à la uneActualités du ClubArticleCompétitionsL'équipeRésumé de match

PSG v Lyon : Paris (re)joue à se faire peur

Le PSG s’impose 4-2 contre Lyon au terme d’un match dans lequel il s’est fait peur, quatre jours après Nantes. Malgré tout, les joueurs de Tuchel continuent leur bon parcours en championnat avant de se rendre à Dijon, mercredi, en coupe de France.

Paris recevait donc l’OL pour une affiche qui n’en est plus vraiment une tant l’écart au classement entre les deux clubs est abyssal (25 points avant la rencontre). Pour cette rencontre, Thomas Tuchel continue d’aligner la même équipe, à une exception près, avec Navas dans les buts, en défense, Meunier, Kehrer, Kimpembe et Kurzawa et au milieu, Gueye et Verratti. Devant, le quatuor est composé de Di Maria, Icardi, Mbappé et Draxler. En face, l’OL se présente en 4-2-3-1 avec un milieu TousartThiago Mendes, trois offensifs que seront Aouar, Terrier et la surprise Cherki en soutien de Dembélé.

Lyon a décidé de jouer haut et d’empêcher Paris de sortir. Sans mettre un gros pressing, les Lyonnais empêchent le jeu parisien de se mettre en place. Et c’est d’ailleurs Terrier qui va se créer la première occasion sur une frappe enveloppée qui va passer tout près des buts de Navas. Puis, Verratti perd le ballon. Aouar percute mais est bien repris par Kehrer.

Paris se reprend. Di Maria élimine plein axe et trouve parfaitement Mbappé mais ce dernier bute sur Lopes. Sur une très bonne sortie de balle, Paris est transpercé mais Dembélé est repris par un bon retour de Kurzawa. Sur la récupération, le ballon arrive sur Di Maria, côté droit. L’argentin rentre à l’intérieur de la surface, frappe, pied gauche, au premier poteau et ouvre le score. 1-0 après 23 minutes.

Paris s’endort encore

Paris insiste et Lyon ne sort plus. Sur une très belle action à une touche entre Gueye, Draxler et Di Maria, l’Argentin frappe mais le ballon passe légèrement au-dessus. Paris pourrait être plus dangereux si Mbappé demandait les ballons dans la profondeur à la récupération du ballon. Mais il a décidé, ce soir, de s’exiler sur un côté pour dribbler. A moins d’un quart d’heure de la fin de la première période, les hommes de Garcia ont nettement reculé et Paris essaie de faire le break. Sur un superbe ballon de Verratti pour Di Maria, l’Argentin trouve Icardi qui lobe parfaitement Lopes. Mais le buteur parisien est hors-jeu. Mais ça va venir. Icardi bénéficie de deux contres et le ballon arrive sur Meunier, seul côté droit. Il voit Mbappé et le trouve plein axe. Le Français pique son ballon devant Lopes. 2-0 à cinq minutes de la pause.

Alors qu’on joue le temps additionnel, Kurzawa et Kimpembe jugent mal la trajectoire sur un long ballon. Dembélé essaie d’en profiter mais il est fauché par le tacle de Kimpembe. Coup franc pour Lyon à une vingtaine de mètres des buts de Navas. Aouar tente mais son ballon passe largement au-dessus. 2-0 à la mi-temps. Une première période maitrisée par les parisiens, exceptés dix premières minutes.

A peine revenu des vestiaires, Paris inscrit un troisième but. Mbappé trouve Draxler. L’Allemand centre en retrait mais le ballon est repris par un défenseur. Il revient sur le numéro 23 du PSG qui centre fort devant le but sur… Marçal qui envoie le ballon dans ses propres filets. 3-0.

Le coaching de Tuchel écrit à l’avance

Lyon réduit alors l’écart sur une action entre Terrier et Dembélé. Le numéro 7 lyonnais frappe fort et le ballon passe sous le bras de Navas qui ne peut que freiner le ballon. 3-1 alors qu’il reste 38 minutes. Garcia tente alors quelque chose en faisant entrer TokoEkambi à la place de Cherki et Tete à celle de Marçal.

A la 60ème minute, stupéfaction. Sur un contre, suite à une perte de balle de Draxler, Dembélé réduit le score. Paris ne mène plus que 3-2 dans un match qu’il maîtrisait. Comme à Nantes en milieu de semaine. Et ce même Dembélé est tout près d’égaliser mais sa reprise passe tout juste à côté. Le match est en train de basculer et Paris ne trouve pas les solutions sauf quand Mbappé s’échappe, se remet sur son pied droit. Mais son ballon heurte le haut de la transversale de Lopes.

A un quart d’heure de la fin, Tuchel se décide enfin à sortir Icardi (comme d’habitude) et à faire entrer Cavani. On aurait parié sur les deux premiers joueurs à sortir, on aurait misé sur Draxler et Icardi. Mais dans un moment critique, il fallait un truc pour l’histoire. Mbappé décale Di Maria. Ce dernier repique et sert Cavani qui inscrit le 4ème but, son 199ème au club. 4-2, Paris respire.

Le coach parisien sort alors Di Maria pour Paredes pour les dernières minutes. Comme d’habitude, M. Turpin va oublier un penalty sur Sarabia, juste flagrant et devant ses yeux. Et évidemment, la VAR n’a rien dit !!! Pour finir, M. Turpin oubliera d’exclure Marcelo pour un méchant coup de pied sur Mbappé. Paris s’impose 4-2 logiquement même si le nouveau passage à vide au cœur de la seconde période n’est pas anodin.

De nouveau, le PSG a maîtrisé une rencontre puis s’est fait peur en relançant lui-même son adversaire. Des trous d’air qui doivent interroger sur la concentration des joueurs parisiens. Mais encore une fois, on se demandera surtout pourquoi, avec un tel banc, Thomas Tuchel attend autant pour faire des changements ? A 3-0, n’était-ce pas le moment de lancer des joueurs frais pour ne pas que son équipe s’endorme ? Quant à ses changements, ils ne sont pas dictés par le match mais par la politique du vestiaire. Définitivement, il sera jugé sur, et seulement sur, la ligue des Champions.

Homme du match

Di Maria : 7,5. Encore une fois, quand Neymar n’est pas là, c’est de lui que vient le danger. Et il a marqué. Moins en vue en seconde période.

Les notes des joueurs

Navas : 5,5. Peu sollicité, il encaisse deux buts. Sur le premier, le ballon lui file sous le bras et sur le second, il ne peut rien.

Meunier : 5,5. Oui, il est souvent esseulé sur son côté mais il manque trop souvent de précision dans ses centres. Il en a délivré un bon, sur Mbappé, et ça a fait but.

Kehrer : 4,5. Une bonne première mi-temps. Puis, quand Lyon s’est réveillé et que la pression est montée, il est devenu très fébrile.

Kimpembe : 5,5. Une bonne première période puis lui aussi a souffert dans le temps lyonnais. Il a besoin de Silva à ses côtés pour être mieux.

Kurzawa : 5,5. Un très bon retour à 0-0 qui amènera d’ailleurs le but parisien. Mais il est aussi capable de passes mal assurées et dès que le niveau s’élève, il souffre.

Gueye : 5,5. Il court, récupère les ballons, mais il les utilise mal et trop souvent, surtout quand l’intensité s’élève.

Verratti : 6,5. Le seul capable de casser des lignes par ses passes, notamment pour trouver Di Maria. Mais il a besoin d’un joueur plus costaud que Gueye pour être encore meilleur.

Draxler : 4. Aucune prise de risque. Un match raté avec une perte de balle qui amène le deuxième but lyonnais et qui relance le match. Remplacé par Sarabia à la 65ème minute.

Icardi : 6. Quand il est trouvé, il apporte. Malheureusement, ses déplacements sont trop rarement bonifiés par des joueurs qui tardent à donner le ballon.

Mbappé : 5. Il a marqué mais il a encore brillé par son individualisme. Il a passé la grande majorité de la première période sur le côté gauche à défier les Lyonnais en un contre un dans un jeu inutile. Il doit se reprendre et retrouver de la simplicité, et vite.

Cavani : Entré à la place d’Icardi, il marque sur son premier ballon. Même s’il a voulu partir, on n’a jamais douté qu’en restant, il s’investirait à fond jusqu’à la fin. Chapeau.

 

Crédit photo : psg.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR