à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe ClubRésumé de match

PSG v Bayern: Le rêve continue

Au bout de la souffrance et grâce à ses trois buts inscrits à Munich, le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions. Malgré sa défaite, les parisiens ont pourtant été bien meilleurs qu’à l’aller.

Six jours après, il fallait valider. Mis à part Marquinhos, blessé, Pochettino reconduit donc la même équipe qu’à Munich avec Danilo en défense et Paredes au milieu. Et d’entrée, le PSG est différent.

Certes, on sent qu’ils vont de nouveau évoluer en contre principalement, mais ils défendent bien mieux qu’à l’aller, ils sont mieux organisés. Logiquement, le Bayern se crée beaucoup moins d’occasions qu’à domicile, mais même moins de situations tellement ils sont gênés par les parisiens.

Paris mériterait même de mener à la pause mais Neymar trouve la barre et le poteau. Et à quelques minutes de la pause, ChoupoMoting, encore lui, prend le dessus sur Kimpembe et inscrit le but de l’espoir pour les allemands. 0-1, c’est le score à la pause.

Pendant près de vingt-cinq minutes en seconde période, Paris ne va plus sortir sauf une fois où Neymar est trop court pour reprendre la passe de Di Maria. On sent que la tension est montée, que les occasions ratées et le but allemand juste avant la pause a marqué les esprits.

Les allemands poussent mais sont bien moins organisés, propres et fous qu’à Munich. Les allemands manquent d’imagination, surtout que Coman et Sané, même quand ils éliminent leur adversaire direct, se trompent dans le dernier geste.

Alors que Paris va encore mal gérer deux contres en fin de match qui auraient pu lui permettre de respirer un peu, il va tenir et ne s’incliner que 0-1, score qui les qualifie.

Ce soir, Pochettino n’avait pas beaucoup de choix pour changer sa composition de départ c’est pour cela qu’il a fait le choix de reconduire le même 11. En revanche, il a modifié la manière de défendre où le PSG se positionnait en 4-4-2. En première période, Paris a été solide, cohérent et intelligent dans ses sorties de balle. Ne manquait alors que la finition et devant les ratés, le manque de réussite, on a eu peur de revivre les soirées cauchemardesques du passé.

En seconde période, Paris a mal géré les contres pour se donner de l’air et on sentait que plus le match avançait, plus les partenaires de Kimpembe défendaient plus avec le cœur qu’avec intelligence. Mais ça a tenu.

Évidemment, Navas a de nouveau fait les arrêts qu’il fallait même s’il a été beaucoup moins sollicité qu’à l’aller. Dans l’axe, Danilo a fait valoir son jeu de tête et son positionnement. Kimpembe a été solide mais il est mangé par ChoupoMoting sur le but du Bayern. À gauche, on a senti que Diallo n’était pas au mieux. Il a été sérieux et a bien tenu jusqu’à sa sortie sur blessure. À droite, Dagba a réalisé son meilleur match au PSG. Solide, accrocheur, il n’a pas laissé Coman respirer. La vraie bonne surprise de cette rencontre.

Plus solide qu‘à l’aller

Au milieu, Paredes a alterné le bon et le moins bon. Il a tardé à jouer vers l’avant sur certaines sorties de balle, mais il a aussi récupéré quelques ballons importants. Il a quand même perdu un ballon en fin de rencontre qui aurait pu faire très mal. Avec lui, Gueye a été énorme. Combatif, il a récupéré beaucoup de ballons tout en compensant dans toutes les zones de terrain où il y avait un manque, comme quand il allait aider son latéral. Il a également essayé de jouer au maximum vers l’avant et son déchet technique est plus dû à la fatigue qu’à de vraies erreurs.

Neymar a fait mal en première période, manquant seulement le dernier geste. En revanche, il a souffert en seconde, sûrement dû à son manque de rythme. Di Maria, a été bien meilleur qu’à l’aller. Il a fait les efforts défensifs mais il a surtout été plus juste techniquement. Draxler a été sérieux, a amené quelques sorties de balle intéressantes, mais il a manqué de volume malgré tout. Quant à Mbappé, il a fait mal dans sa prise de profondeur mais il a aussi été très collectif, en première période notamment, où il a trouvé des superbes décalages. Et il a travaillé défensivement en seconde période pour soulager sa défense.

Paris est en demi-finale pour la deuxième année consécutive et connaitra son adversaire demain à la fin de Dortmund – Manchester City. Paris a éliminé un deuxième club historique après le FC Barcelone au tour précédent. Désormais, place à la Ligue 1 avant de retrouver la Ligue des champions le 27 avril prochain.

Paris United

GRATUIT
VOIR