à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe ClubRésumé de match

Saint-Étienne v PSG : Une victoire et une blessure

Le PSG s’est imposé 1-3 à Saint-Étienne. Pourtant en supériorité numérique, les parisiens ont eu du mal à trouver la faille à cause de Green mais aussi à un déchet important.

Avec les blessures de nombreux joueurs, et comme régulièrement après un match de ligue des champions, Mauricio Pochettino alignait une nouvelle équipe différente d’un match à l’autre (101ème fois de suite). L’évènement, c’était biensur la première titularisation de Sergio Ramos en charnière aux côtés de Marquinhos.

La première période s’est divisée en deux parties. Une première d’une vingtaine de minutes où le PSG va prendre le dessus, défendre haut et manquer seulement de justesse dans le dernier geste. Ensuite, Saint-Étienne a ouvert le score et le match s’est équilibrée, Paris étant en difficulté notamment dans les transitions stéphanoises, menées par un excellent Boudebouz et un Bouanga danger numéro 1.

Mais le match va basculer en deux minutes. Sur un contre, Kolodziecjac manque son tacle et lève la jambe pour empêcher Mbappé de partir au but. Expulsion, l’arbitre considérant que le défenseur venait d’annihiler une occasion de but. Sur le coup franc, Messi trouve la tête de Marquinhos qui égalise. 1-1, c’est le score à la pause.

En seconde période, logiquement, les verts reculent et défendent en bloc bas, essayant de tenir le maximum. Paris se crée des occasions mais butent régulièrement sur Étienne Green. Mais Paris manœuvre aussi très mal, s’enfonçant dans la densité stéphanoise qui ne demandait que ça, au lieu de se servir de la largeur, de Hakimi et de Bernat.

Mais comme d’habitude, le talent va faire la différence. Messi trouve Di Maria qui donne, enfin, l’avantage à son équipe. Les joueurs de Puel vont alors craquer et Marquinhos va donner un avantage plus conséquent au PSG. Paris s’impose 1-3 et aurait pu s’offrir une victoire encore plus large si Mbappé, Neymar ou Messi avaient converti les occasions créées.

Ramos, première réussie

Ce dimanche après-midi, en supériorité numérique, les partenaires de Marquinhos ont buté sur la défense de Saint-Étienne, surtout parce qu’ils n’ont pas respecté le jeu, Messi cherchant essentiellement Neymar ou Di Maria plutôt que de servir les joueurs de côté. Il n’est pas anodin que Hakimi se soit accroché avec Di Maria après un énième appel non servi.

De plus, à onze contre dix, pourquoi Pochettino n’a pas sorti Danilo pour faire entrer un joueur plus technique, Paris ayant une énorme possession à ce moment-là. Sur le banc, il y avait quand même Paredes, Rafinha ou même Simons.

Mais Paris a vécu une soirée contrastée. La victoire et la première de Ramos sont à ranger du côté des éléments positifs. L’espagnol a montré qu’il était bien en jambe, excellent dans son jeu long notamment, s’imposant également par la parole.

La mauvaise nouvelle, c’est la blessure de Neymar. On n’a pas encore toutes les infos, mais la vision de la torsion de la cheville et de la douleur du brésilien, on peut facilement imaginer que ça a l’air très sérieux.

Mercredi, le PSG recevra Nice (21H) avec l’objectif de l’emporter et de reléguer les niçois à dix-sept points avant même la fin des matchs aller. Alors que les débats sur la qualité de jeu continuent, celui sur les résultats ne souffrent d’aucune contestation, en ligue 1 en tout cas.

Paris United

GRATUIT
VOIR