’est l’AS Roma qui le récupèrera, encore une fois en prêt. Après un an passé avec la formation romaine, le club est convaincu et décide de l’acquérir pour un montant de 6 millions d’euros. Cependant, le jeune joueur n’aura pas le temps de s’épanouir totalement car il est rapidement prêté à Empoli en 2015. C’est ici qu’il trouvera son poste de sentinelle devant la défense. Après de nombreux prêts et transferts, le joueur a enfin le temps de se poser et de faire ses preuves en Série A. Il brille par sa facilité à manier le ballon et sa résistance face au pressing adverse. « C’est un joueur extrêmement fort physiquement, avec beaucoup de puissance dans les jambes. Il n’hésitera pas à se jeter par terre pour récupérer des ballons, et il peut se le permettre » confie Isaac Serrano, préparateur physique au Zénith Saint-Pétersbourg. Et Paredes continuera à parfaire ses qualités sous les ordres de Luciano Spalletti, à Rome, où il reviendra à l’été 2016. Très souvent présent dans le onze de départ, il partagera la pelouse avec d’excellents joueurs tels que De Rossi ou Strootman. Après 27 rencontres de Serie A et 8 d’Europa League, le club décide de se séparer du joueur. Décision non pas motivée par ses performances mais plutôt par le besoin d’argent du club de la capitale italienne. C’est alors pour un montant de 23 millions que le milieu s’engage avec le Zénith, un changement considérable lorsque l’on vient du championnat italien…

 

La confirmation au Zénith

« Roberto Mancini voulait absolument le joueur pour ses qualités techniques » nous confie l’ancien directeur sportif du Zénith. « Je me suis rendu à plusieurs reprises à Rome pour l’observer, c’est un très bon joueur aussi bien devant qu’entre les défenseurs. Il faut qu’il soit au centre du jeu et les autres joueurs doivent avoir confiance en lui car il est très malin ». Et c’est grâce à cette intelligence de jeu que Paredes devient titulaire indiscutable au sein de l’effectif russe. Sur le terrain, il excelle par son jeu long et sa qualité de passe. Il disputera 61 matchs en une saison et demi, et inscrira 10 buts et 15 passes décisives. « Il n’aura jamais raté un match à cause de son état physique ou de ses blessures, les seules fois où il n’était pas présent c’était à cause de cartons » nous rappelle Isaac, le préparateur physique qui vantera aussi le côté combatif de l’international argentin. « Il ne se plaignait jamais et même lorsqu’il avait mal il voulait absolument jouer. Durant toute sa carrière, je crois qu’il n’a eu que 2 fractures, au 5ème métatarse », blessure qui fait tout de même mal aux oreilles pour les Parisiens… Mais c’est également en dehors du terrain qu’Isaac apprend à connaître le joueur. Hispanophone tous les deux, ils lient très rapidement une bonne relation et l’Argentin n’hésite pas à venir le voir lorsqu’il a un problème. « J’ai fait sa connaissance à l’été 2017, pendant la pré saison en Autriche. C’est quelqu’un de très discret, très proche de sa famille. Sur le terrain, c’est autre chose. Il n’hésite pas à s’imposer quitte à se prendre quelques cartons »confie Isaac. Même si le joueur fait ses preuves au sein de la Première League russe, il reste sur un sentiment d’inachevé. Que ce soit avec le Zénith ou la Roma, il n’aura disputé que des matchs d’Europa League à défaut d’avoir goûté au vif d’or des compétitions européennes. « C’est un rêve pour tout le monde de venir au PSG et d’avoir une chance de disputer la Champions League » confirme Isaac. Et bien, rêve exaucé.

 

La signature au PSG

Le 29 janvier, Leandro Paredes est transféré au PSG pour un montant de 47 millions d’euros. Un soulagement pour Tuchel et une étape de franchie pour l’Argentin, qui avait épuisé sa marge de progression en Russie. « Le niveau n’était pas assez bon en Russie, la Ligue 1 offre beaucoup plus de technique et de tactique » déclare Oreste Cinquini. Et d’après lui, Paredes n’était pas le seul à être ravi de ce transfert : « Sa femme a tout fait pour qu’il signe à Paris, elle n’avait qu’une envie, c’était de quitter Saint-Pétersbourg et de rejoindre la France ». Il s’envole alors avec sa femme et ses enfants pour rejoindre un club digne de la Champions League qu’il idolâtre tant. Au sein du vestiaire parisien, l’Argentin est très vite accepté notamment grâce à la communauté sud-américaine déjà bien ancrée dans le club parisien. L’heure est désormais à la reprise. Après deux mois sans jouer, Paredes doit se remettre à niveau, et à niveau du Paris Saint-Germain. « Leo est quelqu’un de sérieux, il s’entraîne toujours en vacances et il n’aura aucun souci physiquement. La seule solution est de jouer »rassure Isaac Serrano.

Timide sur le terrain, le milieu de terrain doit encore mériter sa place de titulaire indiscutable et, on n’en doute pas, cela viendra avec le temps. Recruté notamment pour son intelligence et sa capacité de conservation du ballon, Paredes s’allie avec Verratti et offre enfin à Thomas Tuchel l’opportunité de créer un milieu digne de ses ambitions.

 

Montage vidéo Alien Football

Paris United

GRATUIT
VOIR