à la uneL'équipe

Le CUP au chevet des hôpitaux parisiens

De nombreux élans de solidarité se mettent en place depuis le début de la crise sanitaire pour aider les hôpitaux dans leur tâche, en première ligne face au Covid-19. Le CUP (Collectif Ultras Paris) est lui aussi passé à l’action depuis le début du confinement pour aider le personnel hospitalier en région parisienne, deuxième région la plus touchée en France. 

De soutien, ils en ont grandement besoin. Les infirmières, médecins et autres professions du corps médical se battent chaque jour pour sauver des vies face à la pandémie que nous connaissons tous. Pour les soulager dans leurs conditions de travail, les membres du Collectif Ultras Paris ont décidé d’apporter leur pierre à l’édifice en mettant tout d’abord en place une cagnotte en ligne. Explications et précisions données ce matin à RTL par Romain Mabille, président du groupe : « On s’est organisé pour les aider. On a mis en place une cagnotte en ligne, on a récupéré un peu d’argent et on a relancé un appel au don. On a pu récupérer pas mal de denrées alimentaires. Ensuite, on a contacté tous les hôpitaux de Paris en essayant de lister ce dont ils avaient besoin. »

Directement, et grâce à la générosité des commerces contactés, ils ont commencé à livrer les hôpitaux les plus durement touchés : « Nourriture, machine à café, bouilloires, grille-pains, matelas pour que le personnel puisse se reposer. On essaye de les assister au maximum. »

Livraisons de repas directement à l’hôpital 

Les soignants ayant à peine le temps de manger et de se reposer, l’initiative a été accueillie comme une bouffée d’air frais en ces temps difficiles : « On a eu des contacts humains, c’est assez impressionnant. On voit que les gens sont vraiment dans la galère, ils passent des moments difficiles donc ça nous motive encore plus pour aller les aider » souligne Romain Mabille.

Le CUP a d’ailleurs posté sur son compte twitter plusieurs photos des hôpitaux qui ont bénéficié de toutes ces précieuses denrées alimentaires. Les soignants ont même le luxe de choisir le repas de leur choix : « On leur demande ce qu’ils préfèrent. Le petit-déjeuner, les repas pour le midi ou des pizzas pour le soir. Avec du thé, du café et des gâteaux. On essaye de faire au mieux ». 

Cette magnifique initiative laisse aussi place à des situations délicates pour Romain et les autres apprentis livreurs, qui ont constaté la gravité de la situation dans chacun de leurs déplacements : « Tous les gens qui sont venus livrer les hôpitaux ont voulu repartir directement après. Il y a eu des moments forts. On s’est retrouvé face à des docteurs avec les larmes aux yeux, des infirmières qui nous remerciaient cinquante fois alors qu’on ne fait pas grand chose. Même si ce n’est pas grand chose, il fallait absolument continuer et mettre tout en oeuvre pour pouvoir les aider. »

De belles actions d’union et de solidarité qui aideront dans cette bataille sanitaire.

Paris United

GRATUIT
VOIR