à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe ClubRésumé de match

PSG v Clermont : Le (Bé)bel après-midi

Au terme d’un match maitrisé, le PSG s’impose 4-0 face à Clermont. Mbappé a rejoué et Paris peut désormais se tourner sereinement vers sa première journée de ligue des champions.

C’était le retour au Parc après Strasbourg (4-2) et la trêve internationale. Pour la réception de Clermont, sans les sud-américains (Di Maria, Paredes, Messi et Neymar mais avec Marquinhos) sans Ramos ni Verratti (blessés), on attendait de voir comment Pochettino allait organiser son onze de départ. Donnarumma fête sa première titularisation, Navas étant rentré du Costa Rica seulement jeudi. En défense, Hakimi, Marquinhos, Kimpembe et Diallo sont alignés. Au milieu, Danilo, Herrera, Gueye accompagneront une attaque composée de Draxler à gauche, Rafinha à droite et Mbappé, finalement remis de sa blessure au mollet, dans l’axe.

De l’émotion avant le coup d’envoi avec les hommages à Jean-Paul Belmondo puis JeanPierre Adams, disparus tous les deux cette semaine, et confirmation que Phil Collins n’accompagne plus les joueurs pour leur entrée sur le terrain.

Paris prend, comme d’habitude, possession du ballon. La première occasion est parisienne avec cette tête de Marquinhos, servi par Mbappé sur coup franc, mais Desmas, sur la trajectoire, se couche bien. Mais Clermont n’est pas venu subir et regarder jouer Paris. Après une douzaine de minutes, les joueurs de Gastien jouent plus haut et se créent même des situations, pas encore dangereuses mais intéressantes.

Mais Paris se reprend. Hakimi est trouvé côté droit. Il fixe et accélère, déposant son adversaire direct. Son centre est renvoyé par Desmas mais le ballon arrive sur Herrera, qui reprend victorieusement de la tête. 1-0.

Herrera, premier doublé avec le PSG

Paris insiste mais manque d’efficacité dans le dernier geste. Clermont essaye mais va se faire aspirer. Marquinhos lance alors Mbappé. Le français attend du soutien, accélère, centre vers Rafinha. Le ballon est contré mais Herrera suit et inscrit le deuxième but parisien, son deuxième personnel également. 2-0. C’est le score à la pause.

Comme d’habitude, les parisiens ne sont pas revenus sur la pelouse, dans l’état d’esprit en tout cas. Mais comme d’habitude aussi, sur un geste, une accélération, Paris peut faire la différence. Sur ce coup, c’est Draxler qui lance parfaitement Mbappé. Le français accélère, élimine Desmas et termine du pied gauche dans le but vide. 3-0.

Paris opère désormais exclusivement en contre. Mbappé manque d’inscrire le quatrième but en tirant à côté alors qu’il se présentait seul face à Desmas. Sur le contre suivant, Mbappé, encore lui, veut aller au bout. Sa frappe va être contrée, lobée tout le monde et terminer sa course au second poteau. Gueye, alors seul, n’a plus qu’à pousser le ballon de la tête dans le but vide. 4-0 à un peu plus de vingt minutes de la fin.

Pochettino décide alors de sortir Gueye et Hakimi pour faire entrer DinaEbimbe et Kehrer. Puis, à dix minutes de la fin du match, le coach argentin décida de sortir Kimpembe et Mbappé et donner du temps de jeu à Bitumazala et Icardi. Logiquement, le match était beaucoup moins intense, Paris étant totalement dans la gestion de ses efforts. Le score n’évolue plus et le PSG s’impose 4-0.

Kimpembe et Mbappé se sont rassurés

On aura vu un PSG sérieux, plutôt investi, s’imposer logiquement. La seule chose qu’on ne comprend toujours pas, c’est le coaching de Pochettino. Alors que le score était de 4-0 très tôt en seconde période, pourquoi ne pas avoir fait souffler plus tôt (79ème) les joueurs susceptibles de disputer la ligue des champions et qui avaient soit beaucoup enchainé (Kimpembe), soit revenait de blessure (Mbappé).

Pour sa première titularisation, Donnarumma aura été sérieux, propre sur les quelques ballons qu’il a eus à négocier, mais pas assez sollicité pour être jugé. Derrière, Diallo aura été le joueur en difficulté, comme depuis la reprise. Au milieu, Gueye a réalisé une grosse performance, récupérant et utilisant le ballon avec justesse. Herrera aura inscrit son premier doublé sous les couleurs du PSG tout en réalisant une belle partie.

Enfin, devant, Mbappé s’est sûrement rassuré sur sa blessure, accélérant à quelques occasions, faisant quelques différences comme son but ou sur le deuxième et quatrième sur lesquels il est impliqué. Draxler aura été intéressant, avec plus de courses qu’habituellement et passeur décisif sur le but de Mbappé. Il ne lui aura manqué qu’un but pour couronner sa prestation.

Paris enchaine donc une cinquième victoire en cinq rencontres et une deuxième de suite sans encaisser de but. Des bonnes nouvelles à quatre jours du retour de la ligue des champions et alors que Pohettino devrait avoir tout son groupe, à une ou deux exceptions près, disponible. Tous les voyants sont au vert.

Paris United

GRATUIT
VOIR