à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe ClubRésumé de match

PSG-Angers : Au bout de l’ennui

Dans un match d’un niveau et d’un rythme affligeants, le PSG s’impose 2-0 face à Angers. Mais cette équipe ne dégage rien, ni envie, ni cœur, ni collectif.

Après sa défaite à Lens (3-1), le PSG retrouvait le Parc des Princes pour la réception d’Angers. Christophe Galtier retrouvait Neymar et Messi en attaque pour entourer Ekitike. En défense, Donnarumma, Marquinhos, Ramos et Danilo étaient alignés. Mais c’est au milieu qu’on attendait une surprise. Avec les déclarations de l’entraîneur qui disait que ZaïreEmery pouvait débuter un match de Ligue des champions, on s’attendait à voir le jeune titi démarrer contre la lanterne rouge. Il n’en fut rien et c’était Ruiz et Vitinha qui faisaient partie du onze de départ avec Bernat et Mukiele sur les côtés pour un retour au 3-4-2-1.

Après moins de cinq minutes, Paris ouvrait déjà le score. Au départ, Messi décalait Mukiele. Ce dernier débordait et centrait parfaitement pour Ekitike qui coupait au premier poteau et, de l’intérieur du pied, décroisait sa frappe. 1-0.

Comme d’habitude, Paris s’endormait. Il fallait attendre la 25ème minute pour avoir un petit frisson sur cette tête de Ramos, à la suite d’un coup franc de Messi, que Bernardoni repoussait. À part ça ? rien du tout, pas de rythme, pas d’intensité, pas de mouvement. La pause arrivait sur ce score de 1-0.

À la reprise, aucun changement. Et comme d’habitude, Paris ne revenait pas du vestiaire. Angers était même tout près de revenir au score sur une mauvaise relance mais heureusement, Abdelli préférait tenter sa chance devant Marquinhos que décaler Hunou, seul au point de penalty. Puis c’était Sima qui héritait du ballon, seul au second poteau mais qui, en voulant frapper fort, dévissait.

Une nouvelle bouillie collective

Comme souvent, sur la seule action à peu près construite, Paris allait faire le break. Vitinha trouvait Mukiele qui lançait Messi en une touche. D’un subtil extérieur du pied gauche, l’argentin trompait Bernardoni. 2-0 à un gros quart d’heure de la fin de la rencontre. C’était même le score final.

Ce soir, le PSG a de nouveau livré un match insipide. Non seulement la compo de départ n’était pas bonne, mais Christophe Galtier a attendu la 78ème minute et le score de 2-0 pour faire ses premiers changements. Cette équipe ne dégage rien, pas d’intensité, pas de collectif, pas d’envie.

Côté joueurs, Mukiele a de nouveau réalisé une prestation solide et a été l’auteur des deux passes décisives. Ekitike a marqué et permis à son équipe de mener rapidement et il a beaucoup travaillé, que ce soit dans les déplacements ou défensivement. Messi a marqué. Pour le reste, il n’y a rien à sortir si ce n’est que Fabian Ruiz est sûrement, avec Bernat, le joueur qui inquiète le plus.

Dimanche, Paris ira à Rennes mais récupérera Hakimi et Mbappé. Le temps est venu pour Galtier de taper du poing sur la table de faire jouer la concurrence… Pour de vrai.

Crédit photo : psg.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR