à la uneRésumé de match

Solide, le PSG domine Liverpool

Dans un Parc des Princes bouillant, Paris a battu Liverpool (2-1), mercredi soir pour la 5e journée de la Ligue des Champions grâce à des buts de Juan Bernat et Neymar. Après une bonne première période, les hommes de Thomas Tuchel se sont montrés solides défensivement lors de la deuxième mi-temps. Paris a son destin entre ses mains avant de se rendre sur le terrain de l’Étoile Rouge, mardi 11 décembre (21 heures) pour la dernière journée.

 

Réunis au milieu du terrain, les Parisiens affichent des mines guerrières et enchaînent les embrassades. Dans un Parc des Princes bien garni et derrière son équipe durant tout le match, Paris vient de remporter une rencontre décisive face à Liverpool (2-1), mercredi soir. Dès l’entame, les Parisiens ont mis les ingrédients nécessaires pour gagner. Dans un 4-4-2 modulable en 3-4-3 en phase offensive, Paris commence avec un bloc qui évolue haut sur le terrain.  A la récupération du ballon, Marco Verratti et ses partenaires se projettent très vite vers l’avant.

 

La superbe entame du PSG

La première occasion de la rencontre est d’ailleurs le fruit d’une contre-attaque du Petit Hibou. L’Italien part de sa surface et transmet à Ángel Di María qui trouve Kylian Mbappé dans l’axe. La frappe du champion du monde est contrée en corner (3e).

Le PSG continue sa sur bonne lancée. A la 7e minute, Paris travaille bien sa circulation de balle et Neymar sert Mbappé qui remise de la poitrine pour Angel Di Maria dont la frappe met en difficulté Alisson. Le portier de Liverpool détourne en corner. Paris emmagasine de la confiance et va être récompensé de son début de rencontre. Verratti trouve Mbappé sur le côté gauche. Le centre de l’attaquant des Bleus est mal repoussé par la défense anglaise et Juan Bernat surgit dans la surface pour surprendre le gardien des Reds avec une frappe du droit bien placée (1-0, 13e). Paris bonifie sa belle entame.

Paris ne lâche pas son étreinte et étouffe Liverpool par son pressing haut. A partir de la 20e minute, les Reds réussissent à conserver la balle dans le camp de Paris. Le club de la capitale recule et se montre solide. Liverpool se rassure et les situations chaudes s’accumulent dans le camp parisien. Sur une contre-attaque, Neymar et ses partenaires sont à deux doigts de punir les joueurs de Jürgen Klopp. Le Brésilien fend les rangs anglais. Il décale Mbappé, sur le côté gauche, qui tente de trouver en première intention Edinson Cavani mais le portier des Reds dévie la balle et permet à Andrew Robertson d’éloigner le danger (31e). Ce n’est que partie remise. Sur une nouvelle action qui part encore de son camp, Paris fait mouche. Neymar effectue un une-deux avec Mbappé et se retrouve dans la moitié de terrain anglaise. Le Français est lancé dans la profondeur et centre pour Cavani. L’Uruguayen bute sur le dernier rempart anglais mais Neymar est au rebond pour permettre à son équipe de doubler la mise (2-0, 37e). De l’engagement, une défense solide et des buts : un début de match parfait pour le PSG.

 

Paris cède au mauvais moment

Trop parfait car les Français se relâchent au mauvais moment. Sadio Mané s’échappe dans le dos de la défense parisienne et se fait tacler par Angel Di Maria. Pénalty logique pour les Anglais. James Milner se présente face à Gianluigi Bufffon et prend à contre-pied le gardien parisien (2-1, 45e+1). Alors qu’il maîtrise le match, Paris se fait surprendre juste avant la pause.

Le PSG revient sur la pelouse en compagnie de ses bonnes intentions. Marquinhos pense même offrir de l’air à son équipe. Sur un coup-franc tiré par Di Maria, le défenseur se jette pour tromper Alisson Becker, hors-jeu (47e). Les champions de France sont également solide en défense, à l’image de son capitaine Thiago Silva, décisif à plusieurs reprises. Sur une action sérieuse de Liverpool, l’Auriverde dégage en corner un centre de Robertson (55e). Liverpool a le pied sur le ballon et Paris ne parvient plus à ressortir proprement le cuir. Roberto Firmino est proche d’égaliser. Suite à une récupération au milieu du terrain, Robertson est trouvé sur son côté gauche et alerte son partenaire brésilien dont la tête n’est pas cadrée (60e). Nouvel avertissement pour le PSG.

 

Les entrées déterminantes de Dani Alves et Choupo-Moting

Les entrées de Dani Alves et Eric Choupo-Moting permettent au PSG de mieux conserver la balle., le Brésilien par sa technique et son activité, le Camerounais par son physique et son engagement.  L’effet est immédiat. De nouveau à l’attaque, les joueurs de Thomas Tuchel se procurent une grosse occasion par Neymar. Le numéro 10 dose parfaitement son ballon pour Marquinhos dont la tête smashée trouve Alisson Becker sur sa route (70e).

Faute de retrouver sa fluidité offensive, les hommes de la capitale se montrent solides en défense et tentent d’exploiter les contres. Sur un de ceux-là, Juan Bernat transmet à Neymar, dans la surface des Reds, l’ancien barcelonais tombe sur un contact avec Virgil Van Dijk mais l’arbitre Szymon Marciniak ne bronche pas (81e). Sur un service en profondeur de Verratti, Mbappé se présente dans les 16 mètres anglais mais dévisse son tir du gauche (84e). La dernière opportunité pour le buteur des Bleus, remplacé par Adrien Rabiot pour les dernières minutes. Sur le terrain, ça sent le K.O et Thomas Tuchel s’agite pour structurer son bloc. Symbole de la détermination parisienne, Marquinhos et Thiago Silva s’offrent un poitrine contre poitrine en mode NBA suite à un bon retour du premier sur Mohamed Salah (87e).

Le public pousse. Il ne reste que quelques minutes. Après une faute sur Dani Alves, Neymar hérite d’un bon coup-franc à environ 35 mètres. Son tir vicieux est détourné par Alisson (90e+2). Durant les ultimes instants, Neymar et Dani Alves gagnent de précieuses secondes. Paris tient le coup, l’arbitre siffle la fin de la rencontre et valide une précieuse victoire pour le PSG. Grâce à ce succès, acquit grâce à une belle première période et une deuxième solide sur le plan défensif, Thomas Tuchel et ses joueurs sont encore en vie dans cette Ligue des Champions. Paris possède huit points, un de moins que Naples et deux de plus que Liverpool (6 points). Les Parisiens devront valider leur billet pour les huitièmes de finale sur le terrain de l’Étoile Rouge, le mardi 11 décembre 21 heures).

 

Les notes du match :

Buffon (6) : Le gardien italien n’a quasiment pas été sollicité en première période. Il ne peut rien sur le pénalty bien tiré par Milner. Souvent sollicité au pied, sa sérénité a été précieuse.

Kehrer (7,5) : Gros match du défenseur Allemand. Également disponible sur son côté, il s’est bien intégré dans le plan de jeu de son entraîneur. Le jeune défenseur s’est même permis quelques montées intéressantes. Durant le second acte, il a réalisé une très bonne défense sur Mané.

Kimpembe (6,5) : Globalement, l’international français a réalisé un bon match. Il a cependant donné quelques frayeurs aux supporters avec des relances dangereuses. Ses interventions avec autorité ont mis à mal les attaques des Reds.

Bernat (7) : Après le match à Naples, il inscrit son deuxième but en deux matches où il se montre opportuniste mais surtout réactif. Très offensif, le danger est souvent venu de son côté. Avec un peu plus d’audace, il aura pu mieux convertir de bonnes opportunités en fin de match.

Marquinhos (7,5) : Le défenseur brésilien a fait son match dans cette position de défenseur en attaque et de milieu en phase défensive. Très précieux, il a également motivé ses partenaires en fin de rencontre.

Verratti (8) :  L’Italien, seul relanceur bas, a donné le tempo des actions parisiennes avec brio. Averti à la 23e pour une semelle sur Joe Gomez. Ses dribbles et ses passes ont fait merveille dans un milieu où on aurait pu le penser bien esseulé. A deux doigts du carton rouge, il s’est donné jusqu’au bout.

Di Maria (7) : Actif. L’Argentin a été dans les bons coups du début de rencontre. Moins en vue par la suite, il a beaucoup donné avant d’être remplacé par Dani Alves (65e). Et quelle entrée en jeu du Brésilien. Aligné en milieu droit, il a apporté sa conservation de la balle et sa technique dans le camp adverse.

Mbappé (6,5) : Le Français a bien combiné avec Neymar. Ces actions ont créé des décalages dans la défense des Reds. Les deux premiers buts viennent de ses centres. Moins heureux dans ses choix lors du deuxième acte. Remplacé à la 85e par Adrien Rabiot.

Neymar (8) : Concerné, l’Auriverde a fait énormément de mal à la défense de Liverpool. Ses prises de balle ont créé la panique chez les Reds qui ont multiplié les fautes sur le Parisien. De plus, il n’a pas rechigné à se repositionner en défense. Il a fait montre d’opportunisme pour marquer le deuxième but parisien et a vu plusieurs de ses tentatives repoussées par Alisson Becker.

Cavani (5) : Peu en vue en attaque, le Matador s’est pourtant démené pour offrir des options à ses partenaires mais également dans le replacement défensif. Remplacé par Eric Choupo-Moting (65e). Le Camerounais a fait une belle entrée. Son physique a servi de point d’appui pour les longs ballons de ses partenaires. Il s’est bien battu.

 

Homme du match : Thiago Silva (8,5)

Le capitaine du PSG a bien démarré sa rencontre en se montrant tranchant dans ses interventions. Un aperçu du reste de sa rencontre. Très solide, on a retrouvé de l’excellent « O Monstro » Intraitable et montrant la voie de l’agressivité à ses partenaires pour obtenir cette victoire.

Xavier Trèfle

Crédits vidéo : Alien Football

Paris United

GRATUIT
VOIR