à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe ClubRésumé de match

PSG v OM : Une victoire et l’ennui

Paris a donc remporté son dernier gros match de la saison face à un OM très faible et sans ambition. Le titre de champion va être fêté dans l’indifférence d’une saison tellement décevante.

C’était donc le dernier match frisson de la saison. Comme d’habitude, ce n’est pas avec la composition de départ qu’on allait avoir un frisson : l’algorithme de Pochettino fonctionnant toujours, sur la base du 4-3-3, c’est donc sans surprise que Ramos est sur le banc et que le milieu est composé de Danilo, Verratti et Gueye.

Alors qu’on s’attend à une grosse pression des marseillais, le match démarre sur un tout petit rythme. L’OM joue haut avec un 5-3-2 mais sans presser et Paris fait tourner le ballon tranquillement et manque de précision dans la profondeur. Jusqu’à la onzième minute. Verratti reçoit le ballon et, d’un subtil ballon par-dessus la défense, trouve Neymar qui, en extension, prend à revers Lopez. 1-0.

Plus grand-chose jusqu’à la 30ème minute. Gueye veut remiser vers Donnarumma mais le ballon finit en corner. Sur celui-ci, le gardien italien n’est pas hyper serein et repousse le ballon sur Marquinhos. Le ballon traine jusqu’à ce Caleta-Car le pousse du bout du pied dans le but parisien. 1-1 sans jeu, sans intensité, sans occasion.

Paris accélère un peu et se crée trois situations en deux minutes. Sur la troisième, les parisiens pensent même reprendre l’avantage mais le but de Messi est refusé pour un hors-jeu de Mendès, auteur de la passe décisive. Mais ça va être chose faite dans le temps additionnel. Un penalty obtenu après visionnage de la VAR et Mbappé qui transforme. 2-1, c’est le score à la pause.

Une seconde période digne du niveau District

La seconde période démarre comme la première, sur un rythme de vétérans. La seule différence, c’est que quelques moments de tensions surviennent, notamment entre Neymar et Guendouzi. Mais c’est tout.

À cinq minutes de la fin, Payet frappe parfaitement un coup franc excentré au second poteau. Saliba marque mais le but est refusé par la VAR pour un hors-jeu. Paris s’en sort bien. Ramos entre alors pour renforcer la défense à la place de Verratti. On est à la 88ème minute et Pochettino prend enfin des décisions. 2-1, c’est le score final.

Que dire de cette rencontre ? Un déchet technique digne d’un bon match de district, un rythme digne d’une rencontre de vétéran plus de quarante-cinq ans. Rappelons que c’était le choc entre le premier et le deuxième de Ligue 1.

Encore une fois, Pochettino n’a fait aucun choix, ni dans sa compo, ni dans son système ni dans son coaching. Il n’y a plus rien à attendre de cet entraîneur.

Du côté des joueurs, Neymar aura fait son match, même s’il fut à deux doigts de dégoupiller de manière incompréhensive, et Verratti comme d’habitude. Pour le reste, ce sera sans commentaire. Même Mbappé a été moins présent que sur les derniers mois.

Paris s’envole définitivement vers le titre de champion et aura battu son rival dans un Parc des Princes fâché, boudeur, et qui aura ajouté à la médiocrité de la rencontre. On va se contenter de ça mais cette saison est ennuyeuse et pénible jusqu’au bout.

Paris United

GRATUIT
VOIR