à la uneArticleL'équipeLe ClubLes joueurs

Deux semaines pour sauver ce qui peut l’être

Dans deux semaines, le PSG recevra l’OM pour ce qui devrait être le dernier match à enjeu avant la fin de saison. D’ici-là, il serait bien de faire le plein de points pour s’éviter une fin de saison encore plus décevante.

Avec l’élimination en Ligue des champions, après celle en coupe de France, c’est finalement le dernier match qui intéressera vraiment les supporters parisiens. En recevant l’OM, le 17 avril prochain, les parisiens auront l’occasion de ne pas ternir un peu plus le bilan de leur saison.

Avant cela, les joueurs de la capitale, qui possèdent aujourd’hui douze points d’avance sur les olympiens, vont recevoir Lorient puis se déplacer à Clermont, deux équipes à la lute pour le maintien. Pendant ce temps, les marseillais iront à Saint-Étienne avant de recevoir Montpellier. L’écart entre les deux rivaux pourraient donc évoluer dans les deux sens.

Le pire scénario, six points d’écart

Dans le pire des scénarios, les marseillais reprendraient six points aux parisiens avant de venir au Parc. On a du mal à y croire mais quand on voit l’investissement de certains joueurs, ajouté à des retours de sélection pour Verratti et Donnarumma et leur non-qualification à la coupe du monde, il y a de quoi douter.

Dans le sens inverse, les marseillais pourraient arriver au Parc avec dix-huit points de retard. En fonction des résultats de Rennes et Nice, les sudistes pourraient alors être relégués hors du podium.

Après le 0-0 de l’aller et une prestation indigne, les partenaires de Neymar auront donc l’occasion de sauver les meubles. En battant l’OM, ils feraient au moins plaisir à leurs supporters, eux qui n’ont que très peu eu l’occasion de vibrer cette saison. De plus, ils pourraient éjecter l’OM des trois premières places qualificatives pour la Ligue des champions. Dans une saison aussi déprimante, ce serait toujours ça de pris pour les suiveurs du club de la capitale.

Se dire qu’il va falloir battre l’OM pour sauver ce qui peut l’être de la saison, c’est mesurer l’étendue de la saison horrible réalisée par les joueurs de Pochettino. Mais se dire que c’est loin d’être fait, c’est encore pire. Mis à part la saison tronquée par la Covid et la défaite au Parc (0-1), ça faisait plusieurs années que les supporters se demandaient plus combien de buts d’écart il y aurait à la fin du match que si le PSG allait l’emporter. On se souvient du 4-0 en une mi-temps au Parc ou encore du 1-5 au vélodrome en 2017.

Dans deux semaines, soit la saison du PSG sera terminée, soit elle prendra une tournure encore plus dramatique. Reste désormais aux joueurs de faire en sorte à ne pas devenir l’équipe la plus ridicule de l’ère QSI.

Paris United

GRATUIT
VOIR