à la uneL'équipe

Covid-19 : 1000 supporters au Parc des Princes, un amendement examiné le 1er octobre

Mercredi soir, le Ministre Olivier Véran a annoncé la réduction de la jauge liée aux événements sportifs, à 1000 personnes, pour les villes en alerte renforcée, dont Paris. Dans le même temps, Sacha Houlié, député La République en Marche présentait un amendement relatif au nombre de supporters présents dans les stades.
Votée à l’unanimité par la Commission des Lois de l’Assemblée Nationale, la jauge de supporters varie en fonction de la zone d’alerte Covid-19 (rouge, orange, verte). À titre indicatif, le député a proposé l’équation suivante : pour les stades en zone rouge, seuls 10% des places pourront être vendus. Pour la zone orange 25% et 50% en zone verte. Concrètement, cela se traduirait au Parc des Princes par :
  • 4792 places, lorsque Paris est en zone rouge
  • 11982 places, en zone orange
  • 23964 places en zone verte
Mais ce taux de remplissage dans la réalité serait décidé par décret ministériel, le principe novateur étant la jauge de supporters proportionnelle à la capacité des stades.
Le député a indiqué que des clubs comme Paris, Nantes ou Lyon soutiennent sa démarche… mais aussi la ministre des Sports Roxana Maracineanu. L’amendement du député sera examiné en séance publique devant l’Assemblée Nationale, le 1er octobre.
La capacité des stades est pour le moment fixée à 1000 personnes. L’amendement quant à lui devra attendre d’être voté à l’Assemblée Nationale en séance publique… puis examiné en commission au Sénat… puis voté en séance publique au Sénat… sans oublier l’examen des décrets en conseil ministériel, ce n’est donc pas pour tout de suite… Il est nécessaire de rappeler que si le Sénat vote contre le texte, ce dernier sera représenté à l’Assemblée Nationale, puis de nouveau aux sénateurs, entre temps, une commission mixte paritaire se réunira, pour tenter de concilier les sénateurs et les députés, sur le texte. Essayez de vous remémorer vos cours d’éducation civique au collège : le texte sera présenté une troisième et dernière fois à l’Assemblée Nationale, qui aura le dernier mot. C’est long, très long.
Mais supporters, réjouissons-nous car nous pouvons toujours aller flâner au Puy-du-Fou, cela ne pose pas de problème.
Julien Panafieu
Paris United

GRATUIT
VOIR