à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe ClubRésumé de match

PSG v Haïfa : Paris s’est fait plaisir

Au terme d’un festival offensif dans lequel le trio offensif s’est fait plaisir, le PSG s’impose 7-2 face à Haïfa. Paris verra le printemps en ligue des champions pour la onzième fois d’affilée.

C’était donc le match pour se qualifier officiellement pour les huitièmes de finale de la ligue des champions. Fidèle à ses derniers compositions, Christophe Galtier faisait démarrer son équipe en 4-3-1-2 avec une charnière Marquinhos – Hakimi, et Renato Sanches à la place de Verratti.

Le début de match était très vite interrompu quelques minutes par des fumigènes, feux d’artifice et pétards lancés depuis la tribune des supporters de Haïfa. Mais c’était Paris qui allait se créer la première occasion par Ruiz, bien servi par Neymar. Malheureusement, l’espagnol manquait sa prise de balle puis frappait à côté.

Paris continuait de pousser et c’était Neymar qui échouait cette fois après une ouverture de Messi pour Mbappé qui servait à son tour le brésilien. Mais ce dernier n’allait qu’effleurer le ballon. La troisième occasion était la bonne. Après un peu de cafouillage dans la surface, Mbappé réussissait, du bout du pied, à servir Messi, qui, d’un subtil extérieur du pied gauche, ouvrait le score. 1-0 après un peu moins de vingt minutes de jeu.

Dix minutes plus tard, Paris creusait l’écart. Sur un contre, Messi trouvait Neymar qui lançait Mbappé. Le français retrouvait le brésilien pour un double une – deux. Le ballon était contré et lui revenait dans les pieds. Le numéro 7 parisien enveloppait alors son ballon qui se logeait dans le but du gardien de Haïfa. 2-0 après une demi-heure de jeu. Et ce n’était pas fini. Neymar héritait du ballon et trouvait Messi. Mbappé lançait son appel de la gauche vers la droite et libérait complètement le côté gauche pour le brésilien. Lancé seul face au gardien, il concluait. 3-0 à un peu moins de dix minutes de la fin de la première période.

Malheureusement, sur un coup franc côté gauche, les israéliens réduisait le score. Bien frappé par Atzili, il trouvait Seck seul au deuxième poteau, complètement oublié par la défense parisienne. 3-1.

Une attaque en feu

Mais Paris reprenait la marche avant. Sur une action où Mbappé allait être trouvé en relais à quatre reprises, sur le dernier échange, il donnait le ballon à Messi. Le français et Neymar s’écartait. L’argentin effaçait alors son vis-à-vis avec une facilité déconcertante et enveloppait le ballon pied gauche le long du poteau. 4-1, c’était le score à la pause.

Pas de changement au retour des vestiaires. Et comme d’habitude depuis plusieurs semaines, les parisiens ne revenaient pas non plus sur le terrain. Haïfa en profitait et, de la tête, Seck inscrivait son deuxième de la soirée et ramenait son équipe à 4-2.

Mais comme d’habitude également, passé le premier quart d’heure de la seconde période, Paris se remettait à jouer. Messi lançait Hakimi qui temporisait avant de trouver Mbappé à l’opposé. Le champion du monde contrôlait et enveloppait parfaitement le ballon dans la lucarne. 5-2 alors qu’il restait une grosse demi-heure à jouer. Trois minutes plus tard, le marocain était de nouveau trouvé lancé. Son centre était un peu fort pour Mbappé mais Neymar récupérait. Le brésilien s’avançait, centrait fort et voyait son ballon détourné dans son propre but par Goldberg. 6-2.

Les premières minutes de Zaïre-Emery en ligue des champions

C’était le moment choisi par l’entraineur parisien pour effectuer son premier changement en faisant entrer Soler à la place de Sanches. C’est Ruiz qui passait en numéro 6. Mais la pression parisienne restait la même. On était tout proche du septième but mais ni Mbappé, ni Neymar, ni Hakimi ni Messi, qui trouvait encore une fois la barre, ne concluait.

Galtier continuait son coaching à un peu moins d’un quart d’heure de la fin en sortant Marquinhos, Mbappé et Vitinha pour faire entrer Ekitike, Kimpembe et Zaïre-Emery. C’était Soler qui allait s’en charger. Parfaitement servi par Messi, l’espagnol marquait de l’intérieur du pied gauche son premier but sous les couleurs parisiennes. 7-2, c’était le score final.

Ce soir, Galtier avait reconduit le système des derniers matchs et ça a payé. Sur la première période, il pourra juste regretter cette erreur d’inattention sur le premier but israélien. En revanche, le début de seconde période ne fut pas bon du tout et ça n’a pas dû lui plaire. Il a d’ailleurs effectué son premier changement juste après l’heure de jeu. Le match plié, il a ensuite du temps de jeu à ses remplaçants, notamment au jeune Zaïre-Emery.

Côté joueurs, Donnarumma a été bon même s’il ne rassure pas encore pleinement sur les sorties aériennes. En défense, Ramos et Marquinhos ont été solides. Sur les côtés, Bernat a été bien meilleur que lors de ses dernières sorties. Quant à Hakimi, quand il est trouvé lancé, c’est quand même autre chose.

Au milieu, Sanches a été bon à la récupération en sentinelle. On peut regretter qu’il n’ait pas pris trop de risques dans les sorties de balle, mais on le comprend aussi. Ruiz est resté sur sa lancée et a été un bon relais pour Hakimi sur le côté. Enfin, Vitinha a montré qu’il était de plus en plus indispensable. Avec encore un peu plus de prise de risques, il pourrait être encore mieux.

Mais ce soir, c’est le trio offensif qui a régalé. Quand ça joue simple, les uns pour les autres, dans le respect du jeu, ça peut donner des choses incroyables. Avec un peu d’efficacité en plus, les parisiens auraient même pu marquer une dizaine de buts.

Paris est désormais qualifié pour les huitièmes de finale de la ligue des champions et, pour l’instant en tête du groupe à la différence de buts (4 buts d’avance pour le PSG).

Place désormais à la préparation du match face à Troyes samedi à 17H pour clôturer une belle semaine.

crédit photo : PSG.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR