à la uneL'équipeRésumé de match

PSG v Galatasaray : La balade parisienne

Pour ce dernier match de poule, et malgré les changements opérés par Thomas Tuchel, le PSG écrase Galatasaray. Un match maitrisé face à un adversaire limité mais dans lequel on aura vu un vrai état d’esprit collectif.

Pour ce dernier match de poule, Paris reçoit Galatasaray. Sûrs d’être qualifiés et de terminer en tête de la poule, les Parisiens jouent donc un match sans enjeu véritable, si ce n’est celui de faire plaisir à leur public. Mais Thomas Tuchel décide de faire beaucoup tourner en prévision des derniers matchs avant la trêve, notamment ce déplacement à Saint-Etienne dimanche soir, mais aussi pour éviter d’éventuelles nouvelles blessures. L’équipe de départ  évolue en 4-4-2 et est composée de Rico dans les buts. En défense, Bernat, Marquinhos, Diallo et Kurzawa, à droite, sont alignés. Au milieu, on retrouvera Paredes et Kouassi devant la défense, et Neymar et Sarabia sur les côtés. Enfin, devant, ce sera un duo IcardiMbappé.

La première occasion intervient très vite, dès la 3ème minute, sur un centre de Bernat et une frappe de Sarabia que Muslera détourne en corner. Paris est bien en place et croit ouvrir le score sur une ouverture de Neymar pour Mbappé qui sert Icardi seul devant le but. Mais malheureusement, le Français est hors-jeu au départ de l’action. En tout cas, le PSG joue haut, défend en avançant et laisse très peu d’espaces et de temps aux Turcs pour ressortir. Mais surtout, tout le monde travaille.

Paris se crée une nouvelle occasion. Neymar décale Sarabia qui centre en retrait pour Mbappé mais Muslera est là pour empêcher le Parisien d’ouvrir le score. Alors qu’on entre à peine dans le dernier quart d’heure, Paredes trouve parfaitement Neymar. Le Brésilien lance Mbappé d’une passe parfaitement dosée. Le Français pique son ballon par dessus Muslera et Icardi vient assurer en la poussant dans le but vide. Paris mène 1-0 et c’est logique.

Paris continue. Neymar a l’air d’avoir des jambes mais surtout d’avoir envie. Il accélère, élimine et décale Sarabia. L’Espagnol fixe son défenseur, l’élimine et frappe pied droit dans le petit filet de Muslera. 2-0. C’est le score à la pause.

Dès le retour des vestiaires, Paris prend le large. Neymar est au départ, dans son camp. Il accélère, trouve Mbappé côté gauche. Le Français rentre vers l’intérieur, feinte la frappe et talonne pour le Brésilien passé dans son dos. Ce dernier frappe pied gauche, croisé et inscrit le troisième but.

Mbappé – Neymar, un duo en feu

Paris ne s’arrête pas et le duo MbappéNeymar est en train de donner le tournis à la défense stambouliote. A la 63èmeminute, le duo va faire mal. Neymar lance encore une fois le Français. Contrôle pour se remettre sur son pied droit et frappe au premier poteau. 4-0.

Thomas Tuchel décide alors de donner du temps de jeu à Cavani qui remplace Icardi. Puis, à un quart d’heure de la fin du match, ce sont Kehrer et Verratti qui remplacent Bernat et Kouassi, l’espagnol ayant demandé à sortir, visiblement gêné (blessé ?). En tout cas, Kehrer va évoluer latéral droit et Kurzawa est passé à gauche.

A peine entré, Verratti régale avec une superbe passe par dessus la défense pour Neymar. Le Brésilien contrôle et enchaine mais butte sur Muslera. A moins de dix minutes de la fin, Paris va obtenir un penalty suite à une faute sur Mbappé. Neymar, préposé à l’exercice, a retenu la leçon. Il prend le ballon et l’offre à Cavani. L’uruguayen s’élance et marque. Tout le groupe, Rico excepté, entoure el matador pour le féliciter. Le parc est heureux et peut fêter son chouchou.

Paris s’impose 5-0, a fait plaisir à son Parc des Princes au terme d’un match maitrisé, sérieux et collectif. Positionné en 4-4-2 à la perte du ballon, les Parisiens ont montré de belles choses en défendant en avançant et tous ensemble. Tout le monde a travaillé et personne n’a joué pour sa gueule. Evidemment, on ne peut pas mettre de côté la faiblesse de Galatasaray.

Symbole de cette soirée, le comportement de Neymar et Mbappé. Utiles défensivement, ils ont surtout joué simple, juste et ont respecté le jeu. Comme quoi, c’est bien dans la tête plus qu’autre chose. Certes ce n’était que Galatasaray, mais le comportement ce n’est pas une question d’adversaire. Petit mot sur Kouassi qui aura montré des choses très intéressantes pour un premier match en ligue des champions.

Homme du match

Neymar: 9. Quand il a envie, qu’il court et qu’il respecte le jeu, il n’a pas d’égal. Sa liberté de mouvement est un vrai plus dans ce système. Il a été au départ de toutes les actions parisiennes. Et en plus, il a marqué et offert deux passes décisives.

Les notes des joueurs  

Rico: 5. Il n’a strictement rien eu à faire.

Kurzawa: 5. Ce n’était pas un cadeau de jouer à droite pour un gaucher. Il n’a pas fait de grosses erreurs, c’est déjà ça.

Marquinhos: 6. Il a commandé sa défense et n’a jamais été pris à défaut. Et surtout, il a joué très haut, emmenant tout le bloc avec lui.

Diallo: 6. Il a parfaitement ce qu’il avait à faire, sans en rajouter. Très intéressant dans la relance.

Bernat: 7. Il a beaucoup apporté sur son côté, ce qu’il faisait moins les derniers matchs. Mais quand l’équipe joue plus haut, il est beaucoup plus à l’aise.

Paredes: 7. Un vrai bon match pour l’Argentin. Il a gratté des ballons, a mis de l’agressivité  et a trouvé de nombreuses bonnes passes dans les intervalles pour jouer vers l’avant. Son meilleur match avec Paris.

Kouassi: 7. La belle sensation du soir. Agressif, jouant haut, il a également été très intéressant dans son jeu de passes. A confirmer.

Sarabia: 7. Comme d’habitude il a travaillé et s’est montré disponible. Auteur d’un but, il aurait pu aussi être l’auteur de passes décisives si Mbappé avait marqué.

Icardi: 6,5. On ne le voit pas trop, mais il est à chaque fois au bon endroit. Et encore buteur ce soir, son 5ème but en ligue des champions.

Mbappé: 8,5. Quand il joue simple, qu’il court, qu’il joue pour faire mal et qu’en plus, il est collectif, rien à dire. Mais il faut qu’il répète ces prestations sur la durée. Mais le 4-4-2 lui convient peut-être mieux. Un but et deux passes décisives.

Cavani: Entré à la 69ème, il a inscrit le 5ème but sur penalty et a rendu le parc heureux.

Paris United

GRATUIT
VOIR