à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe ClubRésumé de match

Troyes v PSG : Les trois points et c’est tout

Contrairement à la saison dernière (défaite à Lens), le PSG s’impose à Troyes pour la première journée de Ligue 1. Un match compliqué dans lequel Paris a réagit puis a résisté.

Après le match nul de Monaco, vendredi soir, face à Nantes (1-1) puis celui de Lyon, samedi en fin d’après-midi, (1-1) face à Brest, c’était au tour du PSG de lancer sa saison à Troyes. Paris démarre en 4-3-3 avec notamment un milieu DaniloHerreraWijnaldum et Mbappé, titulaire devant.

Paris démarre timidement et les troyens en profitent pour mettre leur jeu en place. Parce que oui, le promu n’hésite pas à jouer, comme il l’avait fait en Ligue 2. Sur une erreur de concentration de Kimpembe, El Hajjam va même ouvrir le score. Paris est mené après seulement neuf minutes de jeu.

Heureusement, même sans idée et sans collectif, Paris a des individualités. Sur un renversement de Herrera, Hakimi contrôle et enchaîne une superbe frappe croisée pour égaliser. Deux minutes plus tard, Herrera est toujours à l’ouverture mais pour trouver Mbappé cette fois. Le français s’excentre mais réussit à trouver Icardi qui donne l’avantage à son équipe. 2-1, c’est le score à la pause.

La seconde période démarre sur un rythme bien mou. On sent que les deux équipes ne sont pas encore prêtes à courir pendant 90 minutes. Mais c’est quand même Navas qui a le plus de travail à faire.

Paris souffre, Pochettino ne réagit pas et il ne se passe plus rien jusqu’aux dernières minutes. Troyes pousse, et il faut une belle intervention de Diallo pour s’éviter une situation qui s’annonçait très chaude. Puis, c’est Navas qui empêche l’égalisation sur une frappe lointaine suite à une nouvelle perte de balle de Danilo. Sur le corner, c’est encore le costaricien qui repousse la tête de Ripart. Paris tient et Paris s’impose 1-2, empochant les trois points si importants avant que le coach ait à disposition son groupe au complet.

On ne voit pas le projet de Pochettino

Encore une fois, on ne comprend pas ce qu’a voulu mettre en place Pochettino. On l’a bien senti dans les changements de poste et de système. Paris a démarré en 4-3-3, puis est passé, en cours de première période en 3-4-3 avec Danilo en défenseur central, puis, après la pause, la défense à trois était composée de DialloKimpembeKehrer et Wijnaldum occupait un improbable poste de joueur de couloir gauche, notamment dans le replacement défensif. Et alors que les joueurs sont encore dans une période de préparation, aucun changement avant la 80ème minute. Pourquoi avoir fait jouer les jeunes pendant la préparation ? Pourquoi vouloir un groupe de 25 – 30 joueurs ? Mbappé et Wijnaldum, en particulier, n’auraient jamais dû jouer toute la rencontre. Mais il est surement plus simple de remplacer Draxler.

En tout cas, Navas, lui, a montré qu’il était sur les bases de la saison dernière, décisif en première période, rassurant en seconde. En défense, Diallo n’a rien apporté en première période et s’est contenté de rester en place en seconde. Kimpembe a donc été coupable sur le but troyen et a été en retard sur quelques interventions. Il a repris tard et il n’est pas encore prêt. Kehrer avait plutôt bien démarré avant de souffrir lui aussi. Quant à Hakimi, il fut bien le joueur le plus intéressant et le plus dangereux côté parisien, en plus d’avoir inscrit son premier en match officiel.

Au milieu, Danilo a été trimballé en sentinelle, puis en défense centrale, puis de retour au milieu. Mais franchement, quand il faut faire du jeu, c’est compliqué pour lui. À ses côtés, Herrera est impliqué sur les deux buts de son équipe en trouvant deux fois parfaitement l’espace dans le dos de la défense. Avec eux, Wijnaldum a souffert. D’abord trop bas, il a joué plus en milieu de première période et fut plus intéressant. Mais en seconde, Pochettino a innové en lui demandant de défendre comme un joueur de couloir à gauche et de rentrer au milieu quand Paris avait le ballon. Du coup, on ne l’a pratiquement pas vu.

Offensivement, Icardi a marqué et c’est tout. Draxler a erré sur la pelouse avec un ou deux éclairs mais rien de transcendant. Quant à Mbappé, il est impliqué sur le deuxième but mais il a eu du déchet dans plusieurs tentatives même s’il réussit un superbe enchaînement de dribbles en seconde période. Mais que dire de ses coups de pied arrêtés ? Vivement le retour des vrais tireurs !

Paris a pris trois points et ce soir, c’est bien le principal.

crédit photo : PSG.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR