Paris United

Leonardo surveille Bellerin

Toujours en quête d’un latéral droit, Leonardo étudierait la piste menant à Hector Bellerin. Un profil intéressant mais dont le prix de transfert risque d’être assez élevé en cette période de crise.

Meunier parti, Kehrer qui dépanne mais dont ce n’est pas le poste et Dagba trop tendre pour le très haut niveau. Le PSG et le poste de latéral droit, c’est un vrai problème. On l’a vu en Ligue des champions surtout, parce qu’en championnat, la Ligue 1 est trop faible pour poser des problèmes au PSG.

Aujourd’hui, la référence à ce poste c’est Alexander-Arnold : bon défenseur, rapide, qualité de jeu long et excellent centreur, il réunit toutes les compétences pour évoluer à ce poste. Beaucoup de clubs sont aujourd’hui en difficulté sur les latéraux. Soit ils ont des joueurs très bons offensivement mais avec d’énormes lacunes défensives, soit ils mettent des centraux reconvertis en n’attendant pas grand-chose de l’apport offensif. Ce n’est d’ailleurs pas anodin si beaucoup de coachs évoluent avec trois défenseurs centraux, ce qui permet de mieux couvrir les latéraux.

Bellerin, bon techniquement mais des lacunes défensives

Dans la liste des joueurs suivis par le PSG, on trouve donc Hector Bellerin, le latéral droit d’Arsenal. L’Espagnol a quitté tôt son pays (16 ans) pour le club anglais. Prêté un an à Watford en 2013-2014, il n’a plus quitté les Gunners depuis, participant à plus de 200 matchs.

Bellerin est un joueur rapide, très à l’aise techniquement grâce à sa préformation au Barça, avec une qualité de centre intéressante. Mais c’est aussi des lacunes défensives importantes, notamment dans la lecture du jeu et les couvertures.

Bellerin n’a que 25 ans et ce serait alors une bonne pioche pour le PSG, notamment sur le plan offensif. Comme Paris domine 90% de ses rencontres, ce serait parfait. Le problème, c’est que si c’est pour le prendre et le faire jouer bas dans un gros match (comme le PSG face au Bayern), on ne verra alors que ses lacunes. De plus, son prix est aujourd’hui estimé autour de 30M€, ce qui parait un peu cher pour un joueur qui ne compte que 3 sélections en équipe d’Espagne et dont on n’a pas la certitude qu’il soit au niveau dans les grands matchs.

Entre le côté gauche avec Bernat, dont la prolongation tarde à venir, et le côté droit, Leonardo va devoir montrer qu’il est toujours inspiré quand il s’agit de faire des bons coups.

crédit photo: rmcsport.fr